Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Choisir son eau en bouteille

Article paru dans le journal nº 5 Acheter ce numéro
Eau

Malgré toutes les précautions prises par les pouvoirs publics, l’eau du robinet n’est une eau satisfaisante ni pour la boisson ni pour la cuisson des aliments. Aujourd’hui, pour s’assurer un approvisionnement correct en eau la plupart des gens achètent des eaux en bouteilles. A chacune sa spécificité.

Il existe de nombreuses eaux en bouteilles. Elles présentent des vertus différentes. Elles sont réparties en trois catégories.

  1. Les eaux de table sont conditionnées à partir de n’importe quelle source ayant subi un certain nombre de modifications afin de la rendre conforme à la réglementation nationale.
  2. Les eaux de source sont issues de nappes souterraines alimentées par des eaux qui ont suivi un parcours suffisant afin de permettre la filtration et l’élimination naturelle de la majorité des polluants. Leur teneur en minéraux est sujette à d’importantes variations en fonction des saisons et des conditions climatiques.
  3. Les eaux minérales naturelles émergent au niveau de sites protégés. Sur plus de 1 200 sources d’eau minérale en France, un peu plus d’une cinquantaine ont obtenu l’autorisation d’exploitation. L’absence de toute contamination microbiologique est vérifiée quotidiennement. Leur composition chimique est constante. Mais chaque eau minérale contient sa propre gamme de sels minéraux qui assure ses propriétés thérapeutiques. Selon les moments de la vie, les troubles de santé auxquels vous êtes confrontés, privilégiez l’une ou l’autre.

Ce ne sont pas les eaux qui contiennent le plus de minéraux qui sont les meilleures pour la santé (voir encadré). La difficulté est de parvenir à satisfaire les besoins de l’organisme et une bonne tolérance digestive. On dit qu’une eau est :

  • Très faiblement minéralisée quand le résidu sec est inférieur à 50 mg/l (Mont Roucous, Rosée de la Reine, Montcalm).
  • Faiblement minéralisée lorsque cette teneur est comprise entre 50 et 500 mg/l (Évian, Thonon, Volvic, Valvert).
  • Moyennement minéralisé pour une teneur comprise entre 500 et 1 500 mg/l (Badoit, Salvetat, Vittel, Wattwiller).
  • Et fortement minéralisée lorsque la teneur en sels minéraux dépasse les 1 500 mg/l (Arvie, Contrex, Hépar, Talians).

Ensuite, vous pouvez faire votre choix en fonction des minéraux et oligo-éléments dont vous avez besoin, en évitant les excès :

  • Le bicarbonate : avec plus de 600 mg/l de bicarbonates, l’eau est dite bicarbonatée (Arcens, Arvie, Badoit, César, Quézac Rozana, Saint-Yorre, Vals, Vernière). Le bicarbonate de sodium a des propriétés antiacides bénéfiques pour compenser les excès de notre alimentation actuelle. Il facilite la digestion et n’est pas contre-indiqué en cas d’hypertension artérielle.
  • Le calcium : l’eau est calcique si elle contient plus de 150 mg/l de calcium (César, Contrex, Courmayeur, Hépar, Salvetat, Source du Prince noir, Talians, Vauban, Wattwiller). À utiliser pour prévenir l’ostéoporose et en cas de calculs rénaux dont l’origine est un excès d’acide urique. u Le fluor : à partir de 1 mg/l de fluor (Arcens, Source du Prince Noir). La consommation régulière d’une eau fluorée peut induire une fluorose.
  • Le magnésium : l’eau est magnésienne si elle contient plus de 50 mg/l de magnésium (Badoit, César, Contrex, Courmayeur, Hépar, Rozana, Talians, Vauban, Vernière). À privilégier en cas d’apport énergétique restreint, de fatigue, de constipation.
  • Le sodium : une eau est sodique dès qu’elle contient plus de 200 mg/l de sodium (Arcens, Arvie, César, Quézac, Rozana, Vals). Une consommation régulière de ces eaux très salines risque d’aggraver un terrain vasculaire déficient ou d’induire une ostéoporose. Si vous êtes sujet à ces pathologies, vous pouvez prendre une eau qui contient moins de 20 mg/l de sodium (Courmayeur, Évian, Prince noir, Thonon, Valvert…).

Certaines de ces eaux ont obtenu le label « bénéfique pour la santé » après avis de l’Académie nationale de médecine et sur arrêté du ministère de la Santé. Elles ont des effets bénéfiques pour :

  • Spasmophilie : Hépar, Badoit.
  • Certains troubles digestifs : Badoit.
  • Réduction et prévention des calculs rénaux : Contrex, Hépar, San Pellegrino.
  • Réduction de l’hypercholestérolémie : Hydroxylase.

Le nec plus ultra de l’eau

Selon les hygiénistes, l’eau de boisson idéale est une eau faiblement minéralisée dont le pH est légèrement inférieur à 7, le pouvoir d’oxydoréduction (ou rH2) est compris entre 24 et 28 et la résistivité électrique est supérieure à 8 000 ohms.

Elle doit contenir du sodium, du potassium, du calcium et du magnésium et être quasiment dépourvue de sels ammoniacaux, de nitrates et de nitrites. Elle n’a rien à voir avec l’eau du robinet : cette dernière a un pH compris entre 7,3 et 8,5 ; un pouvoir d’oxydoréduction supérieur à 28 et une résistivité voisine de 2 000 ohms.

Le pH élevé favoriserait notamment les maladies cardiovasculaires. L’élévation du rH2 au-delà de 28 signerait un risque de vieillissement accéléré et de maladies dégénératives au sens large. Quant aux eaux minérales du commerce elles sont riches en minéraux et leur résistivité oscille entre 500 et 5 000 ohms. Elles seraient donc également impropres à la consommation.

Au regard de cette référence, seules certaines eaux peu minéralisées seraient saines, notamment celles de Mont Roucous, Rosée de la Reine, et Montcalm.

Quid de l’eau distillée ?

Certains naturopathes – principalement nord-américains – préconisent de boire de l’eau distillée sous prétexte qu’elle est « pure ».

Cette recommandation est dangereuse car elle expose à une carence multiple en minéraux indispensables. Avec pour conséquence, le risque d’engendrer une profonde désorganisation de la régulation des grands équilibres internes, aussi bien au niveau des différents liquides que de la température corporelle. La sagesse est donc de choisir une eau assez minéralisée en restant à l’écoute des besoins de son corps.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique eaux minérales

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous