Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

La myo-énergétique, une science du muscle

  • Le myo-énergétique s'appuie sur la mémoire des muscles. (crédit photo : www.myo-energetique.com/)Le myo-énergétique s'appuie sur la mémoire des muscles. (crédit photo : www.myo-energetique.com/)
Article paru dans le journal nº 60

Pour restaurer votre santé musculaire, misez sur la myo-énergétique : un protocole de soin multientrées où le massage shiatsu est complété par du seitai, une forme d’ostéopathie japonaise. Créée il y a quinze ans à peine par un maître japonais, la discipline ressemble à une boîte à outils liant tradition et modernité.

Dans le catalogue des pratiques énergétiques japonaises, la plus connue est incontestablement le shiatsu. Ce grand classique des massages bien-être habillés n’est pourtant né qu’au début du XXe siècle. Apprécié pour son effet harmonisant, il est la face émergée d’un iceberg de techniques qui puisent dans la médecine traditionnelle chinoise, vieille, quant à elle, de trois mille ans. Si le shiatsu s’enracine dans la rencontre d’un ancien soin chinois, l’An Mo (littéralement « mettre la main sur » et « aplanir »), et du Kappô, un toucher réparateur propre aux arts martiaux, d’autres thérapies manuelles tout aussi méconnues ont contribué à le façonner. La myo-énergétique les articule toutes, dans une ­approche de santé globale.

Les muscles, prison de la maladie

Construite à partir du grec myo (« muscle »), la myo-énergetique est une discipline pragmatique. Le muscle a une mémoire, il encapsule les tensions dans des contractions souvent chroniques, qui désalignent le corps et créent des douleurs. Le stress, l’anxiété, des désordres dans les organes internes ou de mauvaises postures sont à l’origine de ces contractures. Pour les repérer, la myo-énergetique scanne ce qu’elle nomme la « ligne vertébrale », cet axe musculaire présent de part et d’autre de la colonne, du crâne jusqu’au sacrum. C’est ce groupe de muscles profonds qui maintient un emboîtement vertébral harmonieux. La myo-énergétique ne travaille pas à partir des méridiens, mais à partir des muscles, plus précisément des lignes musculaires.

Une ligne vertébrale tendue peut entraîner une déviation de la colonne, du crâne ou du bassin, causer un déplacement des vertèbres et même une déformation squelettique, c’est-à-dire une déformation posturale. Les nerfs et les vaisseaux qui s’y rattachent seront comprimés, donc les systèmes nerveux, circulatoire et lymphatique travailleront moins bien, avec des conséquences sur la santé. « Selon la progression de la déviation, on aura une douleur, un dysfonctionnement de l’organe ou une maladie », nous précise Hiroshi Iwaoka, maître fondateur de la myo-énergetique qui pratique et enseigne la discipline en France depuis 2003. « Si la tension musculaire dorsale se décontracte, la déviation de la colonne vertébrale et du bassin se corrige et les symptômes de la maladie disparaissent. »

Acupression et retour à l’équilibre

Pour traiter la tension musculaire qui cause le déséquilibre postural à l’origine des maux, la myo-énergétique s’appuie sur une « boîte à outils » de gestes : shiatsu, micropuncture, moxibustion et seitai. Des techniques indépendantes, qui, une fois combinées, déploient tous leurs bienfaits. Le praticien choisit la ou les plus appropriées au traitement. La micropuncture est une stimulation aigüe avec la pointe d’un stylet. La moxibustion consiste en une stimulation thermique, à l’aide de cônes d’armoise incandescents, chauds mais indolores. La palpation dorsale aidera également à donner une direction thérapeutique.

Un corps bien ajusté

Le seitai, lui, est une technique de rééquilibrage postural. La séance comprend des manipulations douces grâce auxquels on pourra procéder à l’analyse des déformations posturales et établir un diagnostic. Puis le travail se fait à partir des vertèbres, à l’aide de vibrations et de pressions. La participation active du patient est demandée : la respiration induit un relâchement, gage de l’efficacité du soin. Le seitai est complémentaire du shiatsu. Il est bénéfique pour traiter un faux mouvement, des maux de dos, des sciatiques, des tendinites et des douleurs articulaires, chez des jeunes en pleine croissance, des sportifs souffrant d’inflammations ou des personnes stressées.

Une séance de myo-énergetique complète dure, en moyenne, quarante-cinq minutes. Plusieurs rendez-vous peuvent être nécessaires pour venir à bout des tensions dans les lignes tendino-musculaires et corriger les déviations, même infimes, de la colonne vertébrale et du pelvis. La myo-énergetique réduit voire supprime les douleurs, apaise le mental, dope le système immunitaire et offre une meilleure conscience corporelle. Avec, à la clé, une circulation sanguine et un fonctionnement hormonal optimisés, un gain de vitalité et une stabilisation des plans émotionnels et psychiques.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé