Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Maladie de Crohn : alimentation et huiles essentielles en traitement

Article paru dans le journal nº 21 Acheter ce numéro
  • maladie-de-crohn-alternativesante.frmaladie-de-crohn-alternativesante.fr

La maladie de Crohn était autrefois une maladie rare. Mais au cours des cinquante dernières années, sa fréquence a augmenté progressivement et nettement. Les chiffres actuels sont de 5 personnes sur 1.000, soit cent fois plus qu'au début du siècle. Sans que l'on sache exactement pourquoi, la maladie de Crohn est plus répandue chez les Anglo-Saxons, les Scandinaves et les Juifs. Cette maladie auto-immune  commence en général entre 20 et 40 ans. Les lésions sont souvent localisées à l'iléon terminal, parfois au colon  et à l'anus, plus rarement en d'autres points du tube digestif. Les principaux signes cliniques sont des douleurs abdominales, la diarrhée prolongée, l'émission de glaires sanglantes, la fièvre modérée, l'asthénie et l'amaigrissement. Sur le plan biologique, on note une Vitesse de Sédimentation  accélérée, une protéine C réactive  augmentée,  une hyperleucocytose avec polynucléose et une hypoalbuminémie qui signifient un état inflammatoire.

La maladie de Crohn (MC) est la principale maladie inflammatoire chronique de l'intestin dont la cause reste, à ce jour, inconnue... par la médecine officielle. Elle est devenue, en France et un Europe, un problème de santé publique. En gros, un Français a, au cours de sa vie, un risque sur 1000 d'être atteint et la maladie de Crohn prédomine chez la femme.

il faut également signaler que

  • la maladie de Crohn prédomine chez la femme
  • l'incidence chez l'enfant augmente : il existe des maladies de Crohn pédiatriques, notamment les formes survenant avant l'âge de 5 ans. Le nombre de cas de MC de l'enfant représente en France 20 à 30 % de l'ensemble des cas.
  • elle atteint des sujets jeunes (pic d'incidence entre 18 et 30 ans) et évolue pendant toute la vie ;
  • elle peut atteindre tout le tube digestif, de la bouche à l'anus ;
  • elle a une morbidité élevée en raison de la fréquence des poussées, du recours à la chirurgie, de son caractère chronique et de ses complications ;
  • les traitements même s'ils sont efficaces dans l'immédiat, ne sont que suspensifs ;
  • son coût, déjà élevé, va croissant avec les nouveaux médicaments « biologiques », utilisés dans les formes résistantes à la corticothérapie et aux immunosuppresseurs.

Les symptômes peuvent varier de légers à graves. Comme la maladie de Crohn est une affection chronique qui fluctue dans le temps, les patients présenteront des périodes où la maladie sera active et causera des symptômes. Ces épisodes seront suivis de périodes de rémission, c’est-à-dire des périodes au cours desquelles les symptômes disparaîtront ou diminueront et où les patients   seront en meilleure santé. En général, les personnes atteintes de la maladie de Crohn mènent des vies actives et enrichissantes la plupart du  temps.

Une simple inflammation qui tourne mal

L'inflammation est un mécanisme de défense contre certaines agressions, d'origine infectieuse ou non infectieuse. L'inflammation est une réaction des tissus vascularisés, permettant  l'accumulation de plasma et de cellules spécialisées au site de l'agression. Dans ce processus, interviennent principalement les polynucléaires neutrophiles, les monocytes/macrophages et de nombreux médiateurs.

Si l'auto-immunité est physiologique, la maladie auto-immune est pathologique. Elle est caractérisée par une réponse immunitaire cellulaire et/ou humorale dirigée contre diverses cellules ou constituants de l'individu. Cette réponse est agressive, susceptible de créer des lésions ou des anomalies de fonctionnement de divers organes, ce qui se traduit par des anomalies cliniques et biologiques permettant le diagnostic de la maladie auto-immune.

Les maladies auto-immunes ont besoin pour se développer de gènes de susceptibilité, de facteurs environnementaux, mais aussi d'une réponse immunitaire et d'une réponse inflammatoire dirigées contre les propres constituants de l'organisme.

Le diagnostic est assuré par :

  • les examens radiographiques, (transit du grêle et ...
Image description

Il vous reste encore 87% de cet article à découvrir

Article paru dans le numéro 21, pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Je suis abonné, je me connecte


Mot de passe oublié ?
Alternative Sante : l'expérience de la médecine naturelle

Pour 2€ / mois votre abonnement est un signe de soutien !
Cliquez ici pour voir nos offres

2€ / Mois
Attention : Les conseils prodigués dans cet article ne vous dispensent pas de consulter un praticien des médecines alternatives. Vous pourrez en trouver un près de chez vous et prendre rendez-vous sur annuaire-therapeutes.com
ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Publicité pour Annuaire Thérapeutes