Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Hygiène de vie : alimentation et rythmes de vie

Article paru dans le journal nº 57 Acheter ce numéro
  • L'hygiène de vie se joue en grande partie dans l'assiette. Privilégiez une alimentation crue et bio.L'hygiène de vie se joue en grande partie dans l'assiette. Privilégiez une alimentation crue et bio.

Pour s'assurer une bonne hygiène de vie, il est bien entendu essentiel de veiller à la qualité des aliments que nous absorbons, sans négliger les facteurs qui influent sur notre équilibre psychique et nos rythmes de vie.

Il est bien anxiogène de dresser la liste de ce qui nous ronge à petit feu. Tout comme dans la nature le plantain est l’antidote des piqûres d’orties, voici une liste d’antidotes aux poisons cités plus haut.

Privilégier les aliments crus

Les aliments les plus riches sont locaux, de saison, sans pesticides, ni OGM. Crus, ils contiennent des enzymes facilitant la digestion. Le cru devrait représenter 65 % de notre alimentation. Attention toutefois à ne pas consommer trop de choux crus (ils perturbent l’assimilation de l’iode) si vous souffrez de problèmes de thyroïde ou de poids.

Les vitamines

Le prix Nobel Linus Pauling a prouvé, à certaines doses, les effets bénéfiques de la vitamine C sur la grippe ainsi que contre le cancer. Une clinique à Strasbourg propose des injections à hautes doses. Il faut privilégier une source non acide comme l’ascorbate de calcium, par exemple. Avec le sélénium, c’est un antidote à l’intoxication due à l’aluminium. Antioxydant des matières grasses et protectrice des maladies cardiovasculaires, la vitamine E est abondante dans l’huile de germe de blé.

Les polyphénols

Les anthocyanes : baie d’açaï, myrtilles, aubergines. Les flavonoïdes : la fève de cacao crue, les isoflavonoïdes comme le miso (soja fermenté), les haricot mungo ou encore les pois chiches, les lignanes dans les graines de lin moulues, les tanins : attention au raisin et au vin, connus pour leurs antioxydants. S’ils ne sont pas bio, ce sont des pesticides cancérigènes que l’on ingère.

Les caroténoïdes

Le bêta-carotène (fruits et légumes oranges et jaunes) comme la carotte, bien sûr, mais aussi les courges, le melon ou la patate douce, le lycopène dans la tomate, la lutéine et zéaxanthine (connues pour leur effet bénéfique sur les yeux, ces substances diminuent les facteurs de risque de DMLA et cataracte), épinards, jaune d’œuf et maïs.

Les antioxydants

Terpènes (gingembre, cardamome et curcuma), sulforaphane (dans les choux crus tel le brocoli, les radis et le cresson), sélénium (noix d’Amazonie, poissons crus), glutathion (produit par l’organisme grâce aux protéines, enzymes des aliments crus, vitamines C, B, zinc et sélénium), germanium (châtaigne, champignon shiitaké, ginseng, ail et Aloe vera), quercétine dans les oignons.

Équilibre psychique et rythmes de vie

Que faut-il pour être heureux ? Selon votre profil et vos motivations profondes : se sentir connecté au monde, avoir des amis, être utile, aimer et se sentir aimé, faire ce que l’on aime, jouir de la sécurité et d’un cadre équilibrant. Les neuro­sciences nous montrent que l’équilibre des neuromédiateurs est indispensable et orchestre notre santé psychologique. L’influence de nos sources d’inspiration détermine notre bien-être mental. Les informations captées tout au long de la journée perdurent, façonnent nos croyances inconscientes et nos comportements automatiques.

Au niveau du rythme de vie, prenez l’habitude du vous coucher avant minuit. Le cycle idéal serait de dormir 4 heures, avoir un réveil de 2 heures puis un nouveau cycle de 4 heures, ou bien 6 à 7 heures de sommeil classique. Pour être réparateur, le sommeil doit être sans apnée, sans ondes WiFi, sans source lumineuse ni aimants (télévision, enceintes), sur une bonne literie. Écrire les idées qui perturbent le sommeil avant de se coucher, lire ou méditer, éviter de boire le soir, manger à heure fixe, manger tôt et laisser 3 heures de digestion avant de dormir pour alléger le foie et le système digestif. Stopper toute caféine et dopant à 15 h 00 pour les ondes cérébrales du sommeil profond.

Choisir, faire et être

Ce qui nous sauve c’est un savant mélange d’équilibre et d’harmonie, mais, avant tout, c’est la prise de conscience que quelque chose ne va pas. Notre culture judéo-chrétienne nous pousse à croire que culpabiliser et être malheureux sont notre lot quotidien. On pense à tort que vieillir et être malade est inéluctable alors qu’il n’en est rien. Le fatalisme empêche le bonheur. Il est probablement plus facile de croire à la fatalité que de prendre sa vie en main. Cela demande du courage que de changer son hygiène de vie et de se responsabiliser. Râler est-il plus simple que de se donner les moyens d’atteindre des objectifs positifs ? Ce n’est pourtant qu’une question de choix et d’actions régulières. Chaque pensée amène un comportement qui construit des habitudes, façonne un être et détermine un destin.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous