Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Se reconnecter avec soi-même

Article paru dans le journal nº 80 Acheter ce numéro
  • Quels sont mes besoins fondamentaux ? Sont-ils assouvis ?Quels sont mes besoins fondamentaux ? Sont-ils assouvis ?

Les maladies chroniques détériorent notre qualité de vie et entraînent la dégénérescence du corps. Elles sont devenues les principales causes de mortalité dans le monde en quelques décennies. Les traitements allopathiques ne peuvent pas enrayer cette situation. Bien vieillir nécessite de connaître les causes de ces dégradations de l’organisme pour agir préventivement de manière ciblée et faire reculer la maladie (partie V)

Beaucoup de gens ne conçoivent pas de passer une journée sans être en activité en permanence, du matin au soir. La notion même de repos se perd. Mal considéré, le repos est cependant un grand rénovateur. C’est durant la nuit que le corps se nettoie et récupère le mieux.

Les Français dorment une heure à une heure trente de moins qu’il y a cinquante ans et la qualité du sommeil s’est détériorée. L’insuffisance de sommeil crée un déficit énergétique et ne permet pas à l’organisme de compenser les activités de la journée. Lorsque l’on pratique du sport de compétition, on apprend cet enseignement essentiel : la récupération fait partie de l’entraînement et elle conditionne la performance. Pour se reposer suffisamment, il faut :

  • éviter les expositions prolongées devant les écrans, surtout le soir.
  • Se coucher autant que possible avant 22 h 30.
  • Faire une sieste (même une micro-sieste) et avoir des moments de relaxation durant la journée.

Respirer la joie de vivre

Nous pensons trop souvent que la santé réside uniquement dans l’alimentation. Notre état d’esprit est tout aussi important que ce qui se trouve dans notre assiette. Les personnes âgées en bonne santé ont souvent un état d’esprit dynamique.

Les pensées conditionnent l’état hormonal, immunitaire et énergétique. Se sentir bien le plus souvent possible, où là nous vivons, avec qui nous sommes et dans les activités que nous ­faisons, maintient un état physiologique favorable à la santé. Voici quelques conseils pratiques pour ­respirer la joie de vivre :

  • Avoir une passion.
  • Se fixer des objectifs.
  • Regarder le verre à moitié plein.
  • Ne pas chercher à tout contrôler.
  • Aider les autres de manière désintéressée.
  • Identifier ce que l’on a accompli et partagé durant la journée.
  • Faire des activités que l’on aime, qui nous nourrissent intérieurement et nous apaisent.

Bouger

Bouger est l’un des besoins fondamentaux de l’homme. L’organisme fonctionne mieux avec une bonne capacité cardio-pulmonaire. L’activité ­physique atténue les effets négatifs du stress et évite qu’ils ne s’accumulent trop sans période de décompression. Elle favorise aussi la circulation d’énergie dans le corps et mobilise le système lymphatique. Il n’est pas nécessaire d’avoir une activité intense, mais la régularité est primordiale. La pratique du taï chi, du qi gong donne d’excellents résultats, comme la marche. La seconde règle d’or de l’activité physique consiste à adapter son effort à sa capacité de récupération. Enfin, il importe de reprendre progressivement après une longue période de sédentarité.

Lire aussi Dr Y. Réquéna (2e partie) : 3 exercices de Qi Gong anti-âge

Réduire le stress oxydant

Le stress oxydant est normal. Nous ne devons pas chercher à le supprimer. L’organisme peut le contrôler efficacement grâce aux antioxydants. Il existe beaucoup d’antioxydants (vitamines A, C et E, bêta-carotènes, zinc, sélénium, polyphénols). La quasi-totalité d’entre eux provient de l’alimentation. Mais le corps humain en produit également certains, dont le plus important est le glutathion. Les antioxydants se trouvent dans les fruits, les légumes et les fruits à coque. Les plantes sauvages, les herbes aromatiques et les baies sont les aliments qui en sont le mieux pourvus. Les jus de légumes en sont de bonnes sources. En cure, ils permettent de faire le plein de vitamines, de minéraux et d’antioxydants, tout en mettant le système digestif au repos et en favorisant le drainage des toxines qui encrassent l’organisme.

Se poser les bonnes questions

Quels sont mes besoins fondamentaux ? Sont-ils assouvis ? Nous devrions tous prendre le temps de se poser ces questions. Vous pouvez agir sur la dégénérescence de différentes manières. Avez-vous besoin de faire du sport ? De vous relaxer ? De pratiquer une activité artistique ? De passer un moment avec des gens que vous aimez ? D’exprimer verbalement quelque chose ? Personne ne peut savoir ce qui vous correspond réellement et personne ne peut le faire à votre place. Se reconnecter à soi mène à l’épanouissement personnel. C’est aussi un fabuleux moyen de résister efficacement et en douceur à la dégénérescence. La règle est simple : se sentir bien, le plus souvent possible. Le plus difficile, c’est de commencer.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique vieillissement

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous