Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Quand le coeur s'emballe

Article paru dans le journal nº 28 Acheter ce numéro
  • Troubles du rythme cardiaque : quand le coeur s'emballeTroubles du rythme cardiaque : quand le coeur s'emballe

Initialement appelée fibrillation auriculaire, la fibrillation atriale connue depuis le début du 20ème siècle se caractérise par une accélération et une altération du rythme cardiaque (tachyarythmie).

Son incidence (nombre de nouveaux cas enregistrés chaque année au sein d'une population donnée) et sa prévalence (nombre total de cas enregistrés au sein d'une population donnée) - les plus élevées de tous les troubles du rythme cardiaque - augmentent rapidement avec l'âge à partir de 50 ans.

Aujourd'hui, la FA (acronyme par laquelle la fibrillation atriale est couramment dénommée) touche particulièrement l'Amérique du Nord, mais quel que soit le continent considéré, elle ne cesse de "gagner" du terrain partout où le progrès technologique s’installe[1].

La FA revêt plusieurs formes selon la durée de ses épisodes. Elle est qualifiée de[2] :

  • Paroxystique lorsque les crises n'excèdent pas une semaine et se résolvent sans aucune intervention thérapeutique.
  • Persistante lorsque la durée des crises est comprise entre 1 et 4 semaines, quelle que soit la façon dont la résolution est obtenue, spontanément ou sous l'effet d'un traitement.
  • Permanente lorsque l'arythmie persiste quoi qu'on ait entrepris.

Mais, quelque visage qu’elle emprunte, la FA expose à des complications sérieuses dont l’évolution peut être fatale. Notion nouvelle, car jusqu’à il y a quelques années, la forme paroxystique était considérée comme bénigne.

Comme pour toute pathologie sur laquelle l’attention est subitement portée, les connaissances à propos de la FA ont rapidement évolué au cours de la dernière décennie, sa dangerosité a été mieux cernée, la liste des facteurs de risque s’est considérablement allongée et de nouvelles stratégies thérapeutiques ne cessent d’apparaître. Toutefois, certaines inconnues demeurent, notamment quant aux causes de certaines FA survenant sur un terrain apparemment non propice. Certes, le voile se lève peu à peu avec l’intérêt porté depuis quelques années par la médecine officielle aux implications du mode de vie dans la genèse de ...

Image description

Il vous reste encore 70% de cet article à découvrir

Article paru dans le numéro 28, pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Je suis abonné, je me connecte


Mot de passe oublié ?
Alternative Sante : l'expérience de la médecine naturelle

Pour 2€ / mois votre abonnement est un signe de soutien !
Cliquez ici pour voir nos offres

2€ / Mois

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous