Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Thyroïdite d’Hashimoto, un fléau mondial

Article paru dans le journal nº 94 Acheter ce numéro
  • Les hormones thyroïdiennes stimulent l’oxydation de la graisse brune.Les hormones thyroïdiennes stimulent l’oxydation de la graisse brune.

Cette pathologie auto-immune concerne aujourd’hui environ une personne sur mille, la gent féminine étant dix fois plus affectée que la gent masculine. De toutes les hypothyroïdies, celle-ci est la plus fréquente. Afin d’en comprendre les mécanismes et, à partir de là, d’envisager des traitements, il convient de commencer par un rappel physiologique. C’est parti ! -Partie 1

La thyroïde a une forme qui rappelle celle du papillon dont les deux ailes (les lobes droit et gauche) sont reliées par un mince corps central (le lobe pyramidal). Située devant la trachée, entre la pomme d’Adam et le haut de la cage thoracique, la thyroïde mesure 4 cm en largeur, 6 en hauteur, 2 en épaisseur et pèse entre 15 et 25 grammes.

Au plan de vue microscopique, la thyroïde est constituée à environ 98 % de vésicules formées d’une couche de cellules entourant une cavité qui renferme une substance jaunâtre, le colloïde, constitué pour l’essentiel par la thyroglobuline (TG), une molécule énorme au sein de laquelle les hormones thyroïdiennes sont fabriquées. Le reste est constitué de cellules réparties entre les vésicules. La thyroïde sécrète deux types d’hormones : les hormones thyroïdiennes sécrétées par les vésicules et la thyrocalcitonine par la trame cellulaire intervésiculaire. C’est un abus de langage que de parler d’hormones thyroïdiennes au pluriel car, non seulement les T1 et T2 sont les précurseurs de T3 et de T4, mais la thyroxine (T4) n’est qu’une forme de réserve de la triiodothyronine (T3) qui est seule active.

Lire aussi Qu’est-ce que la thyroïdite auto-immune ?

Les hormones thyroïdiennes interviennent dans beaucoup de nos fonctions :

  • Elles stimulent l’oxydation de la graisse brune, forme sous laquelle l’énergie est facilement disponible.
  • Chez l’enfant et l’adolescent, elles agissent en synergie avec l’hormone de croissance (GH). Elles sont essentielles à la croissance des organes, à la maturation de leurs fonctions et aux connexions entre neurones.
  • Elles sont indispensables au métabolisme du cholestérol, des lipides, des glucides et des protides.
  • Lorsque la demande énergétique augmente, elles augmentent les fréquences cardiaque et respiratoire et favorisent un meilleur apport en oxygène et une meilleure épuration du gaz carbonique.
  • Elles agissent sur la régulation de la digestion, de la température corporelle, de la régénération des tissus sanguin et osseux et de la stabilité du poids.
  • Elles sont impliquées dans le métabolisme du fer : c’est pourquoi il existe une anémie en cas d’hypothyroïdie.
  • Elles augmentent la filtration rénale.
  • Sans elles, la possibilité de grossesse est réduite.

En conséquence, elles augmentent les dépenses énergétiques indispensables au fonctionnement et à la régénération de l’organisme, soit le métabolisme de base.

Lire aussi Réguler la thyroïde

Une reconnaissance tardive

C’est en 1912 que le médecin japonais, Hakaru Hashimoto, découvrit cette maladie de la thyroïde qu’il décrivit comme une infiltration lymphocytaire, mais ce n’est qu’en 1957 que son origine auto-immune fut établie. Depuis, de nombreuses autres pathologies ont été reliées à un phénomène d’auto-immunité.

La calcitonine, l’autre hormone thyroïdienne

Cette hormone participe de la régulation du métabolisme du calcium : elle en abaisse le taux sanguin, réduit sa fuite depuis l’os et favorise son absorption au niveau intestinal.

Son action est contrebalancée par celle de la parathormone, une hormone sécrétée par les glandes parathyroïdes, quatre voire huit minuscules glandes, le plus souvent situées derrière les lobes latéraux de la thyroïde. La sécrétion de la calcitonine est indépendante de celle des hormones thyroïdiennes et hypophysaires. L’hyperparathyroïdie est la principale des affections qui touche ces glandes dont la principale manifestation est la décalcification osseuse.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique Thyroïde Hormones thyroïdiennes

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous