Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Douleurs de l’endométriose : les oligoéléments à la rescousse

Article 100% numérique
  • Des oligoélements contre les douleurs d'endométrioseDes oligoélements contre les douleurs d'endométriose

À l’heure où de plus en plus de patientes aspirent à des solutions naturelles pour diminuer les symptômes douloureux de cette maladie chronique qu’est l’endométriose, un laboratoire français vient de développer un complément alimentaire à base d’oligoéléments qui a montré une réduction de 66 % des douleurs lors des essais cliniques.

Malgré sa découverte il y a cent soixante ans de cela, l’endométriose reste une maladie pour laquelle il n’existe aucun traitement et peu de solutions pour diminuer les symptômes douloureux. La chirurgie ou la prise d’hormones de synthèse font partie des solutions habituellement proposées, mais elles ne traitent pas le problème de fond. Alors que la première fondation de recherche exclusivement dédiée à l’endométriose vient d’être créée en France sous l’égide de la Fondation pour la recherche médicale (FRM), la mise sur le marché de cette nouvelle solution pour diminuer les douleurs liées à l’endométriose constitue une autre bonne nouvelle pour les deux à quatre millions de Françaises concernées, dont 70 % ont des douleurs handicapantes au quotidien.

Calcium, magnésium, zinc et manganèse pour réduire les douleurs d’endométriose

Intrigués par plusieurs travaux scientifiques indiquant un lien entre l’endométriose et les taux de plusieurs oligoéléments, les chercheurs des Laboratoires Pronutri ont réalisé les premiers essais cliniques évaluant l’effet concret d’une supplémentation en oligoéléments sur les douleurs liées à cette maladie.

Sous la houlette du docteur et spécialiste en nutrition Patrick Veret, ce laboratoire basé à Carros dans les Alpes-Maritimes (et qui a pour habitude de collaborer avec le CNRS et l’INSERM) a développé un complément alimentaire prénommé « Nutri Endo ». Complexe d'oligométaux essentiels contenant calcium, magnésium, zinc, manganèse, potassium, sodium, cuivre et fer, il agirait en modifiant les niveaux du stress oxydatif qui semblent fortement liés aux formes sévères d’endométriose.

Publiés en octobre 2020 dans la revue Minerva Ginecologica, puis en juillet 2020 dans la revue Genesis, les essais ont montré que la prise de ce complément alimentaire pendant quatre mois permettait de diminuer la douleur de 66 % chez plus de 91 % des patientes (contre 26 % chez celles recevant le placebo), un résultat assez exceptionnel au regard du fait que le seuil de réduction de la douleur est considéré comme significatif à partir de 33 %.

Pour parvenir à ces résultats, deux essais avec un haut niveau de preuve ont été réalisés sur cent six Françaises et Belges âgées de 18 à 45 ans souffrant d’endométriose allant du stade II au stade IV (endométriose modérée à sévère) et diagnostiquées par laparoscopie ou laparotomie.

Lire aussi Des remèdes naturels
pour l’endométriose

Des comprimés à croquer en cure de deux à quatre mois, sans effets indésirables

S’adressant autant aux jeunes femmes à risques (premières règles douloureuses) qu’aux femmes plus âgées déjà diagnostiquées, ou encore à celles ayant recours à une procréation médicalement assistée pour cause d’infertilité due à la maladie, ce complément a pour avantage de n’avoir montré aucun effet indésirable.

Nécessitant la prise de dix comprimés chaque jour dans un ordre et à des moments précis de la journée, ce complément alimentaire représente toutefois un certain investissement financier. Recommandé en cure de deux à quatre mois pour un effet optimum, son prix pour vingt-huit jours d’utilisation varie de 100 à 150 euros.

Toutefois, pour deux des auteurs français de l’étude, le professeur Pierres Mares (gynécologue obstétricien au CHU de Nîmes) et la docteur Audrey Pivano (gynécologue obstétricienne à l’hôpital de la Conception à Marseille), cet essai mené autour des oligoéléments « ouvre la voie à une médecine complémentaire naturelle de l’endométriose ».

Lire aussi Endométriose : des spécialistes dans chaque région


Sources :

« Reduction of endometriosis-related pain: efficacy of trace elements in a double-blind, randomized, placebo-controlled trial »Minerva Ginecologica, octobre 2020.

« Réduction de la douleur dans l’endométriose avec un assemblage spécifique d’oligométaux : étude multicentrique randomisée, en double aveugle, contrôlée par placebo », Genesis, juillet 2020.

« Le stress oxydatif, nouvelle cible contre l’endométriose », INSERM, décembre 2014.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Où acheter ?

Nutri Endo Pack par Nutrilab / La vie naturelle

Où acheter ?

Nutri Endo Pack par Nutrilab / La vie naturelle

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous