Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Étirer le psoas
muscle de l’âme

Article paru dans le journal nº 47 Acheter ce numéro
  • Le psoas s’attache profondément aux cinq dernières vertèbres lombaires et à la dernière vertèbre thoraciqueLe psoas s’attache profondément aux cinq dernières vertèbres lombaires et à la dernière vertèbre thoracique

Peu connu du grand public, le muscle psoas joue pourtant un rôle énergétique clé. C’est grâce à lui que nous pouvons nous tenir droits. Surnommé « muscle de l’âme » dans la tradition ayurvédique, il subit d’importantes contraintes physiques, mais est aussi le réceptacle de nombreux chocs émotionnels. Plusieurs exercices d’étirement traditionnels permettent de s’en libérer, pour un mieux-être physique et mental.

Faites l’essai. Demandez autour de vous si quelqu’un connaît le muscle psoas et vous constaterez qu’il est sacrément méconnu du grand public. Et pourtant, on ne connaît que lui. Car quand le psoas n’a d’autre choix que de se manifester, il fait généralement payer cher son anonymat, notamment en nous clouant au lit.

Ce muscle est en effet responsable de redoutables lombalgies et autres cruralgies. Au fil des années, le manque d’étirement du psoas peut finir par vous contraindre à marcher en ayant une posture voûtée. Des contraintes physiques inouïes

Le psoas est une véritable clé de voûte. Il est en effet le muscle qui nous permet de nous « tenir droits », mais aussi le « muscle de l’âme », nous allons y venir.

Partant des hanches, le psoas s’attache profondément aux cinq dernières vertèbres lombaires et à la dernière vertèbre thoracique, située sous le diaphragme. C’est dire la taille de ce muscle et l’importance qu’il peut revêtir, aussi bien fonctionnellement (ajoutons qu’il est le seul muscle qui relie les jambes, par le fémur, à la colonne vertébrale) qu’énergétiquement (en se situant sous le diaphragme). Il relie le souffle et les jambes, la droiture du corps et nos états émotionnels. Il est le miroir de notre être énergétique et le reflet de nos émotions en souffrance.

Il absorbe des charges et des contraintes physiques inouïes (se pencher à 90° exerce une compression verticale de 300 kg par cm2 dans la région des lombaires), sans malheureusement pouvoir compter sur nous, et notre sédentarité, et nos mauvaises postures, pour souffler. Mais il encaisse aussi des chocs émotionnels et énergétiques.

Muscle de l’âme ou muscle poubelle ?

Car si en Occident, on qualifie le muscle psoas de ...

Image description

Il vous reste encore 70% de cet article à découvrir

Article paru dans le numéro 47, pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Je suis abonné, je me connecte


Mot de passe oublié ?
Alternative Sante : l'expérience de la médecine naturelle

Pour 2€ / mois votre abonnement est un signe de soutien !
Cliquez ici pour voir nos offres

2€ / Mois

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique Yoga ayurvéda Psoas
ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous