Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

NADH, la coenzyme qui rallume la vitalité

Article paru dans le journal nº 40 Acheter ce numéro

Fatigue chronique, dépression, baisse de libido, baisse de la vue… Votre corps manque de carburant ? L’hydrogène biologique NADH est une source d’énergie présente dans toutes nos cellules qui donne un coup de fouet naturel à votre organisme tout en apportant un éventail de bénéfices pour la santé.

Le professeur George Birkmayer, ­médecin et professeur de biochimie à l’université de Vienne (Autriche) a découvert dans les années 1980 l’importance du NADH dans la production d’énergie de nos cellules et organes. Le NADH est la forme stabilisée de l’hydrogène biologique, l’essence même de notre énergie vitale. Plus une cellule en dispose, plus elle peut produire de l’énergie et plus elle vit longtemps.

Cette forme réduite de la coenzyme NAD remplit plusieurs fonctions physiologiques dans notre organisme : elle augmente l’énergie dans les cellules, répare l’ADN altéré et régénère les cellules endommagées. Le NADH baisse aussi le taux de cholestérol et la tension artérielle élevée, renforce le système immunitaire et stimule la production de dopamine et de sérotonine. De nombreuses études démontrent par ailleurs qu’il lutte contre plusieurs pathologies.

Fatigue chronique soulagée

Une étude a été réalisée auprès de patients atteints du syndrome de fatigue chronique (SFC). Après avoir reçu 2 comprimés de NADH par jour pendant quatre semaines, 31 % d’entre eux ont observé une amélioration de leurs symptômes. Après six mois, 82 % ont constaté une réelle amélioration de leur état.

Dépression maîtrisée

Les personnes en dépression ont un déficit en noradrénaline, en dopamine et en sérotonine dans le cerveau. Le NADH va permettre de naturellement stimuler la sécrétion de ces neurotransmetteurs. Sur les 205 patients en dépression traités avec le NADH, 93 % ont remarqué une réduction de leurs symptômes à la fin du traitement. Pour certains, il n’a même fallu que cinq jours avant de constater un changement d’humeur.

Ménopause combattue

Une étude a été menée sur 49 femmes, âgées de 45 à 65 ans, présentant les symptômes de la ménopause (bouffées de chaleur, épuisement, troubles du sommeil, sautes d’humeur). Pendant trois mois, elles ont reçu des doses de NADH. Au terme de l’étude, toutes ont confirmé que leurs symptômes avaient diminué. La plupart d’entre elles ont en outre rapporté une hausse de leur libido.

Facultés visuelles améliorées

Après quatre semaines d’administration du NADH, il a été observé chez tous les patients une réduction de la pression oculaire et un retour à un niveau normal, notamment dans les cas de dégénérescence maculaire (DMLA) et de glaucome. Par ailleurs, 90 % des patients ont vu leurs facultés visuelles s’améliorer.

Des bénéfices nets et rapides

Les études le confirment donc, au jour le jour, la prise de NADH apporte un net regain d’énergie. Vingt minutes après la prise, on ressent déjà des effets dynamisants. La fatigue s’estompe et la vitalité reprend le dessus, le renforcement de l’activité physiologique est palpable, ­notamment sur la libido. Bref, des bénéfices pour la santé dans sa globalité.

 

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous