Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Maladie de Crohn : la piste bovine

Article paru dans le journal nº 47 Acheter ce numéro
  • Une mycobatérie parasitaire présente chez les bovins pourrait avoir un rôle dans la maladie de Crohn.Une mycobatérie parasitaire présente chez les bovins pourrait avoir un rôle dans la maladie de Crohn.

Si aucun traitement n’a fait ses preuves à ce jour pour une rémission complète de la maladie de Crohn, de nouvelles pistes explicatives émergent, comme la contagion animale. À la faveur d’études expérimentales prometteuses, un espoir se fait jour pour les 120 000 patients français, dont une proportion trop importante est encore en errance thérapeutique.

Il subsiste une part de mystère considérable quant aux causes, vraisemblablement multiples, de la maladie de Crohn, maladie inflammatoire chronique de l’intestin parfois extrêmement handicapante. À la différence de la rectocolite hémorragique, qui ne touche que la partie basse du côlon jusqu’au rectum, la maladie de Crohn est susceptible de causer des inflammations sur n’importe quelle partie du système digestif, qui s’étend de la bouche à l’anus. Les manifestations diffèrent d’un individu à l’autre, mais regroupent des symptômes ciblant principalement le système digestif lors des « poussées » : des douleurs intestinales parfois intenses, l’évacuation de mucus et de sang, de la diarrhée conduisant très souvent à une perte de poids, une fatigue chronique importante et une perte d’appétit. Des aphtes, de la fièvre, des inflammations articulaires (fréquemment aux genoux et aux poignets) et des atteintes dermatologiques comme des érythèmes noueux (nodules cutanés douloureux généralement situés sur les jambes) peuvent faire partie des manifestations, typiques des dysfonctionnements immunitaires. Les « poussées », plus ou moins régulières et longues, s’entrecoupent généralement de moments de répit. La maladie de Crohn est difficile à appréhender, y compris dans la sphère sociale du malade, qui doit sans arrêt adapter son quotidien à ses symptômes.
Malgré les preuves d’une prédisposition génétique, divers facteurs semblent contribuer à son déclenchement. La forte prévalence de cette pathologie auto-immune ou dysbiose (déséquilibre de la flore intestinale) dans les pays développés éveille des soupçons. Parmi les facteurs de risque incriminés, on peut citer des éléments environnementaux comme l’anxiété, l’exposition à des produits toxiques via la nourriture, les produits d’hygiène, ou le tabagisme.

La maladie de Johne

Le Mycobacterium avium subspecies paratuberculosis est une mycobactérie parasitaire à l’origine de la paratuberculose bovine, aussi appelée maladie de Johne. Cette pathologie infectieuse fut découverte en 1895 par le vétérinaire allemand Heinrich Albert Johne dans l’intestin d’une vache extrêmement maigre et éprouvant des difficultés à la lactation.

La paratuberculose est une mycobactérie pathogène qui touche les vaches, les moutons et les chèvres, mais qui a également été retrouvée dans les organes digestifs de porcs, de chevaux, de chameaux ou de lapins. La contamination s’effectue de la mère au fœtus, directement entre animaux ou par l’ingestion d’aliments où la mycobactérie a évolué.

Silencieuse, la paratuberculose est incurable et extrêmement difficile à maîtriser. Elle se développe dans la paroi intestinale de l’animal, sans qu’aucun symptôme se manifeste durant la période d’incubation, qui peut aller de deux à dix ans. Lorsque les symptômes apparaissent, ils sont similaires à ceux de la maladie de Crohn : des diarrhées importantes, de la fièvre, et un amaigrissement de l’animal. La pathologie entraîne ...

Image description

Il vous reste encore 75% de cet article à découvrir

Article paru dans le numéro 47, pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Je suis abonné, je me connecte


Mot de passe oublié ?
Alternative Sante : l'expérience de la médecine naturelle

Pour 2€ / mois votre abonnement est un signe de soutien !
Cliquez ici pour voir nos offres

2€ / Mois

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous