Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Acné : les alternatives naturelles au Roaccutane

Article paru dans le journal nº 53 Acheter ce numéro
  • Pour mettre toutes les chances de votre côté, commencez par stopper l'intoxication de votre organisme.Pour mettre toutes les chances de votre côté, commencez par stopper l'intoxication de votre organisme.

Dépressions, malformations fœtales, vertiges, hépatites : on ne compte plus les effets secondaires inquiétants du Roaccutane, traitement anti-acné pourtant plébiscité par les adolescents. Heureusement, plusieurs solutions naturelles permettent de réduire cet impact négatif tout en prévenant l’acné.

L’acné, ce mal de l’adolescence que l’on peut finalement retrouver à tous les âges de la vie, et qui touche 15 millions de Français (presque autant que de fumeurs) est responsable d’un mal-être psychologique.

C’est à la base du poil que les microkystes et points noirs surviennent, lorsque la peau sécrète trop de sébum (notre crème de jour protectrice naturelle). Cela a pour effet de boucher les pores de la peau et permet à une bactérie redoutable (Propionibacterium acnes), déjà présente mais tapie dans l’ombre, de proliférer à son aise. Cette bactérie ne peut s’épanouir qu’à condition d’être privée d’oxygène (milieu anaérobie), lorsque le follicule pilo-sébacé (base du poil contenant une glande sébacée) est bouché par le sébum.

La bactérie se développe allègrement, et l’inflammation s’active principalement sur le visage, le torse et le dos. Les hormones sont bien souvent responsables de la surproduction de sébum, c’est pourquoi cela commence souvent à l’adolescence. Mais d’autres pistes sont évoquées dans différentes médecines alternatives.

Les causes de l’acné

La peau est un émonctoire (organe évacuant les déchets acides de l’organisme) qui débarrasse le corps des toxines par la transpiration ou par les boutons. Cette vision des choses amène à penser que ­l’hygiène de vie est à la base d’une surcharge de toxines (alimentation, tabac, pollution, stress) et qu’il est possible de diminuer notre intoxication et, par là même, notre infection acnéique. En effet, la consommation de sucre, d’alcool, de tabac ou d’acides gras transformés (graisses hydrogénées) abaisse notre production d’oméga-3 (acides gras essentiels) et de zinc, naturellement à la base de la régulation de notre hydratation cutanée. Cette diminution entraîne un assèchement de la peau, ce qui pousse celle-ci a produire plus de sébum que nécessaire pour compenser.

Les toxines de notre alimentation ainsi surconsommées encrassent d’abord nos intestins et notre foie (principaux émonctoires) qui se retrouvent en surcharge et vont devoir puiser dans toutes les réserves de nutriments réparateurs disponibles. Les oméga-3 ont un rôle anti-inflammatoire à large spectre, et le zinc est la clé pour que ceux-ci soient utilisés correctement par l’organisme pour pallier l’inflammation causée par les toxines. La peau est un organe moins vital que le foie et les intestins ; elle se retrouve donc démunie et déséquilibrée, la production de sébum s’emballe, et c’est le début des ennuis.

Le Roaccutane est un traitement anti-acné très controversé en raison de ses effets secondaires terrifiants et nombreux (on en a recensé 152). La substance active est un dérivé de la vitamine A, l’isotrétinoïne, qui assèche les glandes sébacées au point de stopper l’excès de sébum, considéré comme responsable de l’acné.

Ce traitement, bien que redoutable contre l’acné sévère, a malheureusement des effets délétères comme l’augmentation du taux de suicide chez les adolescents. L’Agence française de ...

Image description

Il vous reste encore 79% de cet article à découvrir

Article paru dans le numéro 53, pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Je suis abonné, je me connecte


Mot de passe oublié ?
Alternative Sante : l'expérience de la médecine naturelle

Pour 2€ / mois votre abonnement est un signe de soutien !
Cliquez ici pour voir nos offres

2€ / Mois
Attention : Les conseils prodigués dans cet article ne vous dispensent pas de consulter un praticien des médecines alternatives. Vous pourrez en trouver un près de chez vous et prendre rendez-vous sur annuaire-therapeutes.com
ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Publicité pour Annuaire Thérapeutes