Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Do-In, la voie de la vitalité

Article paru dans le journal nº 69 Acheter ce numéro
  • Les exercices physiques de Do-In s’accompagnent d’exercices de respiration pour accéder au calme.Les exercices physiques de Do-In s’accompagnent d’exercices de respiration pour accéder au calme.

Le Do-In, tel qu’il est décrit dans le dictionnaire japonais, est une méthode de santé « de longue vie ». Elle consiste à effectuer un travail sur soi sous forme de « Do », des pressions et mobilisations, alliées à des « In », des respirations profondes qui alimentent le corps en air frais.

La traduction littérale des termes japonais en français est complexe. vient de tao, la voie, et In a le sens d’assimiler, de recevoir. Le Do-In désigne en Occident une pratique complète comprenant un travail corporel physique et mental. Elle allie postures, mouvements, étirements, auto-shiatsu, respiration et relaxation. Ce terme a été évoqué pour la première fois dans le livre Classique interne de l’empereur jaune ou Huangdi Neijing, le plus ancien livre connu de médecine traditionnelle chinoise. Le Do-In ressemble à s’y méprendre au Dao Yin, ou yoga chinois, ancêtre du qi gong.

Quels sont ses bienfaits ?

Le Do-In est une gestuelle qui permet au corps de potentialiser son énergie. Inscrite dans le domaine de la prévention et du bien-être santé, elle utilise l’auto-masso-­puncture pour aller stimuler les grandes fonctions que sont la respiration, la circulation et la digestion. Le Do-In, tel qu’il est pratiqué par les Japonais, est très complet, et les enchaînements sont multiples, sollicitant le corps de la tête aux pieds.

Cette méthode respecte le principe de l’harmonie universelle du Tao énoncé par la Médecine traditionnelle chinoise (MTC), où les énergies yin et yang sont en perpétuelle recherche d’équilibre. Cette bipolarité représente aussi le va-et-vient de la respiration, le souffle comme équilibre fondamental. Tout dysfonctionnement de l’organisme serait dû à une mauvaise circulation de l’énergie vitale, le qi. Le déséquilibre du yin et du yang doit être rectifié, les énergies réharmonisées et relancées afin de rétablir l’équilibre du corps, nécessaire à la vitalité et à la santé.

Les exercices physiques de Do-In s’accompagnent d’exercices de respiration pour accéder au calme et concentrer son énergie sur telle ou telle partie du corps. Le massage allié à la pression régule et répartit les niveaux d’énergie sur les douze méridiens d’acupuncture. L’ensemble de l’organisme est activé : la circulation sanguine, veineuse et lymphatique, la peau, les muscles, les tendons, les organes, etc. L’idée est tout simplement de prévenir et de corriger les dysfonctionnements liés à une mauvaise circulation de l’énergie corporelle.

Le Do-In procure aussi assouplissement, détente et calme intérieur. La pratique régulière aide à gérer son énergie, améliorer sa posture, respirer en conscience, se relaxer le corps et l’esprit. Il est recommandé de s’initier auprès d’un professionnel pour acquérir toutes les nuances de cette méthode. Cependant, une fois intégrée, elle peut très facilement se pratiquer seul en toutes circonstances. Cette technique ne remplace évidemment pas un suivi médical en cas de problème de santé, mais elle contribue indéniablement, à titre d’exemple, à apaiser les troubles en lien avec le système digestif, les maux de tête, les insomnies et les états de stress.

L’apprentissage

Il est nécessaire de se familiariser et d’intégrer un enchaînement de base avant de pouvoir l’enrichir par d’autres suites de gestes spécifiques. La répétition ­affine la précision ; les sensations se peaufinent, laissant place aux gestes « justes ». La respiration est un élément fondamental de la pratique. Sans le carburant oxygène, rien n’est possible – il est donc essentiel de porter toute son attention sur le souffle. On essayera de respirer par le nez en ralentissant l’expiration (en la matière, les exercices de cohérence cardiaque sont très utiles).

Inspirer et expirer par le nez permet aussi de dynamiser les rameaux sympathiques à l’arrière des cloisons nasales, ce qui va motiver l’activité du cœur. La respiration se fait naturellement par le système neurovégétatif, mais pour le Do-In, il est impérieux de l’amadouer, de l’observer et de la guider pour, ­finalement, avec le temps, synchroniser le souffle avec le geste. Cet accord canalise aussi l’attention sur l’écoute du corps. Au fur et à mesure de l’enchaînement, si des points douloureux apparaissent à la pression, il est conseillé d’expirer sur chaque point.

À chaque geste son effet

La pratique du Do-In passe par l’apprentissage d’une technique d’automassage faisant appel à des gestes précis, adaptés à la zone du corps qui est massée. Des pressions avec la pulpe d’un ou plusieurs doigts, des frictions avec les paumes des mains à plat, en creux ou fermées, des percussions, des tapotements, des étirements et des assouplissements sont par exemple utilisés. La pratique régulière sublime chaque geste et dévoile ses effets stimulants, apaisants ou régulateurs, selon l’état physique du moment et les besoins du corps et de l’esprit.

Soulager la migraine

Commencez par masser les pieds pour relancer la circulation des énergies et décongestionner les flux. Frottez le visage dix à vingt fois, puis les tempes et le front, à l’horizontale. Massez la nuque et descendez le long de la colonne, percutez les épaules avec la main en creux, massez vigoureusement les trapèzes. Ponctuez avec le bout de vos doigts et/ou vos pouces, en expirant, le sommet des trapèzes et les deux points à l’arrière du crâne. Pour détendre les yeux fatigués, exercez des pressions avec les pouces sur l’arcade sourcilière jusqu’aux tempes puis au sommet du crâne, au niveau de la fontanelle, et massez délicatement.

Aller plus loin : retrouvez un thérapeute pratiquant le Do-In dans votre région dans L'annuaire des thérapeuthes.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous