Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

L’harmonisation globale pour dépasser les blocages

Article paru dans le journal nº 56 Acheter ce numéro
  • L’harmonisation globale pour dépasser les blocages

Les aléas de la vie créent nombre de déséquilibres physiques et psychiques, terrains fertiles pour l’émergence de pathologies. Fondée sur une écoute attentive du patient, l’harmonisation globale se donne pour mission de restaurer l’harmonie interne de la personne en mettant au jour les perturbations qui l’affectent.

Thérèse Quillé ne s’est pas reposée sur ses lauriers de médecin : expériences, formations et réflexions ont enrichi sa pratique. Elle a mis au point ces dix dernières années la technique d’harmonisation globale, qu’elle enseigne en France et à l’étranger. Les résultats sont particulièrement significatifs en cas d’allergie, d’intolérance, de douleur, de fatigue inexpliquée, de troubles hormonaux et viscéraux, d’insomnies, de mal-être, de stress post-traumatique, de peurs, dans certains états dépressifs ou pour rechercher et traiter les causes psychiques d’un cancer ou d’une autre maladie chronique.

Qui dit harmonisation globale dit prise en charge globale du patient. Une évidence pour le Dr Quillé, dotée d’une bonne dose d’empathie ! Elle rappelle à juste titre la définition de la santé donnée par l’OMS : « La santé est un état complet de bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité. » Elle s’interroge sur l’incapacité de la médecine allopathique à traiter les problèmes de fond. Les pathologies physiques peuvent seulement être enrayées momentanément par les médicaments. Et si d’autres solutions existaient ?

Le parcours professionnel de ­Thérèse Quillé est essentiel pour comprendre la naissance de cette technique. Après une spécialisation en médecine tropicale, elle travaille au Cameroun comme bénévole dans un dispensaire. À son retour en Métropole, elle se forme en homéopathie, s’initie à l’ostéopathie, s’intéresse à la médecine traditionnelle chinoise (MTC), se forme à l’ortho-bionomy (OB), pratique ostéopathie douce qui s’intéresse au corps physique, à l’énergie qui l’alimente, circule et qui rayonne à l’extérieur du corps (l’aura).

Écoute énergétique

 

Dans l’ortho-bionomy, le praticien ne corrige pas les troubles, mais se met à l’écoute de la lésion et accompagne l’autocorrection du patient. Dans son livre Harmonisation globale, paru en 2017, le Dr Quillié évoque l’OB : « Au cours de cette formation, j’ai appris à me centrer, à être en état de présence, et surtout à me mettre à l’écoute énergétique du patient. Je suis toujours très étonnée des effets obtenus sur les douleurs ostéo-musculaires, l’asthme, les migraines, l’insuffisance hépatique, les douleurs abdominales chroniques, les suites de traumatismes psychiques». Elle enseigne l’OB et publie en 2007 Ortho-Bionomy, l’homéopathie du corps.

Les fruits de l’expérience

 

Le Dr Quillé multiplie les expériences en se concentrant dans un premier temps sur les allergies. Travail crânien, mouvement respiratoire primaire (MRP), test de réponse musculaire ou TRM (1), stimulation des points du méridien de vessie placés dans le dos : autant de techniques qui prouvent leur efficacité si elles s’accompagnent de la posture adéquate du thérapeute. Celui-ci doit être neutre et rester à l’écoute de son patient. « Je demande aux patients d’apporter un échantillon de tous les aliments qu’ils ont avalés avant la crise ou des produits avec lesquels ils ont été en contact. Le TRM me permet de déterminer le ou les éléments à l’origine de l’allergie, et je procède à la réharmonisation de la personne en utilisant le ou les produits en cause. »

Le patient se relie à l’énergie du praticien, se focalise sur ses perturbations en les évoquant verbalement, enclenchant un processus de reconnaissance, une acceptation des perturbations et un dépassement des blocages. ­Thérèse Quillé s’interroge sur les résultats étonnants de sa méthode. « Comment l’énonciation à voix haute d’une pensée toxique ou le contact avec un allergène, devant un thérapeute, permettent-ils de modifier en profondeur les réactions du patient ? » Si elle reconnaît une part de mystère, ses pistes de recherche s’orientent vers la physique quantique, la plasticité du cerveau, l’épigénétique et l’énergie universelle.

Le test de réponse musculaire en clair

Qui n’a pas dit un jour, après une grosse peur : « J’ai les jambes en coton » ? 
En présence d’un stress, les muscles lâchent, tout simplement. Le test de réponse musculaire (TRM) part du même principe. C’est un instrument de biofeedback qui permet de trouver et de lever les blocages. Il donne des informations sur la réponse énergétique du corps à une émotion, un stimulus physique, nutritionnel... L’appareil permet ainsi de mettre le doigt sur la nature et l’origine des déséquilibres. Ce test consiste à placer un muscle dans une position de contraction et à exercer une légère pression pour tenter de lui faire quitter cette position (on utilise habituellement le bras). Si le muscle est bien connecté au système énergétique, le bras garde sa position sans effort. S’il cède à la pression, il manifeste l’existence d’un blocage ou d’un stress qui affecte le système énergétique.

 

Aller plus loin :

Site du Dr Quillé : www.harmonisationglobale.com

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Publicité pour Annuaire Thérapeutes