Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

L’huile russe, une ruse contre le psoriasis

Article paru dans le journal nº 59 Acheter ce numéro
  • L’huile russe, une ruse contre le psoriasis

Contre le psoriasis, il n’y a pas que les crèmes dermatocorticoïdes, il y a aussi des traitements naturels très anciens. Les brais, sorte de goudron extrait des végétaux ou des minéraux, se révèlent d’une efficacité redoutable. Si Hippocrate avait une préférence pour le pin, l’huile russe (plus précisément, l’huile essentielle de brai d’écorce), a opté pour le bouleau. La Russie a su développer des remèdes que l’Occident a oubliés. L’utilisation de goudron minéral ou végétal dans le traitement des maladies de peau – pourtant validée à la fin du XIXe siècle à l’hôpital Saint-Louis – a été perfectionnée en Russie. Attention : qui dit efficace dit précaution d’emploi. L’huile russe ne doit pas être utilisée en cas de crise aiguë de psoriasis. Évitez l’exposition au soleil des parties traitées et ne dépassez pas 6 semaines de traitement. Pour les parties intimes, les traitements à l’huile essentielle sont proscrits, des savons à base d’huile russe les remplacent avantageusement. Il est conseillé de commencer progressivement, de 20 minutes les premiers jours à 3 heures d’application à la fin.

A lire aussi :

Psoriasis : êtes-vous bien sûr d'avoir tout tenté ?

Carnet d'adresse :

Berevolk, huile russe, tél. : 03 45 80 95 96 www.berevolk.com

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique psoriasis brai de bouleau

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous