Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Les mécanismes du jeûne

Article paru dans le journal nº 80 Acheter ce numéro
  • Le jeûne, technique privilégiée pour remettre les compteurs à zéroLe jeûne, technique privilégiée pour remettre les compteurs à zéro

Les maladies chroniques détériorent notre qualité de vie et entraînent la dégénérescence du corps. Elles sont devenues les principales causes de mortalité dans le monde en quelques décennies. Les traitements allopathiques ne peuvent pas enrayer cette situation. Bien vieillir nécessite de connaître les causes de ces dégradations de l’organisme pour agir préventivement de manière ciblée et faire reculer la maladie. (Partie IV)

Excellent pour prévenir la bonne santé de l’organisme, le jeûne est probablement la pratique la plus puissante pour inverser l’évolution des diverses dégénérescences. Hippocrate l’utilisait déjà comme un élément majeur pour aider ses patients à guérir. De nombreuses études ont permis d’expliquer des mécanismes du jeûne. En 2016, le prix Nobel de médecine a été décerné au Japonais Yoshinori Ohsumi pour ses travaux sur l’autophagie (lire l’encadré ci-contre), permettant de mieux comprendre ce mécanisme fondamental exprimé lors du jeûne.

Le jeûne accélère considérablement l’élimination des toxines et la réparation des tissus. Il permet ainsi à l’organisme de rajeunir. Ce n’est pas une baguette magique pour autant. Le temps de régénération nécessaire est plus ou moins long selon le type de dégénérescence. Et lorsque la détérioration est trop avancée et irréversible, l’organe concerné ne pourra pas recouvrer son état normal de fonctionnement, malgré une régénération du reste du corps.

Quel jeûne est le mieux adapté ?

  • Le jeûne intermittent est très intéressant en entretien. Il commence à avoir des effets positifs sur les maladies d’élimination et d’encrassement. L’ampleur des bénéfices dépend de la durée quotidienne du jeûne et des repas pendant la journée. Une alimentation qui induit un travail digestif important et une production élevée d’insuline limite le potentiel ...
Image description

Il vous reste encore 70% de cet article à découvrir

Article paru dans le numéro 80, pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Je suis abonné, je me connecte


Mot de passe oublié ?
Alternative Sante : l'expérience de la médecine naturelle

Pour 2€ / mois votre abonnement est un signe de soutien !
Cliquez ici pour voir nos offres

2€ / Mois

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous