Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Cycle féminin : comprendre et traiter l'endométriose

Article paru dans le journal nº 56 Acheter ce numéro
  • Les associations s'organisent pour faire connaitre l'endométriose.Les associations s'organisent pour faire connaitre l'endométriose.

L'endométriose est une maladie chronique aux complications nombreuses. Quelles sont ses causes et comment la traiter ? Réponses ci-dessous.

Tout au long de sa vie, la femme connaîtra une grande diversité de problèmes d’ordre gynécologique, parfois de manière ponctuelle, mais dans certains cas de façon récurrente, voire chronique. Ces gênes répétitives peuvent d’ailleurs poser de réels problèmes dans le quotidien d’une femme, de la puberté à la ménopause, si les causes profondes n’ont pas été trouvées et si les bons remèdes n’ont pas été proposés.

C’est d’ailleurs le cas de bien des femmes, qui se taisent par tabou ou parce qu’elles ont peur du regard des autres. En effet, nombreuses sont celles qui souffrent tous les mois de douleurs profondes et incommodes, en particulier celles qui souffrent d’endométriose, une maladie pénible et destructrice. Un trouble de la santé féminine encore plutôt méconnu du grand public.

En effet, l’endométriose est une maladie chronique, capable de se disséminer dans le corps, provoquant alors des symptômes douloureux qui rendent généralement difficile le diagnostic. D’ailleurs, les médecins sont souvent démunis face au calvaire de leurs patientes : crises menstruelles parfois intolérables, douleurs dans le bas du dos, miction douloureuse, défécation pénible, rapports sexuels insupportables, etc. Plusieurs solutions de dépistage sont aujourd’hui proposées, mais seule la laparoscopie sous anesthésie générale – assez invasive – pourra confirmer l’existence de la maladie.

Cause et symptômes de l’endométriose

Cette maladie gynécologique est causée par une présence de tissus d’endomètre (la muqueuse de l’utérus) en dehors de l’utérus ! L’endomètre malade est la conséquence d’une surproduction de prostaglandines, de cytokines et de chémokines, des substances provoquant l’inflammation des tissus, qui ne sont normalement pas présents dans l’endomètre. Les femmes touchées souffrent d’un dérèglement hormonal et plus particulièrement d’une surproduction d’œstrogènes. Généralement, les premiers organes envahis par la maladie sont l’utérus, les ovaires, la vessie et l’intestin.

Bien qu’une prédisposition génétique soit possible, une déficience immunitaire et la présence de perturbateurs endocriniens sont des facteurs qui contribuent au développement de la maladie.

Traitements de l’endométriose

En médecine allopathique, les gynécologues proposent souvent des traitements hormonaux qui empêchent alors l’ovulation. Par rapport à l’évolution de la maladie, ce traitement rencontre un grand succès, car il inhibe la formation ...

Image description

Il vous reste encore 50% de cet article à découvrir

Article paru dans le numéro 56, pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Je suis abonné, je me connecte


Mot de passe oublié ?
Alternative Sante : l'expérience de la médecine naturelle

Pour 2€ / mois votre abonnement est un signe de soutien !
Cliquez ici pour voir nos offres

2€ / Mois

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Articles du même dossier
  • Notice (8): Undefined index: Media [APP/views/plugins/plugin_as/default/articles/article.ctp, line 324]
    Warning (2): Invalid argument supplied for foreach() [APP/views/plugins/plugin_as/default/articles/article.ctp, line 324]
ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous