Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Énergie vitale : quand le chi fait sa révolution

Article paru dans le journal nº 71 Acheter ce numéro
  • Trouver le tan tien, centre de gravité dans le centre du ventre.Trouver le tan tien, centre de gravité dans le centre du ventre.

L’art du chi ou méthode Stévanovitch est un art corporel orienté vers le bien-être et la santé. Synthétisée par son concepteur, Vladi Stévanovitch, cette méthode vise à activer et rendre sensible le chi ou énergie que les Orientaux utilisent dans leur médecine. Elle est destinée aux thérapeutes souhaitant se perfectionner et aux débutants désireux de s’initier à cette pratique stimulant les fonctions vitales.

Le chi est un concept bien difficile à expliquer en Occident. On le traduit très approximativement par « souffle » ou « énergie ». Le chi est une force qui circule librement aussi bien dans l’univers qu’à travers le corps humain. C’est d’ailleurs sur les canaux énergétiques par lesquels passe ce chi, dénommés les méridiens, qui parcourent l’ensemble du corps, que les acupuncteurs placent leurs aiguilles. De la même façon, les pratiques corporelles asiatiques comme le tai-chi, le qi gong ou même le yoga ont pour but de fluidifier la circulation de cette énergie pour s’assurer une bonne santé. En bougeant lentement selon des codes bien précis, des points de blocage sont libérés et des points de faiblesses par ­lesquels l’énergie se perd sont tonifiés. Un nouvel équilibre va alors se créer dans le corps entre les différents organes et le psychisme, entre les énergies célestes et terrestres qui nous traversent, appelées yin et yang, deux types d’énergie à la fois indissociables, opposés et complémentaires.

Inspiré par des maîtres orientaux et asiatiques

Thérapeute, guérisseur et praticien de l’acupuncture, Vlady Stevanovitch a passé une soixantaine d’années à expérimenter, à comprendre et à synthétiser ces différentes pratiques. Ses maîtres étaient d’origine chinoise, japonaise et indienne. Le mystère plane encore sur l’identité de ces professeurs. Il ne voulait pas les nommer. C’était, selon lui les ramener à un niveau « humain ». Passionné de musique, mais sujet à des difficultés respiratoires, Vlady rencontre, à Belgrade, son premier maître à 14 ans, qu’il croit être un professeur de yoga et le supplie de l’aider. Cet homme, qui avait vécu en Inde, lui transmet des techniques de médecine ayurvédique, sans pour autant faire référence au yoga.

Le jeune adolescent est initié à des techniques de respiration, de sons et d’émission de sons. Vlady cultivera toute sa vie les acquis de cette période capitale dans son initiation. À l’âge adulte, il rencontre un second maître, d’origine japonaise. ­Celui-ci lui transmet des techniques vocales, posturales et de méditation vraisemblablement en lien avec l’univers des arts martiaux. À cette époque, Vlady s’éloigne des techniques de karaté pour travailler principalement la dimension énergétique. Enfin, le troisième maître chinois, Kuo Chi, l’initie au tai-chi. L’enseignement actuel qui est transmis dans l’école de l’art du chi puise dans ces différentes influences. Il y a beaucoup d’aspects qui se rapportent à la médecine chinoise, mais il y a un fond plus large qui relie aussi à l’Inde. « Pour moi le tai-chi est devenu un extraordinaire moyen de transmission de l’enseignement que j’avais reçu de mes deux maîtres précédents, précisait Vlady ­Stevanovitch sur son site. Je retrouvais les deux voies réunies dans l’enseignement que je ­recevais du maître chinois. Les deux voies ­abordées dans une pratique corporelle d’une richesse exceptionnelle. » Cette méthode était initialement destinée aux ...

Image description

Il vous reste encore 76% de cet article à découvrir

Article paru dans le numéro 71, pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Je suis abonné, je me connecte


Mot de passe oublié ?
Alternative Sante : l'expérience de la médecine naturelle

Pour 2€ / mois votre abonnement est un signe de soutien !
Cliquez ici pour voir nos offres

2€ / Mois

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous