Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Fatigue chronique : la piste hormonale

Article paru dans le journal nº 77 Acheter ce numéro
  • Fatigue chronique : la piste hormonale Fatigue chronique : la piste hormonale

Une vie quotidienne bien remplie rime bien souvent avec une sensation de fatigue, appelée aussi asthénie chronique, mais il peut s’agir d’un véritable problème de santé lorsque celle-ci devient persistante. Et si nos hormones étaient impliquées dans cet état ? À l’aide de la diététicienne Véronique Liesse, nous vous proposons quelques remèdes naturels pour agir sur un dérèglement hormonal.

La fatigue est un sentiment connu de tous. Qui ne s’est en effet jamais senti fatigué à l’arrivée de l’automne, ou après un ­exercice physique ou intellectuel intense ? La fatigue est un facteur normal et physiologique, qui se caractérise par une sensation de faiblesse, de lassitude, une perte d’énergie et une inefficacité intellectuelle. D’après les données de l’Assurance maladie, 10 à 25 % des personnes consultant leur généraliste se plaignent de fatigue.

La fatigue aiguë peut survenir à tout moment, mais une nuit de sommeil suffit en général à régler le problème. Cependant, certaines fatigues subsistent même après le repos. On parle alors de fatigue chronique ou d’asthénie chronique, lorsque les symptômes durent plus de six mois.

Il existe diverses causes à cette fatigue ­anormale, telles que des facteurs psychiques (stress, anxiété, surmenage, état dépressif), physiques (carence nutritionnelle, infection, pathologie), voire environnementales (pollution, onde).

Un futur test sanguin détectant la maladie ?

En France, 150 000 personnes seraient atteintes du syndrome de fatigue chronique. Mais ce dernier est encore souvent considéré comme une maladie imaginaire, car il n’existe aucun test biologique spécifique capable de le détecter. Cependant, une équipe de chercheurs américains a mis au point un test pilote basé sur la façon dont les cellules immunitaires d’une personne réagissent au stress. Cette étude a ainsi permis de mettre en évidence des différences dans la réponse des cellules immunitaires, permettant de différencier les personnes « saines » des personnes atteintes du syndrome de fatigue chronique. S’il est encore trop tôt pour affirmer que ces ...

Image description

Il vous reste encore 70% de cet article à découvrir

Article paru dans le numéro 77, pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Je suis abonné, je me connecte


Mot de passe oublié ?
Alternative Sante : l'expérience de la médecine naturelle

Pour 2€ / mois votre abonnement est un signe de soutien !
Cliquez ici pour voir nos offres

2€ / Mois

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique hormones Fatigue

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous