Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

La qualité de l’eau ne coule pas de source

Article paru dans le journal nº 74 Acheter ce numéro
  • La qualité de l'eau, essentielle à la santé. La qualité de l'eau, essentielle à la santé.
Eau

En Occident, les vertus de notre époque promettent l’accès à une eau dite potable. Une attitude à la fois confiante et confortable permettant de ne pas avoir à se soucier de sa qualité. Mais quels sont les critères qui déterminent ses vertus ? L’eau minérale est-elle meilleure que celle du robinet ? Notre état des lieux sur cette source de toute vie qui remplit de multiples fonctions dans l’organisme.

Tandis que les médecines naturelles placent l’eau au cœur de leur thérapeutique pour potentialiser la santé, c’est encore une démarche accessoire et timide, parfois absente, ou voire inadaptée dans les recommandations conventionnelles. Des communiqués génériques sur la quantité d’eau à boire sont proposés, mais ils sont souvent négligés par le grand public. Seul l’aspect quantitatif des apports hydriques est traité. Pourtant, toutes les eaux ne se valent pas. Le choix de l’eau est souvent fonction de son coût, de son goût, des échos populaires ou encore du marketing dominant le marché des eaux en bouteille. On connaît trop peu l’ensemble des facteurs qui permettent effectivement d’apprécier sa qualité.

Le rôle de l’eau dans le corps

L’eau est le principal composant du corps. Un adulte est constitué aux deux tiers d’eau (entre 60 et 70 %), ce qui correspond, par exemple, à environ à 45 litres d’eau pour une personne de 70 kg ! Chez le nouveau-né, l’eau est présente à 80 % environ, et jusqu’à 85 % dans les tissus cérébraux. Elle est répartie dans tous les tissus, même en faible quantité. L’organisme ne la stocke pas et en élimine en permanence (urines, respiration, transpiration) au gré de divers facteurs (environnement, température, besoins métaboliques, capacités émonctorielles). Pour maintenir l’organisme en bonne santé, les pertes en eau doivent toujours être compensées par les apports.

Tel un circuit, l’eau est également tantôt fournie par l’organisme et tantôt réabsorbée, amorçant ainsi une kyrielle de missions répondant à trois grands rôles : transporter, éliminer et réguler.

Un rôle de transport

L’eau approvisionne la fonction cellulaire et ­transporte les éléments circulant dans le sang ­(globules, sodium, calcium, oxygène). Effectivement, c’est à l’intérieur des cellules que se trouve la majorité de l’eau, bien qu’elle remplisse aussi l’espace intercellulaire, comme zone d’échange et de réserve des cellules et des vaisseaux ...

Image description

Il vous reste encore 70% de cet article à découvrir

Article paru dans le numéro 74, pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Je suis abonné, je me connecte


Mot de passe oublié ?
Alternative Sante : l'expérience de la médecine naturelle

Pour 2€ / mois votre abonnement est un signe de soutien !
Cliquez ici pour voir nos offres

2€ / Mois

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique Eau eau
ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous