Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

DMLA sèche : quelles solutions naturelles pour la prévenir ou atténuer sa progression ?

Article 100% numérique
  • Prévenir et ralentir la DMLA sèchePrévenir et ralentir la DMLA sèche

S'il n'existe à ce jour pas de traitements allopathiques pour la DMLA sèche, des remèdes naturels semblent pouvoir aider à la prévenir ou à ralentir sa progression.

Des deux formes de dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA), humide et sèche, la dernière est de loin la plus courante – 85 à 90 % des cas.

S’il n’existe aucun traitement capable d’inverser cette maladie, la forme humide peut être traitée à l’aide d’anti-VEGF (facteur de croissance de l’endothélium vasculaire), mais seulement dans l’espoir de ralentir sa progression. La forme sèche reste, pour l’heure, orpheline de tout traitement allopathique.

Pour autant, cela ne signifie pas qu’il n’y a rien à faire. Le mieux est d’anticiper en adoptant le plus tôt possible un mode de vie sain complété par des mesures préventives à partir de la quarantaine. On gagnera aussi à y recourir dès que se manifestent ou que sont diagnostiqués les premiers stades de la DMLA, quelle qu’elle soit.

Plus spécifiquement, des travaux iraniens ont constaté qu’une complémentation en safran – 50 mg d’extrait standardisé par jour pendant trois mois – pouvait améliorer légèrement la fonction visuelle chez les patients (âgés de 70 ans en moyenne dans cette étude) atteints de DMLA sèche. Même si le gain en acuité et en sensibilité au contraste est faible, au moins témoigne-t-il, d’après les auteurs, d’une stabilisation de l’évolution de la maladie , tandis que la détérioration avait continué dans le groupe témoin.

Les chercheurs attribuent ce bénéfice aux vertus circulatoires de composés comme la crocine qui favorisent la circulation sanguine dans les tissus rétiniens et choroïdiens, prévenant ainsi la dégénérescence des photorécepteurs. Le safran contient également du bêta-carotène, connu pour soutenir la structure et la fonction de ces photorécepteurs . D’autres travaux prêtent au safran des propriétés anti-inflammatoires et antiapoptotiques.

Cette étude rappelle également qu’un apport alimentaire en zinc de l’ordre de 5 à 15 mg/jour (la dose quotidienne de zinc recommandée est de 11 mg pour les hommes et de 8 mg pour les femmes) réduit l’incidence de la DMLA sèche mais également sa progression , même cinq à dix ans après son apparition.

Il ressort par ailleurs d’une autre étude (Age-Related Eye Disease Study 2 ou AREDS2) que la prise de vitamines (C et E), de minéraux (zinc et cuivre) et antioxydants (lutéine, zéaxanthine) aide aussi à contrôler la DMLA sèche.

Lire aussi DMLA : prévenir naturellement avant de devoir vivre avec

référence

« The impact of saffron (Crocus Sativus) supplementation on visual function in patients with dry age-related macular degeneration », Italian Journal of Medicine, 2017.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Où acheter ?

Vitamine C Liposomale (Goldman chez La Vie Naturelle)

Safra' Nov bio par Phyosud chez La Vie Naturellle

Zinc (gélules) par ViaPhyt / La Vie Naturelle

Safra-nut par www.dplantes.com

Où acheter ?

Vitamine C Liposomale (Goldman chez La Vie Naturelle)

Safra' Nov bio par Phyosud chez La Vie Naturellle

Zinc (gélules) par ViaPhyt / La Vie Naturelle

Safra-nut par www.dplantes.com

Tags sur la même thématique DMLA safran yeux

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous