Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Des remèdes traditionnels pour l'insuffisance rénale

Dossier réalisé avec le concours du Dr Naïma Bauplé et de Vittoria Siegel (conseil en médecine nutritionnelle)  rédigé le 27 février 2017 à 11h38
Article paru dans le journal nº 44 Acheter ce numéro
  • Contre l'insuffisance rénale, des herbes et quelques complémentsContre l'insuffisance rénale, des herbes et quelques compléments
Connectez-vous pour devenir référent « Reins »

et répondez aux membres du site

En cas d’insuffisance rénale, l’auto-complémentation nutritionnelle présente certains risques qu’il faut bien mesurer. En revanche, le resvératrol et certaines synergies issues de la médecine traditionnelle chinoise peuvent se révéler efficaces.

Image description

Article paru dans le numéro 44, pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Je suis abonné, je me connecte


Mot de passe oublié ?
Alternative Sante : l'expérience de la médecine naturelle

Pour 2€ / mois votre abonnement est un signe de soutien !
Cliquez ici pour voir nos offres

2€ / Mois
{{#else}}

Au cours de l’IRC, l’auto-complémentation nutritionnelle est potentiellement dangereuse :

  • La capacité d’activation de la vitamine D étant de plus en plus réduite, prendre du cholécalciférol (vitamine D3 du commerce) sera de moins en moins efficace et augmentera le risque de complications osseuses. Il faudra alors passer au calcitriol, uniquement sur ordonnance.
  • Certains minéraux et vitamines risquent de s’accumuler et d’induire une toxicité. Avec la vitamine A on risque hypercalcémie ; avec la vitamine C, c'est plutôt la formation de calculs urinaires à base de cristaux d’oxalate.
  • Prendre une formule qui contient du cuivre, du fer et du manganèse expose à une exagération du stress oxydatif, et donc à une accélération de la maladie : dès que l’un de ces trois minéraux est en excès, il facilite l’oxydation des tissus.

De manière générale

  • Le resvératrol réduit le terrain inflammatoire et le stress oxydatif, améliore un grand nombre de fonctions cellulaires (au point de freiner le vieillissement, qu’il soit physiologique ou pathologique). 200 mg/j.
  • La formule Shen-Kang de la médecine traditionnelle chinoise, à base de rhubarbe ( Rheum palmatum), d’astragale ( Astragalus membranaceus), de sauge rouge ( Salvia miltiorrhiza) et de carthame des teinturiers ( Carthamus tinctorius) a fait l'objet d'une étude qui démontre qu'elle améliore la fonction rénale. La posologie et la formule de préparation doivent, malheureusement, relever d'un praticien confirmé.
  • Une autre formule que la Médecine Traditionnelle Chinoise appellerait la «tisane du vide de rein» est proposée en herboristerie traditionnelle. Elle se compose de verge d’or (plante), busserole (feuille), bruyère (fleur), framboisier (feuille), lavande (fleur). Vous en trouverez ici
  • Le Dong Chong Xia Cao ( Cordyceps sinensis), autre classique de la pharmacopée chinoise, améliore significativement la clairance de la créatinine et réduit la protéinurie.

De façon ciblée

  • La prise régulière d’huile de poisson à forte dose ralentit l’évolution de la maladie de Berger (4 à 12 g/j). De même, en cas d’hémodialyse chronique, elle améliore la tension artérielle systolique, réduit de moitié l’incidence de la thrombose de la greffe artério-veineuse synthétique (4 g/j) et protégerait du risque de mort subite.
  • Au cours de l’IRT, la coenzyme Q10 réduit le stress oxydatif et protège des accidents cardiovasculaires, à condition toutefois de monter la posologie entre 1 200 et 1 800 mg/j, ce qui en fait un traitement extrêmement coûteux.

Gestion du stress

Avoir une insuffisance rénale terminale est toujours source de stress, même si l’on a eu la chance de bénéficier d’une transplantation. Chaque nouvelle manifestation de la maladie est un rappel de la qualité de vie bouleversée et, sans un travail conscient d’adaptation, l’équilibre émotionnel est rapidement rompu. La perpétuation d’une telle situation expose à un épuisement des ressources physiologiques de gestion du stress psychologique, ce qui conduit à une dépression anxieuse pérenne, rarement prise en compte, dont l’une des conséquences est l’entretien du terrain inflammatoire chronique.

{{#if ACCES::estConnecte()}}{{#else}}

Il est non seulement indispensable d’apprendre à gérer ses émotions négatives, par exemple grâce à la technique de liberté émotionnelle de Gary Craig (apprentissage nécessaire auprès d’un thérapeute certifié), mais également de lever les obstacles inconscients générés par le choc du diagnostic, en recourant notamment aux services d’un praticien rompu à l’EMDR (désensibilisation et reprogrammation par le mouvement des yeux).

Parallèlement, le recours aux autres méthodes de gestion du stress est souhaitable : méditation, reiki, yoga, pratique d’un art, etc. Quant à la complémentation micronutritionnelle, aussi utile soit-elle, elle est du ressort exclusif du médecin.

Marché de dupes ?

Un hôpital chinois affirme qu’il est en mesure de guérir l’IRC, notamment grâce à l’osmothérapie ou micro-médecine chinoise : les plantes traditionnelles retenues (de 4 à 16) sont finement broyées, puis administrées par voie transcutanée. Du fait de la meilleure tolérance que cette méthode apporterait, non seulement le risque de fibrose rénale serait considérablement amoindri, mais la régénération du tissu rénal serait fortement stimulée. Problème : lorsqu’on consulte les bases de données regroupant la grande majorité des publications médicales, on ne trouve aucune étude portant sur cette osmothérapie !

{{#endif}} Pour accéder directement à une sélection de thérapeutes dans les plus grandes villes, cliquez sur les liens ci-dessous :
ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Publicité pour Annuaire Thérapeutes