Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Réguler les effets post-pilule

Article paru dans le journal nº 81 Acheter ce numéro
  • Avocat, pamplemousse, brocoli...chouchoutez votre foieAvocat, pamplemousse, brocoli...chouchoutez votre foie

De plus en plus de Françaises délaissent la pilule pour des contraceptions avec moins d’effets indésirables. Beaucoup trouvent des avantages à arrêter les hormones, mais parfois apparaissent des symptômes désagréables. Outre-Atlantique, cela s’appelle le « syndrome post-pilule ». En France, le sujet reste méconnu et les femmes cherchent, seules, des remèdes. Tour d’horizon des bénéfices et désagréments les plus courants de ce changement. (partie V)

Vous avez décidé d’arrêter la pilule et vous craignez le syndrome post-pilule ? Voici quelques conseils qui peuvent être appliqués en prévention un à trois mois avant l’arrêt de la pilule ou dès l’arrêt de celle-ci.

Soutenez votre foie

Les hormones sont filtrées et éliminées par le foie qui en régule les taux. Quand votre corps subit des bouleversements hormonaux comme l’arrêt d’une contraception hormonale, il est important de soutenir son action.

Alimentation :

  • Consommez des aliments qui soutiennent son rôle : ail, curcuma, avocat, pamplemousse.

Le Dr Brighten recommande de consommer quotidiennement trois à six tasses de légumes bio (particulièrement les crucifères), d’augmenter la consommation de bonnes graisses (avocat, huile d’olive) et protéines (œufs, noix, poisson sauvage).

  • Limitez les aliments qui ralentissent son action : sucres raffinés, alcool et graisses saturées.
  • Hydratez-vous suffisamment (2 litres par jour).

Réduisez votre exposition aux substances toxiques : plastique, pesticides, perturbateurs endocriniens dans les produits quotidiens.

Phytothérapie classique :

Le foie se détoxifie en deux phases : d’abord, il se prépare à évacuer les toxines, puis il les élimine. Le ralentissement d’un foie fatigué peut faire ressentir lassitude, maux de tête, problèmes de peau… En pareil cas, dirigez-vous vers des plantes aux effets scientifiquement reconnus pour le soutien du foie : le boldo est particulièrement indiqué (1 g de feuilles séchées en infusion dans 150 ml d’eau jusqu’à trois fois par jour) ainsi que le chardon-Marie, le radis noir, l’artichaut et le pissenlit.

Du brocoli contre l’hyperœstrogénie ?

Le diindolylméthane ou DIM est une molécule qui se forme dans le corps suite à la digestion ...

Image description

Il vous reste encore 70% de cet article à découvrir

Article paru dans le numéro 81, pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Je suis abonné, je me connecte


Mot de passe oublié ?
Alternative Sante : l'expérience de la médecine naturelle

Pour 2€ / mois votre abonnement est un signe de soutien !
Cliquez ici pour voir nos offres

2€ / Mois

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous