Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Sachez préserver des reins solides

Article paru dans le journal nº 85 Acheter ce numéro
  • Les reins servent aussi à maintenir et à contrôler l’hydratation.Les reins servent aussi à maintenir et à contrôler l’hydratation.

Les reins filtrent et sans cette fonction essentielle, en cas d’insuffisance rénale notamment, l’organisme s’empoisonne avec ses déchets non excrétés. Mais prendre soin de ses reins, cela passe par la préservation de leur unité fonctionnelle : les néphrons. Si le recours à certaines plantes médicinales, à l’aromathérapie s’avère utile, l’alimentation reste la pierre angulaire de la prévention.

Certes, les reins sont des filtres : environ 180 litres de sang par jour passent par ces deux organes, aux allures de rognons, tant ils sont rouges à force d’être vascularisés.

 

En résumé, des litres de plasma y circulent en continu pour y être filtrés et l’essentiel du sang ainsi nettoyé est remis en circulation dans l’organisme, en traversant les pores de ces vaisseaux au diamètre de la taille de l’hémoglobine. Seule une infime partie, destinée à être excrétée via les urines est collectée dans le bassinet, pour remplir la vessie. Et la diurèse (soit le débit d’urine) est de 1,5 litre par jour en moyenne (voire 3 litres selon l’absorption de liquide). Mais les fonctions des reins ne se limitent pas à cette ritournelle, simple comme le slogan « Buvez, éliminez ». Les reins servent aussi à maintenir et à contrôler l’hydratation, ainsi qu'à équilibrer les taux de sels minéraux (potassium, phosphore, calcium). Ils participent à différents processus fondamentaux, comme celui de produire des hormones, telle l’érythropoïétine (EPO) qui stimule la fabrication des globules rouges dans la moelle osseuse. Ils contribuent aussi à l’activation de la vitamine D, à fixer le calcium, à réguler la tension artérielle par le système rénine angiotensine aldostérone (SRAA) et à tout ce que pour l’heure la science ignore encore des multiples interactions avec d’autres systèmes, enzymes et médiateurs.

La fabrique de vitamine D

L’hormone de la vitamine D est d’abord synthétisée par la peau, sous l’action des rayons du soleil (UVB), produisant le cholécalciférol. Et 90 % de cette vitamine liposoluble provient de cette exposition-fabrication endogène et est mise en réserve notamment au niveau du foie sous forme de 25(OH)D, soit la vitamine D, dosée en routine lors des prises de sang par les laboratoires. Mais ce sont les reins qui la transforment en sa forme active : le calcitriol ou 1,25 dihydroxycholécalciférol (1,25(OH)2D). Et l’une des multiples fonctions de la vitamine D activée est d’augmenter les concentrations de calcium et de phosphore dans le sang permettant la minéralisation des tissus minéralisés (de type os, cartilage, dents).

Un travail d’orfèvre

Ces organes sont donc plus complexes qu’un simple filtre poussant les déchets vers la sortie urinaire : urée, résidus médicamenteux, tout ce qui doit être excrété le sera par cette épuration, sans laquelle l’organisme serait empoisonné. Filtres essentiels néanmoins, car quand ils ne fonctionnent plus, la dialyse, voire la greffe du rein, sont inévitables. Mais cette fonction rénale est un travail d’orfèvre qui mérite d’être mieux connu afin d’agir avec pertinence pour préserver ses reins. L’unité fonctionnelle du rein, le filtre, c’est le néphron. Le néphron, avec son indissociable petite pelote de fins vaisseaux capillaires, les glomérules, forme un tout. Et il y en a des centaines de milliers. Entre 800 000 et 1 million par rein. C’est par le travail des néphrons que la fonction de filtration s’effectue vraiment. En outre, avec l’ensemble de ses tubules, les reins transforment, trient, produisent l’EPO, activent la vitamine D, renvoyant la majeure partie de cette matière filtrée dans le milieu intérieur.

Autrement dit prendre soin de ses reins, c’est d’abord ménager ces petites unités que sont les néphrons.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous