Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Calmer le psoriasis de l’intérieur

Article paru dans le journal nº 66 Acheter ce numéro
  • Les symptômes reviennent souvent dans les jours, les semaines ou les mois qui suivent l’arrêt du traitement.Les symptômes reviennent souvent dans les jours, les semaines ou les mois qui suivent l’arrêt du traitement.

Maladie auto-immune de la peau touchant jusqu’à 5 % de la population dans certains pays, le psoriasis reste mal compris. La méconnaissance du rôle de la peau comme organe excréteur et d’expression d’émotions refoulées amène trop souvent à combattre les symptômes au lieu de calmer l’inflammation de l’intérieur.

Le psoriasis est une maladie inflammatoire auto-immune de la peau. Son origine est mal connue donc mal comprise, tout du moins en observant la maladie avec l’approche classique. Les cellules de la peau se renouvellent trop vite, avec une crise inflammatoire, et forment un épaississement de la peau en plaques. Le traitement classique du psoriasis consiste en l’usage de médicaments à base de cortisone, sous forme de crème, de pommade ou de lotion appliquée directement sur la peau, dans le but d’étouffer la crise inflammatoire.

Si une telle cure peut fournir un soulagement salutaire lorsque la crise est trop intense pour être supportée, les corticoïdes ne résolvent en rien la cause profonde du problème. Les symptômes reviennent souvent dans les jours, les semaines ou les mois qui suivent l’arrêt du traitement ; c’est ainsi que les patients psoriasiques vont de crise en crise.

Compensations physiologiques vitales

Les cellules de notre corps ont besoin de vivre dans un environnement favorable pour fonctionner correctement. Elles s’affaiblissent et meurent prématurément lorsque leur biotope devient trop pollué par des toxines. Celles-ci sont issues de la vie des cellules, mais également de nos comportements et modes de vie (alimentation, stress, pollution, etc.). Pour maintenir un environnement favorable, le corps humain possède cinq organes excréteurs principaux, dont trois majeurs : les poumons, le foie et les reins.

Relais d’excrétion rénale

Ces trois organes sont censés supporter le travail d’excrétion de l’ensemble de l’organisme. Cependant, quand ils n’arrivent plus à supporter la charge de travail imposée, le corps doit s’adapter. Il établit alors des compensations physiologiques pour maintenir un terrain favorable et éviter le développement de maladies graves. C’est ainsi que surviennent de nombreuses maladies aiguës.

Le psoriasis est une maladie de terrain ; comme de nombreuses maladies cutanées, c’est un relais de l’excrétion rénale. Cela signifie que la peau intervient quand les reins n’arrivent plus à supporter le travail que nous leur imposons. Si elle possède un système d’excrétion des toxines similaire à celui des reins, il est aussi moins puissant. Néanmoins, sa superficie lui permet de ­réaliser un travail conséquent lorsque cela est nécessaire – ce n’est d’ailleurs pas un hasard si la peau est appelée le troisième rein. Le psoriasis se présente donc comme une crise inflammatoire qui permet au corps d’augmenter sa capacité d’excrétion des toxines. Cette élimination salutaire dure le temps nécessaire à une réduction suffisante de l’état d’encrassement des cellules. Lorsque le niveau de pollution du corps a suffisamment diminué, la crise de psoriasis s’atténue, puis disparaît.

Dans une situation de psoriasis, l’état de la peau se modifie. L’épiderme devient plus important et le derme diminue. Il se produit une accélération du cycle de vie des cellules. L’état inflammatoire augmente la circulation du sang au ...

Image description

Il vous reste encore 81% de cet article à découvrir

Article paru dans le numéro 66, pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Je suis abonné, je me connecte


Mot de passe oublié ?
Alternative Sante : l'expérience de la médecine naturelle

Pour 2€ / mois votre abonnement est un signe de soutien !
Cliquez ici pour voir nos offres

2€ / Mois

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous