Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Cancer : identifier ses besoins et les satisfaire

Article paru dans le journal nº 46 Acheter ce numéro
  • Identifier ses besoins, les hiérarchiser, mettre en oeuvre sans se précipiterIdentifier ses besoins, les hiérarchiser, mettre en oeuvre sans se précipiter

Quelles méthodes utiliser pour trouver des réponses aux questions qui parfois hantent nos pensées lorsque nous sommes directement confrontés à notre propre mortalité ? Comment retisser le lien avec notre sagesse intérieure pour différencier besoin et désir, hiérarchiser nos besoins profonds, puis mettre en oeuvre des actions pour y répondre  ? Petit guide pour avancer de manière méthodique et constructive dans cette période de chamboulement.

Lorsqu’une personne est atteinte d’une maladie qui l’expose à une espérance de vie raccourcie et/ou à un effondrement de la qualité de vie, il est tout à fait normal qu’un certain nombre de questions tournent dans son esprit et chantent leur sinistre ritournelle. Notamment :

  • Qu’est-ce que j’ai fait pour mériter ça ?

  • Pourquoi est-ce que je rechute ? Où ai-je faux ?

  • Le traitement allopathique a des effets indésirables qui m’effraient. Ou bien je le suis et je risque d’être encore plus malade que je suis, ou bien je ne le suis pas et je risque de mourir rapidement. Que choisir ?

L’incapacité durable à répondre à ces questions d’importance conduit à un épuisement des différents systèmes de régulation de l’organisme.

Quelle que soit la culture à laquelle on appartient, celle-ci délivre toujours le même message à ceux qui se sentent démunis face à une situation difficile : « Demande et il te sera répondu ! », « Cherche et tu trouveras ! », « Frappe et la porte te sera ouverte ! »

La méditation guidée pour trouver des réponses

Pour relever ce défi, le Dr Simonton apprenait à ses patients à entrer en contact avec leur sagesse intérieure en développant leur imagerie mentale. Il utilisait pour cela une série de méditations guidées qui abordaient les différents problèmes posés par le cancer, que vous pouvez retrouver dans son livre Guérir envers et contre tout.

Faites enregistrer les textes des différentes méditations par une personne dont la voix vous est agréable. Afin de les écouter dans les meilleures conditions, réservez un endroit de votre appartement où vous sentez bien, loin du bruit. Quand vous serez installé confortablement, laissez-vous guider par les indications qui vous sont données : il n’y a rien d’autre à faire que d’observer ce qui change alors en vous, aux plans physique, émotionnel et intellectuel.

Considérée pendant de nombreuses années comme douteuse, car non fondée sur des faits scientifiques reconnus, cette méthode n’est, en vérité, rien d’autre que l’adaptation au monde occidental d’une technique de guérison préconisée par les médecines traditionnelles orientales et reconnue par celles-ci comme une des plus efficaces. Grâce à la détente physique et mentale qu’il induit peu à peu, l’appel à la sagesse intérieure nous aide à considérer la réalité telle qu’elle est et, à partir de là, à trouver les solutions les mieux adaptées aux problèmes qui se présentent.

 

D'autres méthodes disponibles

Aujourd’hui, le panel des méthodes capables de répondre au même cahier des charges s’est considérablement élargi, de sorte que chaque malade a de grandes chances de trouver une voie sur laquelle il peut s’engager facilement.

  • Par la psychogénéalogie, il est possible d’identifier certains facteurs à l’origine de la maladie et d’évacuer leur nocivité.

  • On peut obtenir le même résultat en faisant une constellation familiale, en particulier grâce à la représentation de la famille d’origine.

  • L’apaisement des pensées et des émotions par la pratique régulière de la méditation zen conduit à reconsidérer ses croyances quant à la vie et à la mort, à privilégier l’essentiel et ainsi à ne plus disperser son attention et gaspiller son énergie.

  • La sophrologie, qui consiste à élever la conscience à un plus haut degré de vigilance, accroît la clarté de la pensée et, de ce fait, l’expression de soi à travers le sens de la responsabilité et l’épanouissement de la créativité.

  • En pointant les comportements inadéquats, les techniques cognitives et comportementales précisent le lieu du travail à faire tout en fournissant une mallette d’outils psychologiques. Dans le même esprit : l’approche centrée sur la personne, la gestalt-thérapie, l’analyse transactionnelle.

  • L’hypnose ericksonienne conduit subconscient et conscient à travailler de concert afin de trouver la meilleure solution à la situation qui pose problème.

Quelle que soit la méthode choisie, les premiers bénéfices apparaissent en quelques séances. Toutefois, il convient de poursuivre jusqu’à ce que l’état de santé soit rétabli. Dès qu’une première liste de besoins et de désirs est établie, passez aux étapes suivantes en respectant l’ordre dans lequel elles sont présentées :

Différencier le besoin du désir

Passez chaque élément de la liste au crible des critères énoncés au début. Parfois, la réponse n’apparaît pas clairement.

  • Si l’élément est quelque chose que vous avez déjà satisfait par le passé, votre sagesse intérieure se souvient parfaitement de sa qualité. Installez-vous en position de méditation et attendez que le calme s’installe en vous. Visualisez-vous en train de satisfaire à nouveau ce besoin/désir et observez ce qui change dans votre corps et dans votre mental, avant, pendant et après. Si, au terme de l’expérience, vous éprouvez une sensation de plénitude, l’élément testé est conservé dans la liste des besoins. Si, au contraire, vous ressentez un vide et/ou de la frustration, il en est retiré.

  • Si l’élément est quelque chose de totalement nouveau, votre sagesse intérieure sait également faire le distinguo. Faites appel à un kinésiologue et passez chaque élément douteux au test musculaire indicatif. Rapide et efficace !

Reconnaître le caractère légitime de chaque besoin et les hierarchiser

Installez-vous en position de méditation et attendez que le calme s’installe en vous. Prenez un élément de la liste et visualisez-vous en train de dire à vos proches que vous en avez envie. Observez ce qui change alors dans votre corps, dans vos émotions et dans vos pensées. S’il apparaît que la satisfaction sera difficile ou impossible à obtenir, aidez-vous de l’EFT ou faites appel à votre thérapeute.

Quand l’évocation de ce besoin n’est plus désagréable, mais vous inspire une résolution qui vous paraît juste et inébranlable, soumettez le besoin suivant au même test. Deux à trois semaines sont nécessaires pour arriver au bout de la liste.

Classez ensuite les domaines de votre vie par ordre décroissant d’importance. Dans chaque domaine, donnez deux notes à chacun de vos besoins, entre 1 et 10. D’abord une note d’indispensabilité (10 pour ce qui est essentiel, 1 pour ce qui est le moins important), puis une note de réalisation (1 pour ce qui est le plus facile à faire, 10 pour ce qui paraît impossible).

Mettre en oeuvre sans se précipiter

Commencez par l’action la plus facile du domaine le plus important. Listez toutes les actions nécessaires pour que ce besoin soit satisfait au mieux dans les meilleurs délais. Exemple : apprendre à danser nécessite de connaître le lieu, les horaires et le prix des cours, de remplir le dossier d’inscription. Procédez ensuite à la réalisation de chacune de ces actions en donnant le meilleur de vous-mêmes.

Vouloir retrouver l’exercice de ses responsabilités est très positif. Mais pour donner le meilleur de soi, il faut être à son mieux, faute de quoi ce n’est pas l’énergie de l’enthousiasme qu’on transmet, mais les forces conjuguées de la fatigue et des émotions négatives qui l’accompagnent. Une évidence que beaucoup ignorent. C’est pourquoi le Dr Simonton recommandait une reprise progressive des activités sur deux ans. Au premier trimestre, choisir un secteur et ne pas faire plus d’un tiers de ce qu’on faisait. Au second, ne pas excéder les deux tiers, etc.

Accuser réception...

Lorsque le besoin est satisfait, savourez l’instant en observant ce qui a changé dans vos dimensions physique, émotionnelle et intellectuelle : disparition des tensions, sentiment que le corps s’est dilaté, joie, sérénité, confiance, enthousiasme, etc. Puis, remémorez-vous les efforts que vous avez dû fournir pour parvenir à ce résultat. Enfin, inscrivez cette performance dans votre liste de compétences. Exemple : faire des démarches administratives. Autres effets bénéfiques : l’énergie et l’information qu’elle véhicule circulent mieux dans les méridiens de santé, l’organisme retrouve ses capacités de régulation et sa capacité de régénération. Restez dans le même domaine et passez à la réalisation du besoin désormais le moins difficile, et ainsi de suite.

Passer de l’identification des besoins à leur satisfaction légitime est l’apprentissage de la discipline de la santé.

 

Adresses utiles

- Technique EFT : Annuaire des praticiens de l’école EFT France
http://technique-eft.com/praticiens-eft-annuaire.html

- TCC : Technique cognitive et comportementale
www.psycom.org

- À lire : Dr Carl Simonton, Guérir envers et contre tout,
éd. Declée de Brouwer, 2007.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique cancer

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous