Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

L'importance de la flore intestinale

Article paru dans le journal nº 16 Acheter ce numéro
  • L'importance de la flore intestinale

Sylvie Schäfer, naturopathe, heilpraktiker et docteur en pharmacie nous explique dans cette interview audio à quoi sert la flore intestinale et surtout comment la rééquilibrer grâce à l'alimentation et, si nécessaire, en ayant recours à des antibiotiques naturels avant de réensemencer notre flore. Elle évoque également le rôle de l'intestin dans l'immunité et dans la bonne santé des neurones.

Si la flore intestinale n'avait pas existé, nous n'aurions jamais existé. Cette flore qui a présidé à la naissance de la vie se trouve maintenant en nous. C'est grâce à elle que nous pouvons nous nourrir et digérer. Mais son rôle est beaucoup plus vaste. Elle a un rôle fondamental dans l'immunité. Si elle est en bonne santé, elle nous permet d'éviter les allergies, mais aussi les maladies auto-immunes, les cancers...

Son équilibre est fondamental ce qui permet, par exemple, à une bactérie comme helicobacter pylori, de rester sans effet négatif sur notre santé car elle trouve au sein de la flore, suffisament de compétiteurs pour éviter son développement anarchique.

La carte d'identité de notre flore intestinale nous identifie avec autant de précision que la carte de notre génome.

Il y a peu de germes dans l'estomac car l'acidité gastrique en détruit la plus grande partie. Dans l'intestin grêle, la flore est également peu présente car elle n'a pas vraiment le temps de s'y fixer. En revanche, dans le gros intestin elle est particulièrement présente. En bas à droite du gros intestin, on trouve la flore de fermentation et en haut à gauche, la flore de putréfaction.

En bas à droite, c'est la digestion des sucres (qui commence dans la bouche) et en haut à gauche, c'est la digestion des protéines (celles qui n'ont pas été éliminées lors de leur cheminement).

C'est très simple, explique Sylvie Schäfer selon l'endroit ou l'on souffre, on sait quelle type de flore est trop sollicitée.

Que peut-on faire
pour protéger sa flore inestinale ?

Si vous avez des problèmes digestifs, il faut limiter la prolifération des bactéries qui ont pris une trop grande importance à l'aide de pépin de pamplemousse, de propolis ou d'argent colloïdal. Ensuite, il faut réensemencer la flore à l'aide de probiotiques (bifidobacterium).

En cas de gros problème d'allergie, ou de maladie de Crohn, la correction alimentaire est absolument nécessaire (notamment les végétaux crus, bourrés d'enzymes ou des aliments lacto-fermentés. Elle sera complétée par l'introduction progressive de "bonne flore".

L'intestin est également le siège de l'immunité. Tout au long de l'intestion, on trouve comme de petits donjons (les plaques de Peyer) qui vont être déséquilibrés si la flore n'est pas là pour les protéger.

Sylvie Shäfer évoque ici les méfaits du gluten et des produits laitiers (tous les produits laitiers, tous mammifères confondus). Le lait serait sans doute moins nocif si les animaux concernés n'étaient pas si mal nourris et s'il n'était pas stérilisé. Le fait que les industriels commercialisent maintenant des laits sans lactose n'y change rien.

Sylvie Schäfer dénonce également dans cette interview, l'hygiénisme qui nous amène à désinfecter systématiquement et de manière permanente nos mains par exemple.

Elle consacre enfin une partie de cette interview à l'importance de l'équilibre de la flore (intestinale, mais aussi vaginale qui en est un dérivé) pour les femmes enceintes.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique intestins flore intestinale

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous