Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Légalisation du cannabis thérapeutique : la France entre retard et espoir

Article paru dans le journal nº 67 Acheter ce numéro
  • Légalisation du cannabis thérapeutique : la France entre retard et espoir

Arrivé à ce point de notre dossier, vous attendez certainement des conseils pratiques en matière de cannabis thérapeutique. Que faire ? Qu’acheter ? Quels sont les produits recommandés ? Les compléments alimentaires ? Les doses ? Les méthodes d’ingestion ?

Et bien, figurez-vous qu’il nous est parfaitement impossible de répondre à ces questions sans contrevenir à la loi. Nous ne pouvons aller plus loin que ce qui est écrit dans ce dossier, et Dieu sait que ce n’est qu’un infime résumé.

Si nous nous amusions à donner des marques de produits (que l’on trouve très facilement via Internet, en Allemagne, aux Pays-Bas ou encore aux États-Unis), nous nous exposerions et vous exposerions peut-être à des poursuites.

En France, cela reste un délit

La législation concernant le cannabis en France et en Europe n’est pas homogène. Nombreux sont nos voisins ayant statué favorablement, parfois depuis longtemps, sur la question du cannabis thérapeutique (cf. l’article « Cannabis sativa L. : aussi fascinante qu’inquiétante »).

En France, jusqu’ici, tous les usages du cannabis sont interdits. Un patient utilisant du cannabis à des fins thérapeutiques est considéré comme un consommateur de drogue, un délit puni d’un an d’emprisonnement et de 3 750 euros d’amende selon le site service-public.fr. Qui rappelle, tout de même, une nouvelle disposition de la loi prévoyant « des mesures alternatives permettant d’éviter au consommateur un procès pénal ». La bonne affaire.

La Creuse ne demande que ça

Dans le cadre du Plan particulier pour la Creuse (PPC) proposé par le président de la République Emmanuel Macron, le président de l’agglomération du Grand Guéret, Éric Corréia, a lancé l’idée de cultiver du cannabis en Creuse. Il ne s’agit évidemment pas de promouvoir le cannabis récréatif ni d’inciter à la consommation de « pétards ». Éric Corréia souhaite que soit menée, en Creuse, une expérimentation de culture de cannabis thérapeutique, et que celle-ci soit évaluée tant au plan médical que sur ses retombées agricoles et économiques.

Selon lui, toute la filière est déjà prête dans le département, depuis les agriculteurs – certains d’entre eux cultivent déjà le chanvre pour sa fibre – jusqu’aux laboratoires pharmaceutiques de transformation, en passant par les investisseurs désireux de miser sur le développement du cannabis dans l’arsenal thérapeutique français.

Le cannabis médical pourrait être ainsi prescrit notamment contre « les douleurs réfractaires aux thérapies (médicamenteuses ou non) accessibles ; dans certaines formes d’épilepsie sévères et pharmacorésistantes ; dans le cadre des soins de support en oncologie ; dans les situations palliatives ; enfin, dans la spasticité douloureuse de la sclérose en plaques. » La balle est dans le camp du législateur.

Sur le quai de la gare

Or, actuellement, l’ANSM travaille sur la question de l’autorisation de l’usage thérapeutique. En attendant qu’elle statue et que le gouvernement légifère, puis ...

Image description

Il vous reste encore 50% de cet article à découvrir

Article paru dans le numéro 67, pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Je suis abonné, je me connecte


Mot de passe oublié ?
Alternative Sante : l'expérience de la médecine naturelle

Pour 2€ / mois votre abonnement est un signe de soutien !
Cliquez ici pour voir nos offres

2€ / Mois

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous