Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Jin shin jyutsu : l’art d’équilibrer l’énergie intérieure

Article paru dans le journal nº 78 Acheter ce numéro
  • Chaque doit est relié à un couple d'organes et aux émotions associées.Chaque doit est relié à un couple d'organes et aux émotions associées.

Les mains sont le seul outil indispensable à la pratique ancestrale japonaise du jin shin jyutsu. Les mains posées sur des zones du corps facilitent la libre circulation de l’énergie vitale et fluidifient les réseaux d’énergie qui ont de multiples raisons émotionnelles, physiques et mentales, d’être encombrés, ou bloqués.

Afin d’appréhender ses spécificités et ne pas faire d’amalgame avec d’autres pratiques énergétiques (médecine traditionnelle chinoise, shiatsu), un retour historique s’impose. Au début du XXe siècle, le maître japonais Jirô Murai (1886-1960) est atteint d’une grave maladie que la médecine ne réussit pas à guérir. Il se retire en montagne où il pratique la méditation, le jeûne et des exercices appelés en sanskrit « mudra » qui signifie « signe », ou « sceau ». D’après la tradition védique, chaque doigt permet de véhiculer une énergie bien spécifique. La pratique des mudras permet de faire circuler ces énergies, de les faire dialoguer entre elles en connectant les doigts. Sa guérison inespérée est une telle révélation qu’il choisit de consacrer sa vie à comprendre et à étudier cet art de guérison à travers des expériences personnelles et l’étude poussée de textes anciens. La ­cosmogonie japonaise racontée dans le Kojiki, cette « Chronique des faits anciens », le plus ancien écrit japonais achevé en 712, recueille des connaissances transmises jusqu’alors de génération en génération de manière orale. Il dévoile que cet art, que Jirô Murai appellera jin shin jyutsu, faisait partie de la sagesse traditionnelle avant de tomber aux oubliettes. À la fin des années 1940, le maître transmet son savoir à une étudiante américaine d’origine japonaise Mary Burmeister. À son tour, dès 1963, elle dédie sa vie à cet art et l’enseigne en Occident jusqu’à sa mort en 2008.

À pratiquer sur soi-même

Ce brin d’histoire donne un éclairage sur la richesse de cet art qui s’est nourri, entre autres, des savoirs ancestraux chinois, indiens, japonais… Le jin shin jyutsu, qui signifie « l’art du créateur à travers l’homme de connaissance et de compassion », évoque l’idée que chaque être humain qui est ...

Image description

Il vous reste encore 70% de cet article à découvrir

Article paru dans le numéro 78, pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Je suis abonné, je me connecte


Mot de passe oublié ?
Alternative Sante : l'expérience de la médecine naturelle

Pour 2€ / mois votre abonnement est un signe de soutien !
Cliquez ici pour voir nos offres

2€ / Mois

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique circulation des énergies médecine énergétique

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous