Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Le DHA pour retrouver le souffle

Article paru dans le journal nº 15 Acheter ce numéro
  • Le DHA pour retrouver le souffle

Chacun connaît désormais les oméga 3. Mais on découvre progressivement que l’un des acides gras de cette famille, le DHA (sous forme de phospholipides) serait particulièrement efficace pour restaurer la capacité respiratoire et accroître l’acuité visuelle. Malheureusement, dans la plupart des oméga 3 que l’on trouve dans le commerce, il n’y en a pas.

La famille des oméga 3 est constituée de différents acides gras : ALA, EPA et DHA sont les plus répandus. Tous ont leurs caractéristiques propres. Ainsi, l’ALA est très répandu dans le monde végétal alors qu’EPA et DHA en sont absents. L’EPA, lui, est l’acide gras oméga 3 le plus représenté dans le monde marin. Enfin, le DHA est le plus présent dans l’organisme des mammifères, chez l’humain on le trouve principalement au niveau de la rétine et du cerveau (c’est la raison pour laquelle il est également appelé acide cervonique).

Le DHA joue un rôle capital dans l’architecture des membranes. Essentiel au bon fonctionnement des cellules, il n’est pourtant synthétisé par l’organisme qu’en très faible quantité. Il doit donc impérativement nous être apporté par l’alimentation.

Malheureusement, on n’en trouve quasiment plus dans l’alimentation moderne et même les nouveaux produits enrichis en oméga 3 n’en contiennent pas, ou peu. Le DHA se trouve principalement dans les abats, le foie, les œufs ou les produits de la mer.

Phospholipides contre triglycérides

Les aliments riches en DHA ne sont pourtant pas tous aussi efficaces. Les produits de la mer, comme l’huile de poisson, contiennent du DHA mais principalement sous forme de triglycérides. À l’inverse, le DHA des abats et des œufs se présente sous forme de phospholipides. Les phospholipides sont les constituants des membranes cellulaires qui optimisent le transport du DHA vers le cerveau. Des études montrent que la biodisponibilité des acides gras est bien meilleure sous forme de phospholipides. De plus, les études montrent que le DHA sous forme de phospholipides résiste mieux à l’oxydation que sous forme de triglycérides. Il est donc très important que l’apport en DHA soit sous forme phospholipide.

Mais comment procurer à son organisme une quantité suffisante de DHA ? Dans les abats ? Personne n’en mange plus. Dans les œufs ? Le régime imposé aux poules d’élevage est tellement peu varié que leurs œufs sont aujourd’hui vidés de toute qualité nutritionnelle. Il est donc indispensable de combler nos carences en DHA par un apport spécifique. Un ingénieur chimiste expert en lipides, le Dr Gérard Pieroni, a découvert qu’en jouant sur l’alimentation de la poule, il était possible d’obtenir des œufs ne contenant qu’un seul acide gras oméga 3, le DHA, à plus de 80 % sous forme de phospholipide. De là est né un complément alimentaire, breveté et totalement original : le DHA2, un complément alimentaire qui peut être ajouté à l’alimentation et même cuisiné sans que ses propriétés ne soient altérées.

DHA et insuffisance respiratoire

On attribue depuis longtemps au DHA un rôle protecteur vis-à-vis des risques cardio-vasculaires et de la dépression. Une supplémentation en DHA est également conseillée aux femmes enceintes pour le bon ...

Image description

Il vous reste encore 50% de cet article à découvrir

Article paru dans le numéro 15, pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Je suis abonné, je me connecte


Mot de passe oublié ?
Alternative Sante : l'expérience de la médecine naturelle

Pour 2€ / mois votre abonnement est un signe de soutien !
Cliquez ici pour voir nos offres

2€ / Mois
Ces informations ne se substituent pas à une consultation médicale.
Sur le même sujet
Tags sur la même thématique Omega 3 Omega 3 Vision poumons
ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Publicité pour Annuaire Thérapeutes