Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Acné : les alternatives naturelles au Roaccutane

Article paru dans le journal nº 53 Acheter ce numéro
  • Pour mettre toutes les chances de votre côté, commencez par stopper l'intoxication de votre organisme.Pour mettre toutes les chances de votre côté, commencez par stopper l'intoxication de votre organisme.

Dépressions, malformations fœtales, vertiges, hépatites : on ne compte plus les effets secondaires inquiétants du Roaccutane, traitement anti-acné pourtant plébiscité par les adolescents. Même si à ce jour ce médicament n'est plus commercialisé d'autres médicaments génériques (Acnétrait, contracné, curacné, procuta) comportent également de l'Isotrétinoïne (substance active présente dans le Roaccutane). Heureusement, plusieurs solutions naturelles permettent de réduire cet impact négatif tout en prévenant l’acné.

L’acné, ce mal de l’adolescence que l’on peut finalement retrouver à tous les âges de la vie, et qui touche 15 millions de Français (presque autant que de fumeurs) est responsable d’un mal-être psychologique.

C’est à la base du poil que les microkystes et points noirs surviennent, lorsque la peau sécrète trop de sébum (notre crème de jour protectrice naturelle). Cela a pour effet de boucher les pores de la peau et permet à une bactérie redoutable (Propionibacterium acnes), déjà présente mais tapie dans l’ombre, de proliférer à son aise. Cette bactérie ne peut s’épanouir qu’à condition d’être privée d’oxygène (milieu anaérobie), lorsque le follicule pilo-sébacé (base du poil contenant une glande sébacée) est bouché par le sébum.

La bactérie se développe allègrement, et l’inflammation s’active principalement sur le visage, le torse et le dos. Les hormones sont bien souvent responsables de la surproduction de sébum, c’est pourquoi cela commence souvent à l’adolescence. Mais d’autres pistes sont évoquées dans différentes médecines alternatives.

Les causes de l’acné

La peau est un émonctoire (organe évacuant les déchets acides de l’organisme) qui débarrasse le corps des toxines par la transpiration ou par les boutons. Cette vision des choses amène à penser que ­l’hygiène de vie est à la base d’une surcharge de toxines (alimentation, tabac, pollution, stress) et qu’il est possible de diminuer notre intoxication et, par là même, notre infection acnéique. En effet, la consommation de sucre, d’alcool, de tabac ou d’acides gras transformés (graisses hydrogénées) abaisse notre production d’oméga-3 (acides gras essentiels) et de zinc, naturellement à la base de la régulation de notre hydratation cutanée. Cette diminution entraîne un assèchement de la peau, ce qui pousse celle-ci a produire plus de sébum que nécessaire pour compenser.

Les toxines de notre alimentation ainsi surconsommées encrassent d’abord nos intestins et notre foie (principaux émonctoires) qui se retrouvent en surcharge et vont devoir puiser dans toutes les réserves de nutriments réparateurs disponibles. Les oméga-3 ont un rôle anti-inflammatoire à large spectre, et le zinc est la clé pour que ceux-ci soient utilisés correctement par l’organisme pour pallier l’inflammation causée par les toxines. La peau est un organe moins vital que le foie et les intestins ; elle se retrouve donc démunie et déséquilibrée, la production de sébum s’emballe, et c’est le début des ennuis.

Le Roaccutane est un traitement anti-acné très controversé en raison de ses effets secondaires terrifiants et nombreux (on en a recensé 152). La substance active est un dérivé de la vitamine A, l’isotrétinoïne, qui assèche les glandes sébacées au point de stopper l’excès de sébum, considéré comme responsable de l’acné.

Ce traitement, bien que redoutable contre l’acné sévère, a malheureusement des effets délétères comme l’augmentation du taux de suicide chez les adolescents. L’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps, devenue l’ANSM) estime que 25 à 27 cas de suicides d’adolescents, entre 1986 et 2009, seraient liés à la prise de ce traitement.

Risque de suicide

Des parents ont créé une association des victimes du Roaccutane et génériques (AVRG). Son hépatotoxicité peut perdurer des années après le traitement, et ses effets tératogènes (qui entraînent des malformations fœtales) sont bien connus. On signale aussi des vertiges, des douleurs articulaires, une augmentation des triglycérides et du risque de diabète, ainsi qu’une sécheresse des muqueuses et des lèvres provoquant parfois des désagréments à long terme qu’un baume, même appliqué toutes les heures, ne suffira pas à adoucir.

Les traitements habituels de première intention (crèmes dermatologiques, antibiotiques, hormones de synthèse) ne sont pas sans risque et sont souvent beaucoup moins efficaces. Bon nombre de jeunes filles se sont vu prescrire la pilule à l’adolescence pour contrer ce mal au prix d’un risque de tumeur au cerveau négligé ou sous-évalué. Entre tumeur au cerveau et acné, il faut choisir !

Il est vrai que cette maladie est invalidante et joue énormément sur l’estime de soi, ce qui peut être également une raison de l’augmentation du risque de suicide chez les jeunes. Dans l’idéal, ce traitement ou ses génériques ne devraient absolument pas être pris par les jeunes femmes en âge de procréer, mais après leurs grossesses, si la maladie leur gâche toujours la vie, avec toutefois des précautions et un soutien en nutrithérapie indispensable.

Il arrive que les traitements naturels ne se révèlent pas assez efficaces ni assez rapides pour venir en aide aux acnéiques sévères, et que le recours au traitement de choc soit vu comme l’unique solution.

Conseils d’hygiène et alimentation

Tout d’abord, qu’en est-il de votre hygiène de vie ? Gérez votre stress ! Pour mettre toutes les chances de votre côté, commencez par stopper l’intoxication de votre organisme. Arrêtez de fumer.

L’alimentation joue, également, un rôle essentiel. Dans le cadre de l’acné, voici quelques nutriments essentiels. tout d’abord le zinc (jaune d’œuf, maïs bio non-OGM, huîtres, foie, légumineuses, noix) ; les oméga-3 (petits poissons gras, huiles – 1re pression à froid, bouteille en verre – de lin, noix, cameline, graines de chia, graines de lin moulues non grillées, noix de Grenoble ou du Périgord) ; les vitamines A et D (beurre clarifié ghee, foie de morue, morille, cèpe, légumes orange et verts) ; les vitamines B (abats – comme le foie), germes de blé, jaune d’œuf, flocons d’avoine ; oxygène (eau Kaqun).

Renoncez aux produits laitiers de vache et diminuez ceux de chèvre et de brebis. Évitez au maximum les aliments transformés (contenant des huiles hydrogénées, des additifs, du blé et du sucre raffiné). Augmentez votre consommation de légumes, sans pesticides, tous confondus pour votre équilibre acido-basique.

Privilégiez le pain au petit épeautre et au levain plutôt que le pain blanc. Préférez les fruits contenant des enzymes ou beaucoup de potassium et peu de sucre, comme la noix de coco, le pamplemousse, les myrtilles, cassis et groseilles, le kiwi, le citron, la banane et l’avocat, et évitez les jus de fruits et les sodas. Allégez votre foie en lui évitant les viandes, œufs et produits laitiers le soir.

Testez le jeûne intermittent de 16 heures minimum, chaque jour pendant 21 jours, pour stopper le processus inflammatoire général. Nettoyez-vous le visage avec du vinaigre de cidre bio non pasteurisé ou de l’argent colloïdal (antibactérien puissant) après l’avoir démaquillé (pour les femmes) avec de l’huile de coco (le meilleur démaquillant, efficace et antibactérien naturel).

Les traitements anti-acné naturels

Si vous avez déjà suivi un traitement par antibiotiques, prenez des probiotiques pour réensemencer votre microbiote. Il faut les choisir les plus nombreux possible. Attention : si vous pensez souffrir de candidose (mycoses sur les ongles ou vaginales, envies de sucre incontrôlables, déprime et brouillard cérébral), nettoyez d’abord vos intestins avec 15 jours d’huile d’origan encapsulée sous peine de voir les probiotiques nourrir votre Candida albicans et favoriser vos symptômes négatifs.

La vitamine B5 (4 à 12 grammes par jour) donne de très bons résultats sur l’acné modérée à sévère si on l’associe au zinc (50 mg par jour) et aux oméga-3.

Méfiez-vous des produits hors de prix que vous trouverez sur Internet, qui tiennent rarement leurs promesses.

Pour une acné légère à modérée, les décoctions de prêle, l’huile de bourrache et la pensée sauvage sont reconnues pour leur aide précieuse.

Si malgré tout cela votre acné nuit toujours à votre épanouissement personnel, veillez à bien soutenir le traitement allopathique pour éviter le pire.

Atténuer les effets du Roaccutane

  • Sur le risque de dépression

Le magnésium à bonne dose (400 mg par jour) et de qualité (bisglycinate ou citrate par exemple, chez Biolife ou ­Solgar), associé à de la vitamine B6 (24 mg chez Vitallplus), aura l’avantage de rééquilibrer les neurotransmetteurs et hormones (dopamine, GABA et sérotonine), quel que soit le déséquilibre, sans effets secondaires ni interactions.

Le zinc présente un double avantage : il est régulateur d’humeur et indispensable à la peau. Sa supplémentation permettra de diminuer les besoins en molécule active néfaste. Prenez 15 à 50 mg de zinc par jour en évitant les oxydes (Zinc Lozenges en sublingual chez HOD est parfaitement assimilable, ou bien Zinc Bisglycinate chez Vitallplus).

Une carence en vitamine D est avérée chez 80 % de la population française. Cette substance joue pourtant un rôle déterminant dans la prévention des dépressions hivernales et hormonales (la vitamine D est en effet une préhormone). Elle est même utilisée dans le traitement d’affections cutanées telles que le psoriasis.

Il est vivement conseillé de vérifier son taux en faisant une analyse sanguine afin de pallier cette carence si nécessaire. Les besoins quotidiens sont de 4 000 UI à prendre en gouttes.

  • Sur le foie

Pour soutenir cet organe essentiel, misez sur le desmodium (la plante protectrice du foie par excellence) et l’acide lipoïque (utile notamment pour détoxifier un foie encrassé par l’alcool).

  • Sur les malformations fœtales

Fumer augmente le risque de malformation fœtale même bien avant la grossesse. Par ailleurs, la vitamine A (bêta-carotène) est connue pour augmenter le risque de cancer du poumon chez le fumeur. Il est indispensable de ne pas fumer pendant le traitement. Notez que l’association de l’hypnose et de la nutrithérapie fait des merveilles pour arrêter de fumer. Il existe des hypno-nutritionnistes spécialisés.

  • Sur les yeux

Boire du jus de myrtilles et prendre de la vitamine C (ester C ou liposomale).

  • Sur le système digestif

La berbérine (épine-vinette) aura un double impact positif pour réparer les cellules intestinales et pour éviter le risque de diabète (qui augmente avec le traitement). Cette substance obtient un score plus élevé sur les études en double aveugle effectuées quand on la compare à un médicament anti-diabète.

  • Sur les douleurs articulaires

Les oméga-3 à bonne dose (1,2 g par jour) ont des effets anti-inflammatoires sur les douleurs pour l’EPA (acide eicosapentaénoïque) et sur le psychisme pour le DHA (acide docosahexaénoïque). Il est conseillé d’augmenter son apport en oméga-3 tout au long du traitement avec des compléments alimentaires (oméga-3 1 400 magnum Be-life, de Biolife).

Une nouvelle piste prometteuse ?

Une découverte innovante : l’eau Kaqun à boire et le gel Kaqun pour le visage. L’hypoxie (manque d’oxygène) étant responsable du réveil de la bactérie acnéique, qu’en serait-il si nous lui amenions directement de l’oxygène ? En sa présence, la bactérie ne se développe pas et l’acné non plus. Les résultats avec le gel sont enthousiasmants. Le procédé mécanique de Kaqun permet d’amener l’oxygène directement dans les cellules. Le gel a déjà des fans. À tester d’urgence !

 

Carnet d'adresse :

Eau et gel kaquin : www.kaqun-france.com

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous