Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Les techniques de la dermatologie moderne

Article paru dans le journal nº 12 Acheter ce numéro
  • Les techniques de la dermatologie moderne

Il existe de nombreuses techniques pour contrer les effets du vieillissement de notre peau. Il convient de la choisir, tout comme le praticien, avec discernement pour éviter que le symptôme ne devienne une maladie induite par un traitement mal indiqué ou mal pratiqué. Il est fortement recommandé de prendre une complémentation en nutriments antioxydants deux mois avant, pendant et deux mois après ce type de traitement.

Les traitements lumineux

Le laser de relissage. En détruisant les cellules des couches superficielles de la peau, les rayonnements puissants stimulent les fibroblastes, ces cellules susceptibles de régénérer la peau. L’effet produit est celui d’une impression de rajeunissement de plusieurs années. Outre le risque de brûlure, on ne sait pas aujourd’hui quelles sont les conséquences à long terme d’une telle agression.

Le laser de remodelage. Comme précédemment, ils visent à stimuler la régénération cutanée mais ne détruisent pas les cellules superficielles. Si le risque de brûlure est nettement moins élevé, leur efficacité est plus discrète et moins soutenue dans le temps.

Le laser fractionnel. Ce procédé récent, opère à travers un fenêtrage. Les zones traitées alternent avec les zones non traitées. Il faut donc plusieurs séances afin de couvrir toute la peau. Il est destiné au traitement du cou, du décolleté et du dos des mains. Le résultat n’est réellement visible qu’au bout de trois à quatre mois : atténuation des rides profondes, disparition des plus petites comme de certaines taches.

En cas de surdosage, la peau est couverte de petits carrés foncés entourés d’un grillage clair, un aspect « carrés de chocolat » des plus séduisants !

Le laser ablatif. Le plus puissant de tous les lasers, est aujourd’hui rarement utilisé. Pratiqué uniquement sous anesthésie générale, il est réservé au traitement des peaux fortement altérées par la surexposition au soleil.

Les lampes flash (lumière pulsée, Intense Pulse Light), induisent un échauffement qui suffit à libérer des protéines censées réveiller l’activité des fibroblastes. Son usage est réservé au traitement de la couperose, des taches et des poils disgracieux. À la différence du laser, la sonde lumineuse touche la peau avec le risque principal de générer des cicatrices colorées définitives. Ce type de matériel n’étant pas réservé à la profession médicale, il est à craindre que certain(e)s client(e)s de salons d’esthétiques en soient les malheureuses victimes.

Les LED ne chauffent pas, mais leur rayonnement pénètre cependant au cœur des fibroblastes qu’ils inciteraient à fabriquer plus de collagène. En dehors de l’acné, ils sont destinés au traitement des ridules. Leur apparente innocuité a encouragé les fabricants à les mettre en vente libre, au risque de voir apparaître au cours des prochaines années une pathologie jusque-là inconnue en cas d’usage quotidien sur une longue durée.

Les procédés électriques

La diffusion d’un courant électrique – entre la surface à traiter et une autre partie du corps – provoque un échauffement du fait de la  ...

Image description

Il vous reste encore 50% de cet article à découvrir

Article paru dans le numéro 12, pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Je suis abonné, je me connecte


Mot de passe oublié ?
Alternative Sante : l'expérience de la médecine naturelle

Pour 2€ / mois votre abonnement est un signe de soutien !
Cliquez ici pour voir nos offres

2€ / Mois
Attention : Les conseils prodigués dans cet article ne vous dispensent pas de consulter un praticien des médecines alternatives. Vous pourrez en trouver un près de chez vous et prendre rendez-vous sur annuaire-therapeutes.com
Tags sur la même thématique Problèmes de peau peau
ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Publicité pour Annuaire Thérapeutes