Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Le poids des métaux lourds dans notre chimie

Article paru dans le journal nº 37 Acheter ce numéro
  • métaux lourdsmétaux lourds

Tout comme les pesticides nous empoisonnent petit à petit, les métaux lourds sont de plus en plus responsables de maladies et d’intoxications. Concrètement, ce sont des éléments chimiques métalliques qui, consommés ou absorbés en excès, font des ravages sur notre corps.

Même si les législations commencent à mettre des moyens pour limiter notre exposition, le problème se pose encore avec le mercure ou l’aluminium que l’on retrouve dans les vaccins.

Des effets pervers

Prenons par exemple le plomb dont on trouve encore des traces dans certaines peintures industrielles, et l’aluminium présent dans l’eau de nos robinets ainsi que dans certains médicaments. Le mercure est quant à lui très présent dans les plombages dentaires, dans la chair de certains poissons ou dans des pesticides qui traitent nos fruits et légumes. Le titane fait partie des composants de nombreux dentifrice pour lui donner cette couleur blanche, et enfin, le cadmium empoisonne allègrement les cigarettes. Ces métaux lourds, nous les touchons, nous les respirons, nous les ingérons, bref, nous vivons en étroite collaboration avec eux. Ils s’insinuent par notre peau, notre respiration, notre système digestif et dès lors, il devient difficile de s’en préserver.

Quelle que soit la dose qui nous atteint, nous l’accumulons au fil du temps et rapidement, les petits désagréments peuvent devenir de graves problèmes de santé. Lorsqu’une salivation excessive vous dérange, des maux de tête, des insomnies, des pertes de l’attention ou de la mémoire, le lien est rarement fait avec un empoisonnement. Mais les années passant, l’intoxication augmente pour nous atteindre plus profondément et nous plonger dans des maladies bien plus graves comme la sclérose en plaques, les maladies auto-immunes, les dérèglements de la thyroïde ou un cancer.

Le problème du diagnostic

Les femmes cherchant une contraception définitive optent parfois pour une méthode qui consiste à introduire un micro-implant par hystéroscopie dans chacune des trompes de Fallope. C’est la méthode Essure. Ces corps étrangers à l’organisme sont composés principalement de nickel et de titane : deux métaux lourds qui vont se fondre avec vos organes les plus intimes provoquant des désagréments aussi déplaisants que dangereux. En 2014, le groupe Bayer fut assigné en justice grâce à la célèbre Erin Brockovich qui soutient encore les femmes souffrant des suites de ces opérations de stérilisation.

Actuellement, la médecine allopathique est souvent démunie et fait rarement les liens entre ces maladies graves et mortelles et l’intoxication aux métaux lourds. Ce qui est bien dommage, car on ne soigne jamais le problème à la source, on ne désintoxique jamais. En médecine holistique en revanche, les praticiens de santé naturelle sont plus attentifs à ces phénomènes et les pratiques proposées pour soigner l’organisme sont plus axées vers un nettoyage profond du corps.

Pour savoir si vous souffrez d’intoxication aux métaux lourds, certains préconisent l’analyse des cheveux, la prise de sang, le dosage urinaire ou l’analyse de selles. Le problème est qu’ils se fixent principalement dans les cellules. Et ce qui ­n’apparaît pas dans le sang n’apparaîtra pas dans les cheveux, pas plus que dans l’urine ou les selles. J’ai eu l’occasion de tester l’Oligoscan, un dispositif portatif équipé d’un spectrophotomètre de type Raman couplé à un logiciel permettant la mesure des métaux lourds en intracellulaire. Ce dispositif fournit des résultats fiables et rapides (le test prend trois minutes). Il devrait rapidement équiper la plupart des cabinets des thérapeutes conscients de l’importance du dosage des minéraux et des métaux lourds présents dans nos cellules !

Désintoxiquer un organisme pollué

Malgré tous les efforts que nous pouvons faire, l’organisme s’intoxique malgré tout. Si l’on ne peut se protéger totalement de toute pollution, nous pouvons essayer de nous nettoyer pour évacuer un maximum de toxiques.

Lire aussi Se débarrasser naturellement des métaux lourds

Soutenir les émonctoires

C’est en alliant prise de conscience, changement dans nos habitudes de vie et détoxification de -l’organisme que l’on pourra sortir gagnant de ce combat contre la chimie moderne. Notre corps est composé de cinq organes émonctoires qui ont pour rôle d’évacuer de l’organisme les déchets encombrants.

Attardons-nous particulièrement sur le foie qui a le rôle le plus important. Avec la phytothérapie, il est vraiment possible de favoriser un bon fonctionnement du foie. Par exemple, le chardon-Marie contient de la silymarine qui a la capacité de le régénérer. L’artichaut est idéal lorsque votre foie est un peu lent et paresseux et qu’il empêche une bonne digestion des graisses. Quant au radis noir, il favorise la sécrétion de bile. Son jus est très détoxifiant pour l’organisme.

Se détoxifier peut être synonyme de plaisir. En vous offrant un hammam une fois par mois, vous permettez à votre corps d’éliminer les impuretés de votre organisme par la transpiration. Ce rituel de beauté ancestral a des vertus parfois ignorées : en effet, la vapeur d’eau va permettre aux pores de se dilater pour faciliter l’évacuation. Le sauna infrarouge est idéal pour les personnes qui supportent mal la chaleur, mais est surtout le plus efficace pour se détoxifier. Le corps est réchauffé directement par la chaleur des rayonnements sans augmenter la température ambiante. Traversant la peau jusqu’à 4 cm de profondeur, le réchauffement se produit au cœur du tissu musculaire, provoquant ainsi une sudation trois fois supérieure aux saunas traditionnels. L’énergie radiante du sauna fonctionne par fréquence de résonance directement sur la membrane cellulaire, ce qui permet une désintoxication en profondeur.

La chélation par les algues

Les métaux lourds aussi doivent être éliminés. La chélation est le seul moyen de les évacuer. Les algues marines comme la Laminaria japonica ou la phycocyanine ont ce pouvoir chélateur, à savoir qu’elles piègent les métaux lourds et les évacuent via les différentes portes de sortie de l’organisme (intestins, reins…). Attention, ceux-ci doivent être en très bon état de fonctionnement pour une désintoxication correcte. Pensez donc à consommer de bonnes fibres, à prendre des probiotiques et à boire en conséquence pour préparer votre corps à ce puissant nettoyage.

Les cellules de notre corps sont parfaitement capables d’éliminer les déchets naturels, mais elles peinent à se débarrasser des toxiques chimiques qui se retrouvent maintenant partout dans notre environnement et nous empoisonnent à petit feu. Pour conserver notre jeunesse et notre santé sur le long terme, la détoxification est devenue capitale. Mais si vous souffrez de pathologies qui peuvent avoir un lien avec une intoxication chimique, il est indispensable de suivre un protocole strict pour guérir. Je pense particulièrement aux patients atteints de maladies neurodégénératives comme Alzheimer ou Parkinson, aux enfants autistes ou souffrants de trouble de l’attention, aux grands allergiques, aux maladies auto-immunes, aux couples infertiles et bien évidemment à tous les cancéreux. L’élimination de toutes ces molécules étrangères à notre organisme est difficile et -nécessite un traitement spécifique au niveau hépatique. Heureusement, les nouvelles techniques d’administration de puissants détoxifiants sous forme liposomiale permettent d’atteindre l’intérieur de la cellule hépatique afin qu’elle puisse réaliser ce travail colossal.

Choisir les bons labels

Label Bio de l’Union européenne et AB : 95 % ou plus des composants du produit sont issus de l’agriculture biologique. Tolérance d’une contamination par les OGM à hauteur de 0,9 %. Label Nature et progrès : 100 % d’ingrédients végétaux issus de l’agriculture biologique, sans OGM. Bio Cohérence est une garantie privée qui s’ajoute au label AB, avec des critères supplémentaires. Le label Fairtrade est un label privé non bio mais qui certifie la production par des petits producteurs. Il doit être associé au logo Bio pour lui attribuer la double valeur.

Déo bio… ou maison !

Plus de 90 % des déodorants contiennent de l’aluminium, responsable de nombreux cancers. En les utilisant à raison d’une à deux fois par jour, on dépasse largement les concentrations recommandées. Un seul conseil : passez au bio ou préparez votre déodorant vous-même. Les recettes naturelles sont faciles et très efficaces, ne vous demandant ni trop d’ingrédients ni trop d’investissement.

Deux protocoles pour éliminer les substances chimiques

Avant d'entreprendre l'un ou l'autre de ces deux protocoles, nous vous recommandons de faire une cure de Laminaria Japonica pendant un mois au moins. Puis choisissez entre :

1. Glutathion liposomé : 4 ml une fois par jour dans un jus de fruit pendant minimum trois mois.

2. Curcuma resvératrol liposomé : 6 ml une fois par jour dans un jus de fruit cinq jours sur sept (arrêt le week-end) pendant minimum trois mois.

Conseils : secouer doucement le flacon avant utilisation. Une fois ouvert, conserver au frigo. Prendre de préférence le glutathion liposomé le soir et le curcuma resvératrol le matin.

Lire aussi Le glutathion liposomé, le plus puissant des antioxydants

Carnet d'adresse:

La Vie Naturelle:

Laminaria Japonica

Glutathion liposomé

Curcuma resvératrol liposomé

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique pesticides métaux lourds

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous