Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Facteurs de risque et prévention du SAOS

Article paru dans le journal nº 34 Acheter ce numéro
  • prévenir l'apnée du sommeilprévenir l'apnée du sommeil

Comme pour les autres pathologies dites de progrès, la liste des facteurs favorisants ne cesse de s’allonger d’année en année. Il est essentiel de distinguer facteurs innés et facteurs acquis.

Facteurs innés

 

  • Être né prématurément.
  • Un trouble du développement des voies respiratoires supérieures : obstruction nasale, sinus étroits, palais en ogive.
  • Une susceptibilité génétique concernant la régulation de la sécrétion de la sérotonine, neurotransmetteur clé dans la stimulation de la ventilation.

 

Facteurs acquis

 

  • Chez le jeune enfant, de grosses amygdales et/ou de grosses végétations.
  • Un tour de cou élevé (supérieur à 43 cm chez l’homme et à 40 cm chez la femme).
  • L’intoxication tabagique.
  • La prise régulière d’alcool le soir.
  • Une pathologie préexistante : asthme, bronchopneumopathie obstructive chronique (BPCO), hypertension artérielle, diabète de type 2, hypothyroïdie.
  • Le mode de vie occidental qui, par son régime alimentaire malsain (apport calorique quotidien largement supérieur aux besoins de l’organisme, trop grande teneur en glucides, pauvreté en acides gras oméga 3) et sa philosophie de rendre les tâches quotidiennes toujours moins coûteuses en efforts physiques, a généré un tsunami de surpoids et de troubles métaboliques graves.
  • L’obésité abdominale plus encore que le simple surpoids.
  • Un état de stress post-traumatique (ESPT).
  • Les médicaments allopathiques qui induisent le relâchement musculaire (antalgiques morphiniques, anxiolytiques et somnifères de la classe des benzodiazépines, barbituriques, antinauséeux).

 

La prévention est-elle possible ?

Comme dans toute autre maladie, le degré de sévérité du SAOS au moment de la première consultation détermine la plus ou moins grande efficacité des traitements qui seront alors proposés. C’est pourquoi, une fois encore, la sagesse populaire fait figure de loi : « Mieux vaut prévenir que guérir ! »

Pour ce faire :

  • Éviter tous les comportements à risque.
  • Adopter un mode de vie sain ...
Image description

Il vous reste encore 70% de cet article à découvrir

Article paru dans le numéro 34, pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Je suis abonné, je me connecte


Mot de passe oublié ?
Alternative Sante : l'expérience de la médecine naturelle

Pour 2€ / mois votre abonnement est un signe de soutien !
Cliquez ici pour voir nos offres

2€ / Mois

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous