Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Produits chimiques : des risques minorés par l’UE

Article paru dans le journal nº 37 Acheter ce numéro
  • Produits chimiques, des risques minorés par l’UEProduits chimiques, des risques minorés par l’UE

Pesticides, perturbateurs endocriniens et autres toxiques de notre quotidien s’insinuent donc en nous sans aucun avertissement, sans qu’on ne le remarque et sans douleur, et il est prouvé que les combinaisons de plusieurs pesticides à faible dose, comme on en trouve beaucoup dans le commerce, sont beaucoup plus néfastes qu’une dose massive d’un seul composé toxique.

Ne vous y trompez pas, le danger se trouve partout, et pas seulement dans les produits cosmétiques recensés par UFC-Que Choisir. On trouve ainsi des toxiques dans l’eau du robinet, dans nos objets du quotidien, dans nos produits de beauté, dans nos médicaments, dans notre alimentation et même dans l’air que nous respirons ; nous sommes cernés. Sans un minimum d’attention et de changement dans nos habitudes de vie, les conséquences peuvent être catastrophiques.

Des symptômes précurseurs

Les premiers signes de cet empoisonnement sont très variés : maux de tête, tremblements, ­difficultés respiratoires, allergies cutanées ou encore vomissements. Mais ces symptômes assez légers sont en fait précurseurs de maux bien plus graves pouvant mettre nos vies en réel danger :

  • Alzheimer, dont l’une des causes principales serait l’aluminium très facilement disponible dans les médicaments ou les vaccins. Des études ont prouvé que les pertes de mémoire et la toxicité de l’aluminium pour le cerveau auraient une corrélation certaine. Des études auraient également mis en évidence un lien entre l’écotoxicité de l’aluminium et la sclérose en plaques, la maladie de Crohn et les colopathies fonctionnelles (ou syndrome de l’intestin irritable).
  • De nombreuses malformations foetales trouvent leur cause dans ces poisons de notre quotidien. La transmission des résidus de polluants de la mère à l’enfant pendant la grossesse est très souvent mise en avant lors d’études scientifiques. On retrouve également des retards de croissance chez le jeune enfant pouvant parfois conduire au décès ou à des séquelles à vie.
  • Les troubles de l’attention des enfants ainsi que l’autisme sont également discutés dans diverses études et tests neurocognitifs. Même si elles sont très peu mises en avant par crainte d’affoler le consommateur, ces relations sont pourtant bien réelles et effrayantes.
  • Le système immunitaire s’emballe en ­réaction aux agressions des toxiques, entraînant une augmentation significative des allergies en tous genres.
  • Les perturbations hormonales font partie des risques majeurs de ces intoxications. Les problèmes de fertilité tant chez l’homme que la femme, les cancers du sein ou encore la puberté précoce des petites filles sont autant de risques à prendre au sérieux.
  • Enfin, de nombreuses études épidémiologiques mettent en relation l’exposition aux pesticides et les cancers tels que la leucémie, les tumeurs au cerveau, les cancers de la prostate, de la thyroïde, du ...
Image description

Il vous reste encore 50% de cet article à découvrir

Article paru dans le numéro 37, pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Je suis abonné, je me connecte


Mot de passe oublié ?
Alternative Sante : l'expérience de la médecine naturelle

Pour 2€ / mois votre abonnement est un signe de soutien !
Cliquez ici pour voir nos offres

2€ / Mois

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous