Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Le cannabis thérapeutique, pourquoi s’en priver ?

Article paru dans le journal nº 67 Acheter ce numéro
  • Le cannabis thérapeutique, pourquoi s’en priver ?

Comment ça, un dossier sur le cannabis ? Mais c’est une drogue ! Certes, comme bien d’autres plantes de notre pharmacopée. Mais si l’humanité cultive le chanvre aussi bien pour ses effets psychotropes (inutile de le nier) que pour en faire du tissu, du papier et même du béton naturel, c’est bien à ses vertus thérapeutiques que nous nous intéresserons ici, en particulier celles liées à deux de ces composés, le THC et le CBD.

le thème est délicat, et suscite de vives polémiques. Soyons clairs : n’ayant aucun attrait pour les effets psychotropes, il n’est pas question pour nous de plaider pour la légalisation du cannabis festif. Pour autant, il est impossible de ne pas aborder les vertus thérapeutiques avérées de la plante, au seul titre qu’elle serait utilisée comme une drogue. D’une, les végétaux de cette nature ont toujours fait partie de nos pharmacopées (rappelons qu’en anglais, le mot drug désigne un médicament). De deux, le nombre d’études scientifiques prouvant les bénéfices du cannabis sur de très nombreuses pathologies est extrêmement conséquent.

Lourdeur, lenteur, mais aussi lueur

Si nous ne plaidons pas pour la légalisation du cannabis à tous les étages, nous n’acceptons pas que l’autorisation de son usage thérapeutique, médicalement encadré, soit à ce point relégué aux calendes grecques par notre législation, privant ainsi les malades de possibles réponses à leurs problèmes. Alors que de nombreux pays à travers le monde et en Europe se sont déjà prononcés positivement sur la question, la France s’illustre par sa remarquable lenteur, embourbée qu’elle est dans son système de prise de décisions.

Toutefois, le travail de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) sur le sujet – depuis septembre 2018 et pour six mois encore – semble prometteur. En janvier, elle a publié un communiqué en forme d’avis autorisant les essais sur le cannabis thérapeutique. Reste à savoir quelles seront les conditions, les restrictions et les indications en jeu.

Les premiers médicaments sont sortis

En outre, l’industrie pharmaceutique a récemment fabriqué les premiers médicaments à base de cannabis : le Sativex (à destination de malades atteints de sclérose en plaques) et l’Epidiolex (dédié aux formes rares d’épilepsie). Et si nous ne trouvons pas encore ledit Sativex en France, il semble que ce ne soit que pour des questions de fixation de prix. En clair, ce n’est pas la nature du produit, mais un problème commercial qui en empêche la prescription en France. Difficile, dans ces conditions, de continuer à s’arc-bouter par principe contre la plante.

Il est donc largement temps (et nous sommes en retard) de se pencher sérieusement sur l’intérêt que présente le cannabis pour notre santé – et plus particulièrement sur deux des 480 principes actifs qui le composent, le tétrahydroxycannabinol (THC) et le cannabidiol (CBD).

Des siècles d’études

  • Des premières études aux récents médicaments à base de cannabis, Savitex et Epidiolex, il s’est écoulé… quatre siècles. Robert Burton, un savant d’Oxford, intégra dans ses remèdes contre la dépression des graines de chanvre (Anatomie de la mélancolie, 1621).
  • Toujours au XVIIe siècle, le botaniste Nicholas Culpeper présenta la plante comme anti-inflammatoire dans son livre The English Physician.
  • Deux cents ans plus tard, le Dr William O’Saughnessy conduisit la première grande recherche sur le cannabis, source d’un ouvrage en sept volumes (The Indian Hemp Drugs Commission Report, 1893).
  • Quant au médecin personnel de la reine Victoria, le Dr J. R. Reynolds, il écrivit dans The Lancet, en 1890, que « pour presque toutes les maladies douloureuses, le chanvre indien s’avère de loin le médicament le plus utile ».

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Où acheter ?

Graines de chanvre décortiquées Bio par Amoseed.com / 5% de remise avec le code AS05

Où acheter ?

Graines de chanvre décortiquées Bio par Amoseed.com / 5% de remise avec le code AS05

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous