Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Les différentes dégénérescences

Article paru dans le journal nº 80 Acheter ce numéro
  • Les maladies d'encrassement et d'éliminations, causes de dégénrescences. Les maladies d'encrassement et d'éliminations, causes de dégénrescences.

Les maladies chroniques détériorent notre qualité de vie et entraînent la dégénérescence du corps. Elles sont devenues les principales causes de mortalité dans le monde en quelques décennies. Les traitements allopathiques ne peuvent pas enrayer cette situation. Bien vieillir nécessite de connaître les causes de ces dégradations de l’organisme pour agir préventivement de manière ciblée et faire reculer la maladie. (Partie II)

L’évolution vers une maladie plutôt que vers une autre dépendent de la génétique, des conditions de vie qui sollicitent davantage un organe, de la vitalité de l’organisme, des facteurs de vie ­protecteurs. La survie est une priorité du vivant. Le corps humain est programmé pour rester en vie le plus longtemps possible. Pour ­réaliser cela, notre corps met en œuvre de nombreux mécanismes. Il accroît l’élimination des toxines, utilise les antioxydants et les minéraux pour lutter contre le stress ­oxydatif et l’acidose chronique, mobilise son système ­immunitaire pour neutraliser les micro-­organismes et certaines substances ­indésirables. Les dégénérescences naissent du surmenage de ces mécanismes. On peut les ­classer dans quatre catégories principales.

Maladies d’élimination

Ce sont les premières maladies qui apparaissent. Elles concernent principalement la peau et les muqueuses (ORL, bronchopulmonaires, ­digestives et, pour les femmes, vaginales). Elles surviennent quand les organes excréteurs majeurs (foie, reins, poumons) sont surmenés. Ce sont des relais ­d’excrétion qui aident l’organisme à mieux se détoxifier pour conserver un environnement interne satisfaisant.

Si vous avez des troubles d’élimination aigus, votre corps a la capacité d’accélérer significativement l’élimination des toxines. C’est bon signe ! La dégénérescence s’installe lorsque ces troubles deviennent chroniques. L’organisme n’a plus assez de force pour réaliser une crise intense. ­L’inflammation devient chronique. Les tissus concernés perdent peu à peu en élasticité et se sclérosent. Et ils peuvent ensuite devenir fibreux ou cancéreux. La peau et les muqueuses sont des organes excréteurs relais primaires. Ils sont ­sollicités quand les toxines s’accumulent trop dans l’organisme. Mais il arrive que ces organes ne représentent plus un relais suffisant pour soutenir les organes excréteurs majeurs. D’autres organes peuvent alors être mis à contribution comme, par exemple, la prostate chez l’homme.

Les principales maladies d’élimination peuvent être cutanées : psoriasis, eczéma, prurit, acné, urticaire, sudation abondante ou odorante (mains, pieds, aisselles, tête, torse ou tout le corps). Dans la sphère ORL et bronchopulmonaire, les maladies d’élimination les plus courantes sont : l’asthme, la bronchite, la rhinite, la sinusite lorsqu’elles sont chroniques. Dans la sphère digestive, 
on peut citer la colite, 
la gastrite, la maladie de Crohn, le reflux gastrique…

Maladies d’encrassement

Les maladies d’encrassement viennent après les maladies d’élimination. L’organisme préserve au mieux ses organes les plus importants (système nerveux et cœur) de l’exposition aux toxines. L’élimination des toxines n’est pas toujours suffisante pour maintenir un environnement interne favorable. Alors, notre ...

Image description

Il vous reste encore 70% de cet article à découvrir

Article paru dans le numéro 80, pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Je suis abonné, je me connecte


Mot de passe oublié ?
Alternative Sante : l'expérience de la médecine naturelle

Pour 2€ / mois votre abonnement est un signe de soutien !
Cliquez ici pour voir nos offres

2€ / Mois

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique vieillissement maladie auto-immune

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous