Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Calculs rénaux : ajuster son alimentation

Article paru dans le journal nº 35 Acheter ce numéro
  • Le raisin blanc dissous facilement les calculsLe raisin blanc dissous facilement les calculs

Les coliques néphrétiques ont quasiment disparu au cours des deux guerres mondiales. Se souvenir de ce fait, c’est se rappeler que les calculs rénaux sont essentiellement liés au manger trop et mal. Ce qui, en pratique, doit se traduire par la lutte contre la malbouffe, devenue le modèle alimentaire de la culture occidentale.

Les recommandations alimentaires seront différentes selon la nature de la lithiase (voir plus bas). Ainsi, les sujets atteints de lithiase calcique (calculs d’oxalate de calcium), la plus fréquente, devront limiter le sel, les protéines animales et bannir le chocolat. Les autres calculs les plus communs, d’acide urique, obligent les patients (plutôt les hommes de 50 ans) à limiter leur consommation de charcuterie, d’abats et de vin blanc notamment.

Globalement et quel que soit le type de lithiase, il existe un parallélisme étroit entre consommation de protéines animales (sous forme de viande rouge et de charcuterie) et risque de développer une lithiase urinaire. Dès lors, les régimes alimentaires qui s’imposent sont le méditerranéen et le végétarien. Toutefois, le second modèle exige un tel bouleversement des habitudes qu’il est difficilement acceptable d’emblée.

Manger du raisin suffit parfois

La consommation de raisin (rouge ou blanc) réduit la formation de la plupart des types de calculs de façon très nette. Le pouvoir anti-oxydant des polyphénols présents dans les graines (en particulier l’épicatéchine) en serait l’effecteur. L’EGCG, antioxydant majeur présent dans les feuilles de thé vert, a un effet similaire.

Le régime méditerranéen, c'est pour le long terme

La convivialité est reine dans le régime méditerranéen : le repas n’est pas que le moment pour manger, c’est aussi l’occasion de se retrouver ensemble et de partager. Ce qui favorise la prise de plaisir, une baisse sensible du niveau de stress, une bonne mastication et un début de digestion de qualité. Autant de facteurs qui contribuent à éviter un déséquilibre. Autre principe de base qui ne pourra être que bénéfique : la grande variété des menus, dictée par la succession des saisons et le souci de ne consommer que des aliments frais et de qualité (ce qui est assuré par le mode de culture biologique et la proximité des lieux de production).

Quant aux menus, ils peuvent se résumer comme suit :

La consommation quotidienne de produits céréaliers complets, de légumineuses et de noix.

L’abondance de fruits et de légumes verts, frais et de proximité.

L’utilisation quotidienne d’alliacées (oignon, échalote, ail…), d’herbes du jardin, d’aromates, d’épices et de graines.

Le recours à l’huile d’olive comme corps gras de référence, aussi bien à cru qu’à chaud.

La consommation de poissons de mer, plusieurs fois par semaine, de préférence de poissons de petite taille afin de réduire la pollution par les métaux lourds.

Bien qu’il faille limiter l’apport en calcium (max. 1 000 mg par jour), il ne faut pas l’éradiquer. La consommation de produits laitiers, surtout fromages et yaourts fabriqués à partir de laits de chèvre et de brebis, est donc conseillée.

Il est aussi recommandé de limiter de protéines animales (volaille, oeufs, poisson, ...

Image description

Il vous reste encore 50% de cet article à découvrir

Article paru dans le numéro 35, pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Je suis abonné, je me connecte


Mot de passe oublié ?
Alternative Sante : l'expérience de la médecine naturelle

Pour 2€ / mois votre abonnement est un signe de soutien !
Cliquez ici pour voir nos offres

2€ / Mois

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous