Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Face à une crise de colique néphrétique

Article paru dans le journal nº 16 Acheter ce numéro
  • reinrein

La crise de colique néphrétique provoque de violentes douleurs, au niveau de la région lombaire, irradiant vers la vessie et la cuisse, souvent avec des nausées. Chez huit personnes sur dix, le caillou finit par sortir. Attention ! une fièvre supérieure à 38°C associée à la crise doit amener à consulter en urgence. Dans les 20 % des cas où le calcul ne sort pas tout seul, il faut l'y aider. Les médecins le pulvérisent alors ou opèrent...La crise de colique néphrétique provoque de violentes douleurs, au niveau de la région lombaire, irradiant vers la vessie et la cuisse, souvent avec des nausées. Chez huit personnes sur dix, le caillou finit par sortir. Attention ! une fièvre supérieure à 38°C associée à la crise doit amener à consulter.

Nous pouvons avoir une ou plusieurs fois dans notre vie des calculs qui se nichent dans les voies excrétrices du rein. La grande coupable, de ce phénomène est généralement la déshydratation. Si on boit moins d’un litre d'eau par jour, on s'expose à fabriquer des calculs. Car, moins les reins éliminent, plus les déchets s'agglutinent. Certains calculs, minuscules, s'évacuent avec l'urine sans qu'on s'en aperçoive. En revanche, ceux qui ont trop grossi ou ont une forme hérissée peuvent se bloquer  dans les uretères, fins conduits allant des reins à la vessie : c'est alors la fameuse crise de colique néphrétique.

Les facteurs déclenchants

  • Une stagnation d'urines ou une élimination urinaire (diurèse) faible. La concentration de l'urine intervient toujours pour beaucoup. Plus l'urine est diluée, plus le risque de lithiase se trouve écarté. « Qui charrie ne bâtit pas » clamait déjà Félix Guyon au siècle dernier.
  • Une lésion déterminée de la muqueuse (tuberculose, tumeur, parasitose).
  • Une sudation importante
  • Un régime alimentaire trop riche en fromages et laitages (rappelons à cet égard l'abus du lait et des alcalins chez certains ulcéreux).
  • Une alimentation carnée excessive.
  • Une forte consommation de chocolat.
  • Une surcharge en calcium ou en vitamine D.

Rappelons que lorsque les calculs urinaires ont tendance à récidiver, c’est à cause d'une mauvaise hygiène de vie.

Boire ou ne pas boire

  • La survenue d'une crise de colique néphrétique impose jusqu'à sédation de la douleur, l'interruption de tout apport hydrique. L'ingestion abondante d'eau, que certains conseillent aveuglément provoque une exacerbation de la douleur, en augmentant l'hyperpression urinaire en amont de l'obstacle pouvant entraîner une rupture des voies excrétrices.
  • Les calculs d'acide urique (radio-transparents) et de cystine, sont dissous par alcalinisation des urines (jusqu'à pH 7). Il est conseillé de boire de la Vichy Saint-Yorre ou de la Vichy-Célestins, qui diminuent l'acidité des urines.
  • Les calculs calciques (radio-opaques), lorsqu’il sont petits, peuvent s'éliminer spontanément à la faveur d'une diurèse abondante, assurée par l'ingestion d'une eau non calcique (Volvic) ; deux litres d'eau au moins par 24 heures. S’ils sont plus gros, ils nécessitent une… intervention chirurgicale.
  • Le traitement de la pierre ne représente qu'un aspect particulier de la thérapeutique plus générale, et sera réalisé en procédant à une cure de diurèse prolongée (avec eaux peu minéralisées).

Si vous êtes sujet aux calculs, ne vous couchez pas avant d'avoir bu deux verres d'eau et, si vous vous réveillez, n'hésitez pas à vous réhydrater : les urines de la nuit sont plus concentrées et donc plus susceptibles d'entraîner des calculs. Dans la journée, vous pouvez également boire du jus d'oranges pressées, car le citrate qu'il contient neutralise la formation de cristaux. En revanche, les sodas et l'alcool sont à consommer avec modération.

 

Homéopathie

Prendre ...

Image description

Il vous reste encore 52% de cet article à découvrir

Article paru dans le numéro 16, pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Je suis abonné, je me connecte


Mot de passe oublié ?
Alternative Sante : l'expérience de la médecine naturelle

Pour 2€ / mois votre abonnement est un signe de soutien !
Cliquez ici pour voir nos offres

2€ / Mois

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Sur le même sujet
Tags sur la même thématique Reins calculs rénaux reins coliques néphrétiques
ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous