Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Ménopause, pallier la chute des oestrogènes

Article paru dans le journal nº 65 Acheter ce numéro
  • Le sauna est excellent à la ménopauseLe sauna est excellent à la ménopause

À la ménopause, la chute d'oestrogènes entraîne chez la femme des symptômes incommodants, d'intensité variable mais aussi des plus grands risques face à certaines maladies. Bouffées de chaleur, sautes d'humeur, troubles du sommeil, sécheresse vaginale, ostéoporose, phlébites peuvent être évités ou atténués grâce aux solutions naturelles.

Même si la ménopause n’est pas une maladie, les réponses s’organisent autour de quatre axes de travail : des sédatifs ou des anxiolytiques pour répondre aux symptômes psycho-émotionnels s'ils dominent le tableau clinique de la patiente ; une suppléance spécifique hormonale, même si, depuis 2003, les recommandations de l’AFSSAPS (aujourd’hui ANSM) ont largement pondéré les stratégies hormonales substitutives ; une action locale pour un meilleur confort vaginal (lubrifiants et/ou ovules améliorant la trophicité de la muqueuse) ; enfin, une lutte contre l’ostéoporose, préventive ou curative, s’appuyant notamment sur des apports calciques et vitaminiques D. Plusieurs solutions naturelles s’offrent aussi aux patientes, avec un nécessaire suivi médical.

La sudation volontaire

La régulation de la température corporelle est un phénomène complexe, faisant intervenir des facteurs vasculaires, hépatiques et thyroïdiens. Les oestrogènes régulent la température de la peau via l’hypothalamus (principe de l’homéostasie). Quand leur taux chute, des bouffées de stimuli (progestérone) provoquent une vasodilatation rapide et une sudation brutale, surtout nocturne. Ce sont les bouffées de chaleur. C’est donc pour éviter une surchauffe que l’organisme tente de dissiper la chaleur en faisant transpirer et en provoquant une vasodilatation périphérique. Les déclencheurs sont souvent le stress, les émotions, les variations de température, les espaces confinés, la prise de café, de tabac ou d’alcool.

En naturopathie, il est habituel d’interpréter les bouffées de chaleur sur le registre des « surcharges humorales » : le mode de vie fait que se cumulent un affaiblissement fonctionnel progressif des émonctoires (filtrage moins performant du foie et des reins surtout), une sédentarité, et donc une minoration de la ventilation pulmonaire et de la sudation liée à l’activité physique, et une consommation excessive de produits animaux, sucres, aliments raffinés, lipides dits trans ou saturés… Sans oublier les innombrables prises involontaires de polluants (xénobiotiques). Il n’est donc pas absurde de considérer les bouffées de chaleur comme autant de tentatives périodiques d’élimination de ces indésirables par les glandes cutanées (sudoripares et sébacées).

La clé d’excellence pour les contrôler demeure la sudation volontaire et régulière pendant quelques semaines. Sauna (chaleur sèche) ou hammam (chaleur humide) feront de petits miracles : la transpiration obtenue dans la journée (après-midi de préférence) se substituera aux suées nocturnes. Rares sont les femmes déçues par la méthode.

Du soja bio et fermenté

Neuf Américaines sur dix se plaignent de bouffées de chaleur, contre une Japonaise sur quatre seulement. Or l’alimentation des Japonaises est très riche en phytoestrogènes : elles en consomment chaque jour plus de 50 mg, alors que les Américaines en reçoivent 10 fois moins. Parce qu’ils peuvent mimer les hormones femelles, les phytoestrogènes diminuent-ils ...

Image description

Il vous reste encore 75% de cet article à découvrir

Article paru dans le numéro 65, pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Je suis abonné, je me connecte


Mot de passe oublié ?
Alternative Sante : l'expérience de la médecine naturelle

Pour 2€ / mois votre abonnement est un signe de soutien !
Cliquez ici pour voir nos offres

2€ / Mois

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Articles du même dossier
  • Notice (8): Undefined index: Media [APP/views/plugins/plugin_as/default/articles/article.ctp, line 324]
    Warning (2): Invalid argument supplied for foreach() [APP/views/plugins/plugin_as/default/articles/article.ctp, line 324]
ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous