Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

9 rituels à connaître par corps

Article paru dans le journal nº 103 Acheter ce numéro
  • La respiration abdominale est le B.A.-BA de bien des méditations et pratiques.La respiration abdominale est le B.A.-BA de bien des méditations et pratiques.

Vous vous sentez fatigué, raide, mou… Votre corps vous fait mal, vous échappe, adopte à votre insu de mauvaises postures, il semble même vivre sa vie sans vous ? Vous avez besoin de vous « reconnecter » à lui ! Voici quelques propositions pour reprendre en conscience les commandes et vous remettre en mouvement avec douceur et intelligence… Partie-7

Nous vous proposons enfin des exercices, des rituels ou autres astuces, « open source » ou en accès libre, et qui ne nécessitent aucun apprentissage préalable. Ils vous permettront ainsi de vous reconnecter à votre corps au quotidien sans grands efforts et surtout en toute autonomie.

Dans tous les cas, toutes ces pratiques ne sont que des propositions… à tester, si elles vous inspirent.

Retrouver l'harmonie avec le ping shuai

Cet exercice de balancement manuel inspiré du qi gong vise à retrouver l'équilibre énergétique et l'état d'harmonie.

  1. Debout, les pieds écartés de la largeur du bassin, imaginez un fil invisible reliant votre crâne au ciel. Levez les bras à l’horizontale, coudes et doigts tendus, mains parallèles au sol, puis relâchez en laissant les bras aller où ils veulent vers l’arrière.Faites cela 4 fois. La cinquième, pliez les genoux pour donner un rebond.
  2. Recommencez le mouvement au moins trois fois de suite. Terminez le cycle en laissant les bras se balancer de moins en moins naturellement.
  3. Fermez les yeux, ressentez, respirez en terminant par deux soupirs.

Pratiqué durant une dizaine de minutes, l'exercice est réputé faire circuler l’énergie, éliminer les énergies négatives et se recharger en énergie vitale.

Lire aussi VIDÉO - Faire circuler son énergie vitale - l'exercice du Ping Shuai (Qi Gong)

Faire le plein d'énergie vitale avec les cinq tibétains

Cet enchaînement de mouvements (à répéter 3 fois chacun dans les premières semaines de la pratique et jusqu’à 21 fois lorsque vous serez habitué, à l’exception du premier mouvement) est, paraît-il, un secret de longévité.

  1. Debout, bras en croix, paumes orientées vers le bas, tournez façon derviche tourneur dans le sens des aiguilles d’une montre (sans aller jusqu’au tournis, et pas plus de 12 fois).
  2. Couché sur le dos, bras le long du corps, soulevez en même temps la tête et les jambes tendues.
  3. À genoux, bras le long du corps, orteils en extension, rentrez le menton, puis portez tête et épaules en arrière.
  4. Assis jambes tendues, mains à plat au sol. Inspirez, amenez la tête en arrière et soulevez le corps de sorte qu’il ressemble à un pont.
  5. Allongé sur le ventre, bout des orteils au sol, redressez le buste en vous mettant en appui sur les avant-bras, puis inversez la posture en soulevant les hanches, jambes tendues et menton rentré.

Marcher pieds nus : un stimulant général

Libérés des chaussures qui les entravent habituellement, vos pieds nus vont avoir tendance à se déployer sur le sol, non plus talon en premier mais, à l’inverse, depuis l’avant et le milieu. Sans à-coup pour votre dos, cette marche plus « naturelle » stimule le retour veineux et lymphatique ainsi que les points de réflexologie plantaire. Pratiquée 5 minutes dans une herbe encore pleine de rosée, vous apprécierez en outre son effet bénéfique sur le transit intestinal. Et qui sait ? Peut-être ressentirez-vous aussi les « forces telluriques » qui vous rechargeront en énergie positive, tout en absorbant votre stress.

Lire aussi VIDÉO - La Marche Pieds Nus

Cohérence cardiaque, bon pour la tension

Cette technique respiratoire apaise, fait baisser la tension artérielle et augmente le bien-être. D’une simplicité enfantine, ses effets sont quasi immédiats, mais ne durent pas plus de quatre heures : la pratique est donc à renouveler matin, midi et soir. Cette cohérence cardiaque dite « 365 » (3 fois par jour, 6 respirations par minute, pendant 5 minutes) est recommandée depuis octobre 2014 par la Fédération française de cardiologie (FFC). Voici en quoi cela consiste : inspirez par le nez durant 5 secondes en laissant votre ventre se gonfler, expirez par la bouche, toujours avec le ventre, durant 5 secondes. Faites cela pendant 5 minutes, et au revoir le stress !

Lire aussi VIDÉO - Stress, anxiété : pratiquez la cohérence cardiaque - Les conseils de David Tan

Respirez avec le ventre

Posez une main juste en dessous de votre nombril. Inspirez par le nez avec l’intention de soulever votre main. Votre ventre se gonfle et va naturellement vers l’avant ; laissez votre dos se cambrer légèrement. Expirez en faisant descendre les côtes et en arrondissant le bas du dos : cette respiration abdominale, B.A.-BA de bien des méditations et pratiques, calme les ruminations mentales, apaise et permet de se reconnecter à soi à tout moment !

Le souffle du « ha »

Debout (ou assis si besoin), tête alignée avec la colonne, bras fléchis avec coudes vers l’arrière, poings fermés et paumes vers le haut… Poussez un puissant « ha », tout en tendant les bras vers l’avant, doigts dépliés, paumes tournées vers le bas. En inspirant, revenez dans la position initiale. Faites cet exercice pendant deux minutes chaque fois que vous voulez clarifier votre esprit et regagner en concentration.

Lire aussi Yoga du son : la voix de l’âme

Le training autogène pour relacher corps et esprit

Élaborée en 1932 par Johannes Heinrich Schultz, neuropsychiatre allemand (1884-1970), cette méthode d’autohypnose qui permet une « autodécontraction » rapide, se déroule en six étapes simples à pratiquer.

  1. Les bras et les jambes sont lourds, comme s’ils s’enfonçaient dans le sable. Le corps entier suit, sauf la tête.
  2. Le sable est chaud, les bras et les jambes sont chauds, puis le corps tout entier.
  3. On sent les battements de son cœur (on peut y poser main pour mieux les sentir), lents, réguliers.
  4. On prend conscience de sa respiration, sans rien forcer, naturellement calme et régulière.
  5. On se concentre sur le plexus solaire : il est chaud et diffuse sa chaleur dans le ventre.
  6. Sur le front, souffle une bise fraîche. On se laisse aller dans cet état détendu.

Puis on compte jusqu’à 10 à rebours pour « revenir à soi ».

Lire aussi Auto-hypnose : la méthode du Dr Schultz

Relaxation en 3 mouvements

  1. Assis, serrez les poings puis relâchez lentement. Observez l’effet dans les poignets. Recommencez plusieurs fois.
  2. Fermez les yeux en contractant les pommettes. Ouvrez-les en grand : sentez l’effet sur votre visage.
  3. Haussez et baissez les épaules plusieurs fois. Inspirez, retenez, relâchez. Sentez votre ventre détendu, peut-être aussi vos cuisses ?

Inspirez à nouveau, laissez la détente aller jusqu’à vos pieds.

Une micro-sieste et ça repart !

Juste après le repas du midi, en position assise, profitez du pic d’assoupissement qui survient au début de la digestion : accordez-vous une micro-sieste d’une dizaine de minutes. C’est particulièrement régénérant pour les facultés cognitives : une étude de l’Inserm parue fin 2021 montre que ceux qui font de telles siestes résolvent plus facilement les problèmes mathématiques que les autres !

Lire aussi « La sieste, ça ne s’improvise pas » - entretien avec Brice Faraut

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous