Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Spondylarthrite : des solutions naturelles méconnues (5)

Article paru dans le journal nº 49 Acheter ce numéro
  • La reine des prés est connue pour ses vertus antalgiques et anti-inflammatoiresLa reine des prés est connue pour ses vertus antalgiques et anti-inflammatoires

Règles d'hygiène, compléments alimentaires, thérapies alternatives… les solutions naturelles ne manquent pas pour prévenir la spondylarthrite ankylosante et en atténuer les symptômes.

Les solutions naturelles alternatives aux traitements allopathiques recouvrent, côté prévention, le respect de certaines règles d’hygiène et l’adoption d’une alimentation plus saine. Certains compléments alimentaires aident aussi à restaurer le cartilage, à rétablir l’unité fonctionnelle intestinale (en cas de dysbiose) et à lutter contre la douleur et l’inflammation.

L’hygiène avant tout

Première chose à faire : arrêter le tabac, qui intensifie les symptômes et aggrave l’évolution.

Adopter le régime du Dr Seignalet : éviction du gluten (produits à base d’avoine, de blé sous toutes ses formes, d’orge et de seigle) et des produits laitiers, cuisson des aliments à la vapeur douce, augmentation des apports en oméga 3 (huiles de colza, de lin ou de cameline : une cuillerée à soupe par jour ; anchois, sardine, maquereau : 120 g, 2 à 3 fois par semaine). Veiller à ce que la plupart des aliments consommés soient d’origine biologique.

Pratiquer régulièrement une activité physique, toujours en douceur. Quand cela ne fait pas partie des habitudes, commencer par le yoga derviche et/ou le nadi yoga, qui facilitent la réduction du stress, de la douleur et de la fatigue.

Complémentation nutritionnelle

Restaurer le cartilage

Au niveau biochimique, la SAA se caractérise par une atteinte du collagène, le constituant majeur des enthèses. Ce processus peut être efficacement combattu par la prise de collagène non dénaturé de type II (CNDT2), immuno-modulateur breveté qui, en plus de stopper le mécanisme destructeur, permet la régénération des tissus lésés par la dernière poussée inflammatoire. La mobilité s’en trouve bien sûr améliorée, elle aussi.

Flex-Tonic (CNDT2 associé à la silice et à la vitamine C, deux micronutriments nécessaires à la formation du collagène) : 1 comprimé par jour pendant des mois.

Rétablir l’unité fonctionnelle intestinale

Prendre conjointement :

  • Un extrait de Boswellia serrata , riche en boswelline, principe actif aux puissantes vertus anti-inflammatoires et régénérantes des muqueuses intestinale et respiratoire. 1 g par jour d’un extrait standardisé à 90 % de boswelline.
  • Un complexe pro- et pré-biotique pour reconstituer la flore intestinale.

Lutter contre l’inflammation et la douleur

Les phospholipides de curcuma (forme de curcuma réellement bien absorbée) sont aussi efficaces au niveau des articulations que de l’uvéite. Leur parfaite tolérance permet de réduire progressivement les doses d’AINS et de paracétamol, et parfois même de les arrêter définitivement.

NuCurcumaHD : 2 comprimés 2 fois par jour les 2 premiers mois, puis 1 comprimé 3 fois par jour au long cours.

Même si une sédation importante des symptômes inflammatoires et douloureux est souvent obtenue en moins de trois mois, il convient de continuer cette complémentation pendant un an, voire plus, toujours sous le contrôle d’un médecin nutrithérapeute ou naturopathe. La tolérance est excellente dans la majorité des cas.

Lorsqu’une ostéoporose est détectée, plusieurs micronutriments doivent être apportés en quantité suffisante : calcium, magnésium, vitamines B6, C, D et K, quercétine. Ce à quoi pourvoit le complexe Ostéo-Nut : 2 gélules par jour au long cours.

Autre possibilité, l’aragonite extraite de la nacre d’huile perlière : Bio Aragonite (une pulvérisation nasale 2 fois par jour, au long cours également).

L’intestin au coeur des débats

Excepté dans les formes familiales, une réponse immunitaire est fréquemment retrouvée au cours de la SAA, souvent vis-à-vis de Klebsiella pneumoniae, parfois d’autres germes comme Chlamydia, et ce, dès les premières semaines suivant une infection gastro-intestinale ou urogénitale. Des auteurs ont même proposé que la recherche d’anticorps dirigés contre Klebsiella p. soit pratiquée dès les premiers signes évocateurs de la maladie. D’autre part, il est de plus en plus évident que la dysbiose intestinale est impliquée dans la progression du mal. Ce qui suggère qu’il est alors nécessaire de rétablir l’unité fonctionnelle intestinale, et plus encore si la pathologie est associée à une maladie inflammatoire chronique des intestins. La prise en charge de l’anxiété chronique et de la tendance dépressive est également indispensable. Pour ce faire, prendre un complexe de sel liposoluble, de vitamine B6 et de taurine : D-Stress ou Streas-Nut, 6 unités par jour les 3 premières semaines, puis 4 par jour en entretien. Combiner avec lithium oligoélément (Granions, Oligosol) : une ampoule 2 fois par jour, 3 semaines par mois, les 2 premiers mois.

Alors qu’une atteinte de la muqueuse intestinale est régulièrement retrouvée au cours de la SAA, cette pathologie n’est pas réellement prise en compte par la médecine officielle.

Bien que de plus en plus d’arguments s’accumulent pour démontrer l’impact négatif de la dysbiose sur de nombreuses fonctions vitales, rien n’est mis en œuvre pour rétablir l’intégrité de l’unité fonctionnelle intestinale (muqueuse, mucus et microbiote), sans laquelle le système immunitaire ne peut retrouver sa pleine efficacité, ce qui est pourtant indispensable dans la SAA !

Autres approches alternatives

Comme toute pathologie grave, la spondylarthrite peut naturellement engendrer un stress important. Les émotions négatives alors générées sont toxiques. Apprendre à les gérer de façon saine est aussi nécessaire qu’urgent. Pour ce faire, faites appel à un thérapeute correctement formé à l’une des méthodes suivantes : EFT, EMDR, gestalt thérapie, approche centrée sur la personne, analyse transactionnelle, etc. Voici les approches alternatives les plus accessibles.

Homéopathie

De nombreux remèdes ont une action sur la douleur et l’inflammation.

En cas de douleurs au niveau des insertions tendineuses : Ruta Graveolens, Bryonia Alba, Symphytum.

Sur l’inflammation des articulations sacro-iliaques : Actaea Racemosa, Calcarea Fluorica, Causticum, Ferrum Phosphoricum, Kalium Bichromicum, Phosphorus.

Traitement de fond : Medorrhinum, Thuya Occidentalis, Aurum Metallicum.

Tellurium, peu connu, est indiqué lorsque les douleurs rachidiennes sont aggravées par les secousses, le toucher, l’effort, la toux, le rire et améliorées lorsque la jambe est fléchie. 3 granules en 5 à 9 CH, 3 fois par jour puis espacement selon amélioration.

Médecines traditionnelles

En médecine chinoise, le traitement consiste à tonifier le « Rein » et à renforcer le vaisseau gouverneur.

En médecine ayurvédique, l’émergence de la SAA serait étroitement liée à la prépondérance et au dysfonctionnement de la vata dosha (humeur).

Ces deux approches permettent des recommandations véritablement personnalisées. Dans un tel cadre, il n’existe donc pas de recette utilisable par tout un chacun. Gare à l’automédication !

Auriculothérapie

Comme l’acupuncture, elle favorise une réduction du terrain inflammatoire chronique en soulageant la douleur et les tensions psychologiques et physiques.

Phytothérapie et aromathérapie

De très nombreuses plantes sont connues pour leurs vertus antalgiques et anti-inflammatoires. En Occident : le cassis, la griffe du diable, la reine-des-prés, l’écorce de saule blanc, la vergerette du Canada. Malheureusement, très peu d’évaluations de leur efficacité et de leur tolérance ont été menées dans le cadre de la SAA.

De nombreuses huiles essentielles peuvent être utilisées en traitement local, au niveau des articulations douloureuses, seules ou en association, notamment la gaulthérie (Gaultheria procumbens), l’eucalyptus citronné (Corymbia citriodora), l’hélichryse italienne ou immortelle (Helichrysum italicum), la menthe poivrée (Mentha piperata) et le sapin baumier (Abies balsamea), connu pour ses propriétés anti-raideur. Attention à bien respecter les précautions d’usage.

Balnéothérapie

Si l’objectif est de soulager les douleurs articulaires, les eaux soufrées sont plus indiquées. Exemple : Aix-les-Bains. Si le but est la rééducation fonctionnelle, les eaux chlorurées sodiques sont à privilégier. Exemple : Rochefort. l

Le régime du Dr Seignalet à l’honneur

Bien qu’une étude ait montré que la production anticorps anti-gliadine pouvait contribuer à l’émergence de la SAA par le biais d’une hyperperméabilité intestinale, la piste de l’intolérance au gluten n’a pas été réellement exploitée. Seule une autre étude suggère que la diminution de la consommation d’amidon a un effet bénéfique. Quant à l’implication éventuelle des produits laitiers, elle n’a fait l’objet d’aucune étude. Aussi, la justification du régime du Dr Seignalet ne repose que sur son expérimentation et celle de son successeur, le biologiste Jean-Marie Magnien : sur plus d’une centaine de patients atteints de SAA, plus de 90 % de ceux qui ont scrupuleusement observé les recommandations du régime pendant un an, ont constaté de bons, voire très bons résultats sur leur état de santé.

Adresses utiles

Association France Spondylarthrites

Action contre la spondylarthrite ankylosante

Carnet d'adresses :

Ostéo-nut, Streas-nut
www.dplantes.com
Tél : 04 75 53 20 09

NuCucurmaHD
www.nutriting.com

Bio-aragonite
www.sofinnov.com 
Tél : 0 800 945 845

D-Stress, Flex-tonic
www.synergiashop.com
Tél : 04 77 42 30 10

À lire

Jean-Marie Magnien, Réduire au silence 100 maladies par le régime Seignalet, Thierry Souccar éditions, 2013, 22 €
Jacqueline Lagacé,
- Comment j’ai vaincu la douleur et l’inflammation chronique par l’alimentation, Thierry Souccar éditions, 2013 ; 22 €
- Cuisiner pour vaincre la douleur, éd. FIDES, 2013, 22 €

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous