Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Des remèdes naturels
pour soigner l’endométriose

Article paru dans le journal nº 71 Acheter ce numéro
  • Des remèdes naturels pour soigner l’endométriose

L’endométriose, cette maladie hormonale qui touche aujourd’hui 5 à 10 % de la population féminine (176 millions de femmes dans le monde), est synonyme d’inconfort, de douleurs, et une cause majeure d’infertilité. Malgré le nombre de femmes touchées, la médecine conventionnelle n’a pas beaucoup d’autres traitements que des médicaments anti-inflammatoires, des hormones synthétiques et (ou) la chirurgie. Tous ces remèdes ont une efficacité limitée et surtout des effets secondaires indésirables. Tour d’horizon des réponses naturelles pour rééquilibrer son terrain.

Cette maladie est caractérisée par des douleurs parfois invalidantes dans le bas du ventre, qui sont dues au développement de tissu endométrial similaire à celui de la muqueuse utérine, mais situé en dehors de l’utérus (notamment l’intestin). Les symptômes les plus fréquents sont des douleurs pelviennes (pendant les règles voire chroniques), des lombalgies chroniques, des douleurs à l’intestin, des saignements entre les règles, ainsi que des douleurs en urinant ou lors de la défécation.

D’autres symptômes sont possibles tels que la diarrhée, la constipation, le ballonnement abdominal, les règles abondantes et la fatigue. Puisque le développement de ce tissu endométrial est stimulé par les mêmes hormones que celles du cycle menstruel, la douleur associée à l’endométriose suit le même cycle de vingt-huit jours que vos règles avec une aggravation la semaine précédant l’apparition des règles. On estime que 30 à 40 % des femmes touchées par l’endométriose présentent des risques de stérilité.

Du côté de la recherche, de plus en plus d’études indiquent la présence de deux facteurs clés dans le développement de la maladie (en plus d’une prédisposition génétique) : une inflammation chronique et une hyperœstrogénie combinée avec un système immunitaire compromis. Comme d’autres maladies hormonales telles que SOPK, l’endométriose est considérée comme ayant une dimension auto-immune par certains médecins.

Si l’on présente souvent l’endométriose comme n’ayant pas de traitement satisfaisant, la prise en compte du terrain par les médecines naturelles permet néanmoins d’en maîtriser les symptômes et l’évolution. En effet, certaines règles d’hygiène de vie et remèdes simples diminuent à la fois l’inflammation et la dominance en œstrogène.

Lire aussi Julie Saint-Clair : « Comment j’ai surmonté l’endométriose »

L’hyperœstrogénie ou hyperœstrogénie relative

Comme son nom l’indique, l’hyperœstrogénie correspond à un taux d’œstrogènes trop élevé, notamment au regard de la production de progestérone. Cette proportion peut venir d’un simple excès en œstrogènes, mais également d’une insuffisance de progestérone. D’où vient cette dominance ? Souvent par l’association d’une sensibilité à certaines toxines qui agissent comme perturbateurs endocriniens et par un système de détoxification défaillant.

1.) Limiter son exposition aux différentes toxines :

- Favorisez les aliments sans pesticides.

- Si vous consommez l’eau du robinet, achetez un bon filtre.

- Changez vos récipients en plastique contre des récipients en verre (ne chauffez jamais vos repas dans du plastique et ne buvez jamais de boissons conservées dans des bouteilles en plastique exposées au soleil).

- Changez vos produits de beauté et notamment votre déodorant contre une alternative plus naturelle sans sels d’aluminium ni agent anti-transpirant

- Remplacez vos ustensiles de cuisine par des matériaux moins toxiques (par  ...

Image description

Il vous reste encore 72% de cet article à découvrir

Article paru dans le numéro 71, pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Je suis abonné, je me connecte


Mot de passe oublié ?
Alternative Sante : l'expérience de la médecine naturelle

Pour 2€ / mois votre abonnement est un signe de soutien !
Cliquez ici pour voir nos offres

2€ / Mois

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique Endométriose Endometriose endométriose
ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous