Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

L’eau en bouteille, rien que de l’eau ?

Article paru dans le journal nº 57 Acheter ce numéro
  • La possibilité de faciliter le développement d'un cancer a été plusieurs fois avancée.La possibilité de faciliter le développement d'un cancer a été plusieurs fois avancée.
Eau

Cela fait bien longtemps que l’inquiétude autour des bouteilles d’eau en plastique et des substances contenues dans l’eau minérale que l’on boit attise la curiosité des chercheurs, et pour cause…

De fait de sa rareté grandissante, l’eau fait l’objet d’un commerce des plus lucratifs. Qui aujourd’hui n’en consomme jamais en conteneur plastique ? Et ce, d’autant plus que l’eau du robinet n’est pas toujours au-dessus de toute critique. Surprise que celle de trois chercheurs, quand ils passèrent au crible 250 bouteilles provenant de neuf grands pays et découvrirent que 93 % d’entre elles contenaient des particules de polypropylène, de polytéréphtalate d’éthylène (PET) et de nylon ! En moyenne par litre, 10 de la taille d’un dixième de millimètre et plus de 300 de taille inférieure. Même si le risque sanitaire que font encourir ces substances n’est pas encore établi, la possibilité de faciliter un cancer a été plusieurs fois avancée. Cette étude menée pendant trois mois et vérifiée par une autre équipe a conclu que l’eau du robinet, qui contient elle aussi ce genre de particules, mais à bien moins grand degré, est certainement plus saine. Le débat entre eau du robinet et eau en bouteille est donc relancé !

S. A. Mason, V. Welch, et J. Neratko : « Synthetic Polymer Contamination in Bottled Water », Fredonia, State University of New York.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous