Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Fertilité, mettez toutes les chances de votre côté

Article paru dans le journal nº 108 Acheter ce numéro
  • Fertilité : toutes les astuces pour la booster au naturelFertilité : toutes les astuces pour la booster au naturel

Alors qu’un couple français sur quatre peine à concevoir un enfant et que l’âge de la première grossesse ne cesse de reculer, la fertilité devient un acquis naturel qu’il est de plus en plus urgent de protéger. Médecines complémentaires, alimentation, explorations psychologiques… Découvrez tous les moyens naturels de préserver et renforcer votre fertilité.

À l’été 2018, l’agence nationale de santé publique, Santé publique France, révèle une information alarmante : en quinze ans dans l’Hexagone, la concentration de spermatozoïdes a chuté de 32 %, soit près de 2 % par an.

De manière générale, en Occident, 20 à 30 % des hommes auraient aujourd’hui un sperme associé à une fertilité réduite. Moins nombreux, les spermatozoïdes présentent aussi davantage de morphologies anormales, pouvant les empêcher d’atteindre l’ovule.Ce phénomène, observé au niveau mondial (lire encadré ci-dessous), s’accompagne d’une hausse des cancers des testicules et de malformations de naissance de l’appareil génital qui lèsent considérablement la fertilité.

Du côté de ces dames, le bilan n’est pas plus réjouissant : l’infertilité féminine augmente chaque année de 0,37 % et les troubles médicaux engendrant une infertilité – endométriose, syndrome des ovaires polykystiques… – ne cessent d’augmenter.

Génération infertile ?

« Sommes-nous la génération sacrifiée de l’infertilité ? » questionnent les trois auteurs de Génération infertile ? (éd. Autrement). À l’heure où un enfant sur trente est né grâce à une procréation médicalement assistée (PMA), la question se pose. « Une prise de conscience a lieu, avec la recherche d’un mode de vie plus sain, pour nous et pour nos enfants. Mais cela suffira-t-il ? » poursuivent les auteurs qui, comme 15 % à 25 % des couples, ne parviennent pas à avoir un enfant et se voient apposer le qualificatif d’« infertiles » (lire encadré plus bas).

Spermatozoïdes en chute libre

Entre 1973 et 2018 dans le monde, le nombre total de spermatozoïdes des hommes a chuté de plus de 62 % et leur concentration de plus de 51 %. Si ce déclin perdure à ce rythme – qui a doublé en vingt ans –, les scientifiques expliquent que l’espèce humaine pourrait tout bonnement finir par s’éteindre. Ces chiffres font dire à certains spécialistes, telle l’épidémiologiste de la reproduction Shanna Swan, qu’en 2045, la majorité des couples auront sûrement recours à la procréation médicalement assistée.

Lire aussi Femmes  : booster sa fertilité au naturel

Vers une stratégie nationale contre l'infertilité

Étonnamment, alors que l’enjeu semble majeur, l’infertilité reste un sujet secondaire pour les gouvernements du monde entier. En France, c’est seulement avec la loi de bioéthique de 2021 qu’a été prévu un « plan national de lutte contre l’infertilité ». Et en février dernier, un rapport parlementaire, qui évoque notamment le rôle des pollutions environnementales, reconnaissait que cet enjeu de santé publique n’avait « jamais été traité comme tel par les pouvoirs publics » et proposait de créer un « numéro vert fertilité » ainsi qu’un Institut dédié.

Mais si la médecine peut remédier à certaines infertilités, la PMA résout moins d’un tiers des problèmes d’infertilité et représente moins de 4 % du total des naissances qui ont lieu chaque année. Ainsi, la prévention et les solutions complémentaires et naturelles ont toute leur place pour vous aider à renforcer votre capital fertilité, ce que nous vous proposons de découvrir tout au long de ce dossier.

Infertilité n’est pas stérilité

Stérilité : impossibilité de procréer naturellement en raison d'un trouble fonctionnel (malformation utérine, absence de spermatozoïdes viables, etc.).

Infertilité : incapacité d’un couple à obtenir une grossesse après un à deux ans de rapports sexuels complets, réguliers (deux à trois fois par semaine), sans contraception. Terme qui recouvre souvent une hypofertilité.

Hypofertilité : difficultés pour un couple à avoir un enfant après de longs délais.

Infertilité primaire : incapacité d’un couple à avoir un premier enfant.

Infertilité secondaire : incapacité d’un couple ayant déjà eu un enfant ensemble à parvenir à en faire un second.

Lire aussi Fertilité masculine : l’huile de poisson semble améliorer la fonction testiculaire

Lire aussi Femmes  : booster sa fertilité au naturel

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous