Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Le psyllium,
ancêtre des laxatifs

Article paru dans le journal nº 12 Acheter ce numéro
  • Le psyllium est un des meilleurs régulateurs du transitLe psyllium est un des meilleurs régulateurs du transit

L’OMS a reconnu le psyllium blond pour ses qualités régulatrices du transit intestinal. Sa richesse en fibres est exceptionnelle, ce qui lui permet de restaurer un fonctionnement normal du colon. Quelles sont ses propriétés ? Il améliore le péristaltisme, régularise la fréquence et la qualité du transit, il apporte aussi les bactéries bienfaitrices à la flore intestinale, sans même parler ses effets sur cholésterol ou la perte de poids. Votre médecin vous en a-t-il parlé ?

Les pathologies intestinales sont, semble-t-il, une condition humaine. Diarrhées, constipation, hémorroïdes, je ne vous en cite que quelques-unes, car les maladies de l’intestin sont légions. Notre alimentation est déséquilibrée, nous chauffons et réchauffons les aliments , leur faisant ainsi perdre toutes leurs vitamines et leurs enzymes, les fruits et les légumes traités et dénaturés, la nourriture industrielle où tout ce qu’il y a de bon pour l’organisme a été ôté et a été remplacé par des conservateurs et des exhausteurs de goût. Pas de surprise dès lors quand on me dit que les pathologies intestinales touchent 7 personnes sur 10.

50 millions de boîtes de laxatifs
vendues en France chaque année

Elie Metschnikoff, prix Nobel de médecine en 1908 disait : « La fatigue et les maux qui s’abattent sur nous sont en grande partie imputables à un empoisonnement des tissus et cette intoxication doit être attribuée aux innombrables microbes qui infestent notre système digestif. » Comme il avait raison ! Il y a presque 30% de la population qui souffre de constipation chronique ou occasionnelle dans les pays industrialisés et ce sont les laxatifs qui sont le plus souvent utilisés pour traiter cette constipation.

Le psyllium blond, une plante indienne au secours de nos entrailles

Pourtant il existe une méthode douce pour réguler l’intestin et le détoxifier. Issu de la famille du plantain, le psyllium est connu depuis l’Antiquité comme laxatif. Les égyptiens l’utilisaient aussi pour traiter les inflammations des voies urinaires. Le psyllium, que l’on appelle aussi Ispaghul, peut être blond ou noir selon les régions du monde où on le récolte. Le psyllium blond pousse en quantité en Inde et au Pakistan et était traditionnellement utilisé en Chine et en Inde pour soigner les diarrhées, les hémorroïdes et l’hypertension. Ce sont les graines du psyllium et leur enveloppe que l’on consomme. A l’état naturel, il faut faire tremper les graines quelques heures à l’eau tiède avant de les consommer. Sinon, sous forme de poudre, il suffit de le mélanger à de l’eau.

Ne vous trompez pas de psyllium

Soyez vigilants et vérifiez bien que vous consommez le bon produit. Le psyllium noir, qui pousse au Moyen-Orient et dans le bassin Méditerranéen, est différent du blond, il convient donc de bien le démarquer de son cousin asiatique. Les qualités thérapeutiques du psyllium noir sont de bien moindre intérêt que celles du psyllium blond. Les graines du psyllium noir sont d’ailleurs plutôt irritantes pour l’intestin. Et comme on en trouve en magasin diététique, prenez donc bien garde à choisir du Plantago ovata, le psyllium blond.

Un régulateur universel de l’intestin

L’OMS a reconnu le psyllium blond pour ses qualités régulatrices du transit intestinal. Sa richesse en fibres est exceptionnelle, ce qui lui permet de restaurer un fonctionnement normal du colon. Il améliore le péristaltisme, régularise la fréquence et la qualité de selles, il apporte aussi les bactéries bienfaitrices à la flore intestinale. Le psyllium contient 15 fois plus de fibres que le son d’avoine. C’est essentiellement dans l’enveloppe que l’on trouve le principe actif du psyllium blond puisque c’est dans le tégument que l’on trouve des mucilages végétaux.

L’effet buvard des mucilages

Les mucilages sont des fibres exceptionnellement efficaces qui gonflent au contact de l’eau, ils ont des propriétés épaississantes, adhésives et adoucissantes. Les mucilages du tégument du psyllium contiennent 70% de fibres solubles qui se transforment en une masse un peu visqueuse, douce et gélatineuse et qui va agir comme une éponge, entraînant avec elle les substances toxiques. Les déchets sont comme absorbés par les mucilages du psyllium, l’intestin va être si bien nettoyé que mêmes les métaux lourds sont éliminés sur leur passage. Enfin, contrairement aux laxatifs chimiques, le mucilage du psyllium n’est pas irritant car il enveloppe l’estomac et le gros intestin.

Comment une plante peut-elle soigner la constipation et la diarrhée en même temps?

Les effets du psyllium blond sur la constipation sont donc évidents, l’OMS le recommande pour aider à rendre les selles plus molles afin de faciliter leur passage, en cas d’hémorroïdes, de fissures anales, de diverticulite, après une intervention chirurgicale, pendant la grossesse ou lors des couches, mais également lors d’alitement prolongé et en période de convalescence.

Plus inattendus, dès lors, sont les effets tout aussi bénéfiques du psyllium blond sur les problèmes de diarrhées ou de dysenterie. Cela semble impossible ! Pourtant, si l’on y réfléchit bien, le psyllium qui n’est pas assimilé par l’organisme, a donc une action mécanique visant à restaurer un fonctionnement normal du côlon, en structurant et en moulant, entre autres, les selles. Glaires, mucus dans les selles, incontinence fécale ou diarrhées causées par la prise de médicaments, voilà autant de problèmes que le psyllium blond peut régler aussi.

Une aide pour perdre du poids

Excellent coupe faim, le psyllium blond peut gonfler dans l’estomac jusqu’à 20 fois sa taille naturelle au contact de l’eau. Forcément, ça doit bien remplir ! Du coup, la sensation de faim disparaît et, pris une heure avant le repas dans un grand verre d’eau, il provoque une sensation de satiété. Et comme le mucilage enveloppe l’estomac, cela réduit le passage des graisses et du sucre dans l’organisme. Tout cela associé à une alimentation saine et à un peu d’activité physique, vous allez vite vous sentir à l’aise dans vos vêtements d’été. Inutile d’ajouter, même si ce n’est pas très poétique, que lorsque le transit fonctionne bien, le corps se débarrasse aussi de matières fécales non éliminées, ce qui contribue à la perte de poids évidemment.

L’EFSA interdit de dire que le psyllium réduit le cholestérol !

L’OMS a également déclaré que le son des graines de psyllium était efficace comme « supplément diététique dans le contrôle de l’hypercholestérolémie ». En 2010, le NIH (National Institutes of Health), l’autorité de santé américaine, a reconnu l’usage du psyllium dans la prévention de l’excès de cholestérol. En outre, son effet sur le cholestérol alimentaire a été confirmé par plusieurs études cliniques. On peut se demander, dès lors, pourquoi en 2012 les autorités de santé européennes (l’EFSA) ont considéré que les produits à base de psyllium ne pouvaient PAS prétendre contribuer à réduire les taux sanguins de cholestérol. Depuis, aucun produit à base de psyllium en France ne peut plus revendiquer son effet bénéfique sur l’hypercholestérolémie. Pourquoi cela ? Encore une histoire de gros sous ?

Une interdiction vraiment fondée ?

Pourquoi cet acharnement à ne pas vouloir reconnaître les propriétés du son des graines de psyllium dans la prévention de l’excès de cholestérol, alors qu’aux Etats-Unis, depuis 1998, les emballages des aliments contenant plus de 1,7 g de fibres de psyllium par portion, ont le droit de comporter la mention suivante : « Lorsqu’elles sont assorties d’un régime faible en gras et en cholestérol, les fibres solubles provenant des enveloppes de graines de psyllium contenues dans ce produit peuvent réduire les risques de maladies cardio-vasculaires. »

Alors que la US Food and Drug Administration (FDA) a approuvé l’allégation de santé sur l’étiquette signalant que le psyllium réduisait les risques de maladies cardio-vasculaires, on se demande sur quelles études l’EFSA s’est basée pour faire supprimer la mention concernant le cholestérol dans les produits à base de psyllium. Même le Canada a suivi les Etats-Unis en se basant sur un mémoire de l'université de Toronto recoupant 21 études sur le psyllium publiés entre 1996 et 2005 et démontrant les effets du psyllium sur le cholestérol.

A vous de voir qui vous voulez croire

Lorsqu’on lit les études médicales regroupées dans les archives de la NCBI (National Center for Biotechnology Information), on trouve nombre de recherches faites sur le psyllium et toutes prouvent son efficacité sur le cholestérol. La prise de psyllium quotidienne contribue à diminuer le taux de cholestérol total et du « mauvais » cholestérol et de triglycérides pour les personnes qui ne sont pas atteintes sévèrement.

À partir de 5g de psyllium par jour, la réduction du cholestérol a été observée. Cet effet s’exerce de la même façon pour les personnes qui contrôlent leur taux de cholestérol avec des médicaments à base de statines. En 1999, une étude a démontré (Pubmed – Anderson 1999) que le psyllium réduit le taux global de cholestérol sanguin jusqu’à 8,9% et jusqu’à 13% pour le « mauvais » cholestérol. En outre, tous ces travaux signalent que le psyllium est bien toléré et ne présente pas d’effets secondaires indésirables.

Et puis ça fait plein d’autres choses le psyllium

  • Diabète : Dans la même étude de 1999, une cure de 2 mois à raison de 5,1g de psyllium par jour faite sur 34 hommes souffrant de diabète de type 2, a contribué à normaliser le taux de lipides dans le sang et à faire baisser la glycémie. L’index glycémique diminue car le psyllium modifie la structure, la texture et la viscosité des aliments dans l’intestin.
  • Candidoses : Infections fongiques et constipation ne font pas bon ménage. Les matières fécales qui stationnent trop longtemps dans le côlon sont le terrain idéal pour le développement de Candida. De plus, pour survivre dans le côlon, les levures produisent des toxines qui peuvent causer des réactions allergiques. Le psyllium empêche que les déchets métaboliques des levures ne soient absorbés par l’organisme, il absorbe les toxines, apaise les tissus enflammés et aide au développement de bactéries bénéfiques pour le côlon.
  • Maladies cardiovasculaires : Le psyllium agirait sur la pression artérielle car une étude clinique en 2007 a conclu qu’une supplémentation de 3,5g de psyllium, 3 fois par jour pendant 6 mois, diminuait de façon significative la pression artérielle de personnes en surplus de poids ou faisant de l’hypertension.

Très digeste et très bien toléré, le psyllium blond est aussi naturellement sans gluten et sans lactose. Il permet à tout le monde de compléter l’apport en fibres végétales dont la consommation est souvent insuffisante par rapport aux recommandations nutritionnelles, tout en contribuant au confort digestif, au maintien du poids et au bien-être cardio-vasculaire. C’est un produit simple à utiliser et il est très accessible en termes de prix

 

Carnet d'adresse :

Psyllium blond

Pour découvrir d'autres remèdes à la constipation, lisez cet article de soignez-vous.com

Attention : Les conseils prodigués dans cet article ne vous dispensent pas de consulter un praticien des médecines alternatives. Vous pourrez en trouver un près de chez vous et prendre rendez-vous sur annuaire-therapeutes.com
ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Publicité pour Annuaire Thérapeutes