Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Grandir avec un chien protègerait de la maladie de Crohn

Article paru dans le journal nº 102 Acheter ce numéro
  • L’exposition aux chiens permettrait une perméabilité intestinale saine.L’exposition aux chiens permettrait une perméabilité intestinale saine.

Une récente étude canadienne met en lumière le probable bénéfice de posséder un chien dès ses plus jeunes années en prévention de la maladie de Crohn.

Cela fait déjà quelques années que nombre de scientifiques pointent du doigt l’intérêt préventif de la détention et/ou de l’interaction avec les animaux de compagnie dans le cadre de pathologies d’ordre immunitaire. En effet, diverses études ont montré qu’être au contact d’un chien dans les premières années de la vie diminuait les risques, pour un enfant, de développer des allergies (aliments, pollen…), mais également de l’asthme. Ces recherches sont pour la plupart fondées sur l’hypothèse hygiéniste qui consiste à expliquer les dysfonctionnements du système immunitaire, croissants dans la population des pays développés, par le manque d’exposition des enfants de nos sociétés modernes aux microbes. C’est d’ailleurs cette même piste qui semble envisagée par une nouvelle étude canadienne présentée aux États-Unis à l’occasion de la Digestive Disease Week (DDW) 2022 sur la maladie de Crohn.

Lire aussi Vivre avec une maladie auto-immune : soins allopathiques et appproches naturelles

La maladie de Crohn est une des inflammations chroniques de l’intestin (MICI) pouvant toucher tout le tube digestif. Souvent favorisée par des prédispositions génétiques, elle peut également avoir pour déclencheurs des facteurs environnementaux et des dysfonctionnements du système immunitaire. C’est pour cette raison que les chercheurs canadiens ont utilisé un questionnaire sur « l’environnement » pour recueillir des informations auprès d’environ 4 300 parents de personnes atteintes de la maladie de Crohn et inscrites au projet GEM de Crohn et Colite Canada (CCC-GEM), une étude globale qui a pour objet de tenter de découvrir les origines de la maladie de Crohn. Ainsi, l’équipe a pu se pencher sur le potentiel impact de différents facteurs environnementaux, dont la taille de la famille, la présence de chiens ou de chats comme animaux domestiques, le fait de vivre dans une ferme, de boire du lait non pasteurisé ou encore de boire de l’eau provenant de puits. L’analyse a également pris en compte l’âge au moment de l’exposition à ces facteurs.

Les résultats semblent révéler un lien entre l’exposition aux chiens (et non aux chats) et une perméabilité intestinale saine et un bon équilibre entre les microbes de l’intestin et la réponse immunitaire de l’organisme. Autant d’éléments qui pourraient contribuer à protéger contre la maladie de Crohn. Le chien serait donc bien le meilleur ami de l’homme, mais aussi de sa santé.

Source :

Environmental factors associated with risk of Crohn’s disease (CD) development in a prospective cohort of healthy first-degree relatives of CD patients, mai 2022

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous