Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Aller bien malgré un diagnostic de cancer

Article paru dans le journal nº 46 Acheter ce numéro
  • Savoir se concentrer sur l'essentiel après un diagnostic de cancerSavoir se concentrer sur l'essentiel après un diagnostic de cancer

Ce dossier, qui fait suite à celui de février 2017, fait le point sur les bonnes pratiques qui aident les malades du cancer à bien vivre malgré leur pathologie. Identifier ses vrais besoins, éliminer les désirs superflus, restaurer l’estime de soi, faire face aux questions qui nous hantent, et surtout réapprendre à se faire plaisir… Ce nécessaire travail sur soi permet au malade de reprendre en main son existence et de lui redonner du sens.

La satisfaction des besoins essentiels au bon équilibre du corps et de l'esprit est la meilleure manière de prévenir la maladie et, quand la maladie est déclarée, la meilleure façon de retrouver le chemin de la santé.

Où en êtes vous de vos besoins vitaux ?

Comment sortir de la confusion entre besoin et désir ? Et, la confusion dépassée, comment satisfaire pleinement ses besoins ? Les habitudes saturent tellement les espaces intellectuel et émotionnel que répondre à ces deux questions semble d’abord mission impossible. L’aide d’un coach en bien-être se révèle donc indispensable, que l’on soit en bonne santé ou malade. Pour réaliser au mieux ce travail en trois temps – identification des besoins véritables, reconnaissance de leur légitimité, apprentissage de leur satisfaction –, il est conseillé d’adopter l’attitude du débutant et d’expérimenter ce qui est proposé.

Quatre notions différentes à distinguer

Distinguer clairement ce qui relève du besoin, du désir, de l’aspiration ou du rêve fou est essentiel. Bien des maux découlent de notre tendance à mélanger ces notions. Confondre ce qui nous est nécessaire, ce qui l’est moins et ce qui est tout à fait superflu risque de nous rendre incapables de satisfaire nos besoins légitimes. Une situation propice à l’apparition de carences multiples, dont une seule, on le sait, peut faire le lit d’une pathologie sévère.

Le dictionnaire donne pour chaque concept plusieurs définitions. À de très rares exceptions près, l’éducation actuelle stimule l’esprit de compétition, ce qui favorise la satisfaction de l’ego au détriment de l’être véritable, et nous maintient dans l’illusion aux dépens de la vérité. Pour s’extraire de ce piège mortifère, il est indispensable de partir de caractérisations nettes de ces quatre notions :

  • Besoin : nourriture physique, émotionnelle, relationnelle, intellectuelle ou spirituelle, indispensable pour être en bonne santé, simultanément et durablement sur tous les plans. Ce qui implique que, sans la satisfaction d’apports quotidiens suffisants en chaque catégorie de nourriture, l’état général est compromis à plus ou moins long terme. Exemples : aliments frais et sains ; liens de réelle amitié ; impressions belles, bonnes et vraies comme celles induites par une promenade dans un lieu naturel protégé de la pollution, la lecture d’un texte qui fait appel aux sentiments nobles, l’écoute de musiques et de chants qui apaisent l’esprit et l’invitent à s’élever.

  • Désir : attirance pour quelque chose de non essentiel au maintien du sentiment de bien-être. La satisfaction d’un désir n’entraîne qu’un soulagement très bref de la tension intérieure, suivi aussitôt d’un sentiment de frustration plus grand encore. Tant qu'il n'est pas reconnu pour ce qu'il est, c'est à dire un miroir aux alouettes, le désir exige d'^tre satisfait encore et encore. La frustration qui succède au soulagement s'aggrave et crée une sensation grandissante de vide intérieur. Parallèlement, l'incapacité de faire la part entre ce qui est vital et ce qui est inutile ou nuisible s'exacerbe. Exemples : manger sans appétit ; acheter de façon compulsive ; faire comme les autres pour se sentir intégré au groupe.

  • Aspiration : impulsion intérieure qui pousse à donner le meilleur de soi-même pour réaliser quelque chose de grand, de beau et de généreux dans un domaine qui nous attire irrésistiblement. Sa réalisation conduit à trouver sa place au sein de la ronde des vivants et ainsi à se réaliser soi-même. En développant ses talents, on incarne la parabole de la graine de sénevé (Matthieu, 13, 31-32 ; Marc, 4, 30-32 ; Luc, 13, 18-19). Il s’agit, en d’autres termes, de dédier sa vie à une activité pour les personnes qui pourront en bénéficier, la satisfaction personnelle venant en prime.

  • Rêve fou : avoir envie de faire de grandes choses sans jamais passer de l’idée à sa mise en œuvre. Bref : construire des châteaux en Espagne.

Listez maintenant vos besoins et vos aspirations. Aidez vous des autres parties de ce dossier pour réfléchir aux besoins essentiels que sont l'estime de soi ou le sens donné à votre vie. Diverses méthodes peuvent vous y aider, en allant puiser en vous les justes réponses à ses légitimes questions. La dernière étape consistera à hierarchiser vos besoins et mettre en oeuvre les actions nécessaires à la satisfaction de vos besoins.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique cancer

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous