Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Cholestérol :
votre médecin ne vous a pas tout dit

Article paru dans le journal nº 2 Acheter ce numéro
  • Cholestérol : votre médecin ne vous a pas tout dit

Diabolisé par les médias et les laboratoires pharmaceutiques, le cholestérol souffre d'une profonde incompréhension chez les malades qui appréhendent mal ses mécanismes et, de ce fait, appliquent une prévention inefficace. Le jugement qu'ils portent sur la maladie est d'autant plus faussé que les médecins, partant du principe que tout le monde a entendu parler du cholestérol (bon et mauvais), limitent leurs explications à quelque chose du genre : vous mangez mal et vous êtes sédentaire, donc des plaques de graisse se déposent sur les parois de vos artères et quand c'est bouché, ça pête. Mais l'hypercholestérolémie est un phénomène beaucoup plus complexe et souvent beaucoup moins grave qu'on ne le prétend. Voici ce qu'il faut savoir pour qu'on ne vous prenne pas pour un imbécile.

Le cholestérol est indispensable à la vie

Bien entendu, on ne peut pas contester le fait que l'excès de cholestérol soit nuisible pour nos artères, induisant artérite des membres inférieurs, accident vasculaire cérébral, angine de poitrine, hypertension artérielle et infarctus du myocarde, mais il ne faut pas oublier que ce lipide est indispensable à la vie.

C'est un élément essentiel des membranes cellulaires puisque cette molécule participe à leur structure même. Le cholestérol favorise la perméabilité de la cellule et lui permet de respirer et de bien se nourrir. les hormones sexuelles sont élaborées à partir du cholestérol. Pas de cholestérol, pas de reproduction !

Le foie contrôle le cholestérol et l'élimine en fabriquant des acides biliaires. Or ce sont les acides biliaires qui permettent de digérer les graisses alimentaires et d'assimiler les vitamines lipidiques. Ainsi, si l'excès de cholestérol est délétère, ne pas en avoir assez est également très préjudiciable. En prendre conscience est sans doute faire le premier pas dans le sens de la guérison.

Le mauvais cholestérol, heureusement qu'on en a !

Par ailleurs, même s'il n'y a qu'un seul cholestérol, on nous parle pourtant du « bon » et du « mauvais » cholestérol, de quoi s'agit-il ? En fait, le cholestérol est fixé sur des molécules de transport pour pouvoir circuler dans le milieu aqueux du sang.

On parle de bon cholestérol pour désigner les molécules de transport de grosse taille (HDL), et de mauvais cholestérol pour les transporteurs de petite taille (LDL). Mais personne ne nous dit que les LDL sont toutefois vitales puisque ce sont elles qui distribuent le cholestérol à toutes les cellules du corps. Mais c'est au cours de cette distribution, via le système artériel (donc dans le sens circulatoire « aller »), que le risque de dépôt sur les parois artérielles existe.

Trop de LDL risque donc effectivement d'engendrer un ralentissement circulatoire, un manque d'oxygénation des muscles du c?ur, avec pour conséquence possible l'infarctus du myocarde. Les HDL, que l'on va retrouver au niveau « retour » sont de gros transporteurs et des « ramasseurs » de cholestérol, on considère donc que l'on n'a jamais trop de HDL. Mais en toute logique, l'excès, en quelque matière que ce soit, n'est jamais bon pour la santé.

Mesurer vos taux de cholestérol ne vous apprendra rien d'intéressant

Pour comprendre le cholestérol, il faut savoir qu'il s'agit d'une variété d'alcool porteur d'acides gras essentiels. La qualité de l'acide gras essentiel lié au cholestérol est primordiale car c'est en quelque sorte sa source d'énergie.

Plus que la quantité de cholestérol dans le sang, c'est la nature de son acide gras estérifié qui est importante. Si ce dernier est oxydé, le cholestérol est lui-même considéré comme un oxydant, et il peut de ce fait provoquer les lésions vasculaires, voire contribuer à des lésions dégénératives. Le contrôle de l'oxydation du cholestérol est donc plus important ...

Image description

Il vous reste encore 86% de cet article à découvrir

Article paru dans le numéro 2, pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Je suis abonné, je me connecte


Mot de passe oublié ?
Alternative Sante : l'expérience de la médecine naturelle

Pour 2€ / mois votre abonnement est un signe de soutien !
Cliquez ici pour voir nos offres

2€ / Mois
Attention : Les conseils prodigués dans cet article ne vous dispensent pas de consulter un praticien des médecines alternatives. Vous pourrez en trouver un près de chez vous et prendre rendez-vous sur annuaire-therapeutes.com
ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Publicité pour Annuaire Thérapeutes