Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Véganisme : en quête d’une écologie humaniste

Article paru dans le journal nº 58 Acheter ce numéro
  • "Le mode de vie végane induirait 2 fois moins de gaz à effet de serre"

Le véganisme est une évolution majeure dans la manière de considérer le monde qui nous entoure et les animaux. Tout comme l’abolition de l’esclavage et des colonies et comme plus récemment les droits des femmes ont été une évolution sociétale majeure qui nous semble si évidente aujourd’hui, reconnaître aux animaux le droit de vivre, de ne pas être exploités est une évolution des mentalités qui est déjà en marche dans le monde entier. C’est un progrès extrêmement logique que les techniques agricoles et industrielles, les connaissances scientifiques et médicales permettent aujourd’hui.

Récemment, cette empathie végane vis-à-vis du règne animal a été confirmée par l’IRM fonctionnelle : égale à celle des végétariens et bien supérieure à celle des omnivores. Parallèlement, de plus en plus d’études s’intéressent à l’impact des différents régimes alimentaires sur l’environnement. Ainsi, le mode de vie végane induirait :

  • Une réduction de presque deux fois de l’émission des gaz à effet de serre comparativement au régime omnivore.
  • Une moindre participation au changement climatique, à la déforestation, à l’épuisement des sols et des réserves en eau, un moindre coût énergétique, une moindre production de déchets.

Les arguments antivéganes

Cette plaidoirie, aussi séduisante soit-elle, doit faire face à une contre-plaidoirie de la partie adverse qui ne manque pas d’arguments :

  • Même si de plus en plus d’études sont consacrées au véganisme, la plupart de celles-ci pèchent par certains manques qui diminuent leur niveau de crédibilité. Entre autres :

– La majorité des populations étudiées ne sont composées que de quelques dizaines de personnes alors qu’une évaluation statistique n’est vraiment solide qu’au-delà de quatre cents participants.

–  La durée des expérimentations et des suivis dépasse rarement quelques semaines : impossible dans ces conditions de connaître les effets à moyen (d’une à quelques années) et long termes (une ou plusieurs décennies).

  • Les formes d’élevage diffèrent d’un pays à un autre, de sorte que toute ...
Image description

Il vous reste encore 50% de cet article à découvrir

Article paru dans le numéro 58, pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Je suis abonné, je me connecte


Mot de passe oublié ?
Alternative Sante : l'expérience de la médecine naturelle

Pour 2€ / mois votre abonnement est un signe de soutien !
Cliquez ici pour voir nos offres

2€ / Mois

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Articles du même dossier
  • Notice (8): Undefined index: Media [APP/views/plugins/plugin_as/default/articles/article.ctp, line 324]
    Warning (2): Invalid argument supplied for foreach() [APP/views/plugins/plugin_as/default/articles/article.ctp, line 324]
Tags sur la même thématique Alimentation véganisme écologie
ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous