Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Dr Réquéna : les secrets du Qi Gong anti-âge (1ère partie)

Article paru dans le journal nº 46 Acheter ce numéro
Le Dr Réquéna, pionnier du Qi Gong en France

Le pionnier du Qi Gong en France n’est pas un médecin comme les autres. Reconnu comme l’un des plus grands experts en activité, le Dr Yves Réquéna a fondé l’Institut Européen du Qi Gong (IEQG) en 1989 et publié aux éditions Trédaniel plus de 20 livres de référence sur les arts de santé chinois… Il porte haut l’étendard des arts internes de santé et de la médecine traditionnelle chinoise depuis plus de 30 ans au pays de Descartes. Et désormais dans le monde… Nous avons pu assister à une session résidentielle d’étudiants avancés près de Chambéry, d’habitude fermée au public, sur le thème du Qi Gong anti-âge. Découvrez dans cette 1ère partie les principes de cet art chinois millénaire très en vogue en Occident.

 

Petit par la taille, grand par le talent, dit-on de lui. Le fait est qu’Yves Réquéna n’est pas ce qu’il est convenu d’appeler dans le monde huilé et protéiné du fitness un athlète. Ça tombe bien : l’intéressé se défend de vouloir ressembler aux dieux du stade. Le panthéon chinois lui suffit largement : « Que voulez-vous, je baigne dans la médecine chinoise depuis plus de 40 ans et dans le Qi Gong depuis 30 ans ; l’exercice physique doit servir la vitalité et la longévité, non la performance et la force d’un jour… »

Yoga, Qi Gong et chamanisme

Le fait est que le Qi Gong, pratique millénaire de l’Empire du Milieu, a gagné ses lettres de noblesse en Occident bien après le Yoga, érigé en totem par la contre-culture des sixties en Californie. Au-delà des apparences, ces disciplines ont plus d’un point commun, si l’on songe aux origines chamaniques des arts énergétiques, qui relient l’homme à la terre et au ciel pour entrer en résonance dans l’unité du tout, au-delà de l’espace-temps…

Gym, voie et médecine

De quoi parle-t-on ? D’une gym chinoise du fond des âges ? D’un Yoga à la sauce aigre-douce ? D’un art martial pratiqué par les moines de Shaolin ? De méditation bouddhiste ? De spiritualité taoïste ? De voie confucianiste ? De médecine quantique ? Euh… En un sens, on peut dire que le Qi Gong, littéralement « maîtrise de l’énergie vitale », recouvre toutes ces approches. Et les dépasse largement…

Renforcer l’énergie

En effet, Qi signifie souffle, air, respirer, processus vital dynamique inhérent à tout phénomène vivant, par extension « énergie ». Gong signifie discipline, travail, ascèse, entraînement… « Grâce à un travail basé sur le souffle, cette discipline consiste à entraîner le Qi, c’est-à-dire le mobiliser, le renforcer, l’accroître, l’équilibrer et le faire circuler harmonieusement dans le corps et dans l’esprit. »

Réconcilier corps et esprit

À la différence du fitness, le Qi Gong entend réconcilier le corps et l’esprit. À cet égard, il préfigure l’approche des médecines intégratives qui intéressent désormais la recherche, notamment dans le domaine des neurosciences. « Le Qi Gong est peut-être à l’origine des autres piliers de la médecine chinoise, estime notre expert du Qi, car la perception du phénomène “énergie” et sa manipulation nécessaire pour soigner sont intimement liées à cet art énergétique… »

Mouvement, respiration, attention

Pour qui ne veut retenir que l’essentiel avant de se lancer dans la pratique, trois mots suffisent : mouvement, respiration et attention. Déplacements lents avec des mouvements contrôlés, associés à des exercices de respiration et de concentration de l’esprit permettent de relâcher les tensions qui s’accumulent. « Il allie la relaxation mentale, l’assouplissement corporel et le fait de se mouvoir de façon harmonieuse dans l’espace » précise le Dr Réquéna dans son dernier livre À la découverte de la médecine chinoise paru aux éditions Trédaniel.

Triple réchauffeur

Comme toute chorégraphie digne de ce nom, la danse du Qi pour la santé doit mobiliser votre attention. Et l’intention. Après quelques semaines de pratique, le débutant, quel que soit son âge, est impressionné par les premiers effets de cet art magnifique par sa simplicité, qu’on appelle aussi Dao Yin. À l’approche du 3e âge et au-delà, les trois foyers du triple réchauffeur, cet organe sans forme, sont particulièrement concernés : cœur/poumons, rate/estomac, appareil uro-génital…

Qi et méridiens

« Les trois régulations mentionnées plus haut (mouvement, respiration et attention) favorisent une forme de méditation qui s’ignore ou qui n’est pas nommée, insiste notre expert du Qi. Les pratiquants de Qi Gong parlent d’une méditation en mouvement… » Selon les textes taoïstes, il s’agit de faciliter l’entrée de l’énergie (de l’univers) dans le corps ou de la faire sortir, mais aussi de favoriser cette circulation au niveau de l’organe, en suivant les méridiens, ces canaux invisibles où le Qi circule, suivant le principe des médecines traditionnelles d’Inde et d’Extrême-Orient.

Le Qi Gong, c’est chaud !

Très vite, nourri par l’énergie vitale qu’il mobilise, le corps exulte. Libérant vides et excès, il se réchauffe jusqu’à parfois brûler en plein air, de loin le meilleur terrain de jeu pour pratiquer le Qi Gong ; picotements dans les extrémités, notamment dans la paume des mains et sous les pieds, vibrations, visualisations, images mentales ne sont pas rares après quelques séances…

Marches anti-cancer

Et le Qi Gong anti-âge ? Je pourrais vous parler des marches anti-cancer, prescrites à tout âge par d’éminents médecins chinois que le Dr Réquéna connaît bien : « Les marches fonctionnent contre tout type de cancer, mais également la maladie de Parkinson, la sclérose en plaques, la polyarthrite rhumatoïde, la fibromyalgie, les séquelles d’accidents vasculaires cérébraux… »

Vieillissement cellulaire

Plus près de nous, le Dr Réquéna a participé à des études dont il cite les conclusions sans craindre le démenti : « Elles ont montré que des souris chargées d’énergie (Wei Qi) développaient moins d’amas de cellules tumorales que les autres après qu’on leur a inoculé des cellules cancéreuses dans le péritoine... »

La santé : une discipline de vie

Le Qi a-t-il les mêmes vertus contre le vieillissement ? « En Chine, affirme Yves Réquéna, j’ai souvent rencontré des praticiens très âgés. Dans un hôpital chinois, j’ai même eu affaire à une ostéopathe qui semblait très vieille. Quand on m’a dit son âge, j’avais du mal à le croire. Et pourtant, c’était vrai : elle avait 110 ans ! Évidemment, pour en arriver là, ces personnalités pratiquent plusieurs heures par jour depuis parfois plus 50 ans...

Les effets rapides du Qi

Mais le Qi Gong agit vite et de manière très bénéfique sur la vitalité et le métabolisme souvent fragile des convalescents et des personnes âgées. N’étant basé ni sur la vitesse, ni sur la force physique ni sur la performance, il est accessible à absolument tout le monde (jeunes ou moins jeunes, sportifs ou non…). La peau, les fluides, les organes, les émotions et même les pensées profitent d’exercices doux, réguliers et adaptés.

Séances en maison de retraite

En gérontologie, il permet notamment de récupérer les fonctions défaillantes : mémoire, concentration, sommeil, digestion, respiration, cardiovasculaire, sexuelle, osseuse, urinaire… Il est de plus en plus enseigné dans les maisons de retraite pour renforcer l’organisme vieillissant de nos anciens. « Le Qi Gong anti-âge permet de maintenir les acquis et de ralentir le déclin… » À cet égard, il est profitable à tout âge et contre les accidents de la vie : convalescence, postnatalité, ménopause, stress, addiction, dépression, maladies chroniques…

Renforcer l’immunité

Au chapitre des bienfaits santé, le Dr Réquéna insiste sur la capacité du Qi Gong à renforcer l’immunité… de manière spectaculaire ! « J’ai participé aux premières publications sur le Qi Gong et l’immunité en anglais ; j’ai d’ailleurs coécrit un ouvrage aux États-Unis sur les traitements naturels contre le Sida. Et ce n’est pas un hasard si des centres ont lancé des protocoles de thérapies combinées associant médecine allopathique et MTC (acupuncture, pharmacopée, Qi Gong…). Reparlons-en dans cent ans…

Une vidéo bonus : "Inutile d'y croire, pratiquez !" :

Attention : Les conseils prodigués dans cet article ne vous dispensent pas de consulter un praticien des médecines alternatives. Vous pourrez en trouver un près de chez vous et prendre rendez-vous sur annuaire-therapeutes.com
Sur le même sujet
ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Publicité pour Annuaire Thérapeutes